Ao Yun, le vin rouge tibétain déjà mythique

A la force du poignet, la Chine se revendique comme le septième producteur de vin mondial (autant que l’on puisse avec certitude valider ce chiffre). Son vignoble se classe aujourd’hui au deuxième rang mondial. Loin du mythe persistant d’une piètre qualité, les progrès réalisés sont spectaculaires. Des vins exceptionnels s’imposent comme le Ao Yun produit sur les sommets tibétains.

Le Ao Yun, c’est l’histoire emblématique d’un vin au pays du Tibet (à l’extrême nord-est de la région viticole du Yunnan) qui s’épanouit sur les rives du Mékong, à 2600 m d’altitude. En deux millésimes, il est devenu l’un des vins rouges chinois parmi les meilleurs du monde.

Ao Yun, le vin rouge tibétain déjà mythique

Le premier millésime, un 2013, de Ao Yun (Au-dessus des nuages), étiquette épurée… 90 % de cabernet sauvignon, 10 % de cabernet franc.

Ao Yun le rouge qui s’est envolé au-dessus des nuages

Connaissez-vous le Ao Yun (Au-dessus des nuages), vin qualifié déjà de mythique : 90 % de cabernet sauvignon, 10 % de cabernet franc ? Ao Yun vient d’un lieu stupéfiant, au milieu de ravins vertigineux, à un endroit où la culture de la vigne relève de l’exploit. 30 ha furent plantés en 2002, à 2600 m d’altitude, dans la province de Yunnan, sur les contreforts de l’Himalaya, sous la montagne sacrée de Meili. Peut-on imaginer qu’ici même, entre ces trois fleuves parallèles (aires aujourd’hui protégées par l’Unesco), le Yangtze, le Mékong et le Salween furent plantées en 1846 les toutes premières vignes par les prêtres des Missions étrangères de Paris. Elles furent laissées en friches, après les persécutions de 1905, jusqu’à la fin des années 1990 où on découvrit que ces vignes qui couvraient le Yunnan à partir de Cizhong (village tibétain catholique), étaient issues d’un cépage français aujourd’hui disparu, le miel de rose (Rose Honey) réputé pour le vin de messe.

Ao Yun, le vin rouge tibétain déjà mythique

Chine, Ao Yun, dans le Yunnan. © DR.

A Shangri-La, le climat est proche de celui de Bordeaux…

Aujourd’hui, la superficie totale des vignobles qui bordent les trois fleuves (Yangtze, Mékong et Salween) est de 500 ha. Mais quel symbole ! Le vignoble du Ao Yun est tout proche de la ville de Shangri-La, nom donné par les autorités chinoise en souvenir de cette vallée paradisiaque évoquée dans le roman publié en 1933 : Lost Horizon de l’auteur britannique James Hilton. Ce lieu perdu au bout du monde, Moët Hennessy Estates & Wines (groupe LVMH qui a créé la Winery Shangri-La) a mis 4 ans à le découvrir (il est localisé sur le 27e parallèle nord). Le climat ici est idéal, très proche de celui de Bordeaux (pas de mousson, un air sec, et des températures moyennes). Il est aujourd’hui constitué de 320 petites parcelles cultivées en bio par 300 agriculteurs locaux* de trois villages différents sur les deux rives du Mékong (les villages en terrasse d’Adong, Xidang, Sinong et Shuori).

Ao Yun, le vin rouge tibétain déjà mythique

Ao Yun, entre 230 et 330 € la bouteille, selon le millésime. 24 000 cols tirés pour le 2014.

… ce qui permet de produire l’un des meilleurs vins rouges du monde

Le résultat est bluffant : Ao Yun 2014, le deuxième millésime a été tiré à 24 000 bouteilles ; un très grand vin élaboré sous le contrôle de Maxence Dulou installé ici avec femme et enfants (il parle le mandarin, il apprend le tibétain) qui en a fait le meilleur vin rouge de Chine et sans doute l’un des meilleurs vins du monde. Elaborer des vins ici, dans le Yunnan, à cette altitude, selon Jean-Guillaume Prats (président de Moët Hennessy Estates & Wines), c’est avant tout « un grand défi humain et un cauchemar logistique » au point que le Ao Yun coûte plus cher à produire qu’un Yquem. Ce Ao Yun, aurait tout d’un grand Bordeaux rouge mais produit au Tibet, à 2600 m d’altitude !

* Dans le Yunnan, bien des fermiers ont abandonné les cultures traditionnelles pour se consacrer à la vigne, véritable poule aux œufs d’or qui fait gagner jusqu’à 4 fois ce que rapporteraient les récoltes de maïs ou de blé.

Ao Yun, le vin rouge tibétain déjà mythique

Carte des provinces et régions autonomes productrices de vins en Chine.

La Chine et ses 10 grandes régions viticoles

Bien que les variétés de raisins de cuve soient cultivées sur une bonne partie du territoire chinois, les deux tiers proviennent de 10 régions. Certains experts considèrent qu’il existe 12 régions viticoles (provinces ou territoires autonomes). On parle ici en divisions administratives et dont les plus importants pour le vignoble sont en encadré sur la carte.