Armagnac Castarède «Entreprise du Patrimoine Vivant»

Qu’ont en commun l’armagnac Castarède, le bordelais château Haut-Bailly et le champagne Roederer et le cassis Lejay Lagoute ? En plus de remplir les verres de boissons savoureuses, ces maisons françaises perpétuent des traditions artisanales et les transmettent aux nouvelles générations. Elles sont reconnues comme « Entreprises du Patrimoine Vivant ».

Une formidable idée que ce label « Entreprise du Patrimoine vivant » ! Dommage que depuis sa création en 2006, il n’ait pas vraiment réussi à se faire connaître du grand public. Pourtant ce n’est pas une médaille en chocolat qui tombe du ciel ou que distribue un jury de consommateurs plus ou moins compétent.

Le label Entreprise du Patrimoine Vivant est une marque de reconnaissance de l’état français mise en place depuis 2006 à l’initiative de Renaud Dutreil, ministre des PME, du commerce, de l’artisanat et des professions libérales, connu pour les lois de 2003 favorisant la transmission des entreprises. L’idée est de reconnaître et de regrouper des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels rares ou d’excellence.

Une sélection sérieuse

Florence Castarède, sixième génération à la tête de l’entreprise familiale basée au cœur du Bas-Armagnac dans le Gers explique qu’elle a dû monter un dossier très complet pour obtenir le label EPV : « Il faut prouver qu’on est dépositaire d’un savoir-faire, qu’on le transmet et qu’on le fait vivre. Nous sommes établis depuis 1832, le maitre de chai de mon grand père est resté 37 ans, son successeur 25 ans. Ils ont assuré le style de nos eaux-de-vie et son maintien à travers le temps ». Les démarches en faveur de l’environnement sous-tendent aussi le dossier. « Nous pensons d’ailleurs obtenir le label HVE, haute valeur environnementale l’année prochaine » conclut-elle en rappelant que la maison exporte dans plus de 55 pays.

En dix ans, plus de 4 000 entreprises ont postulé mais seulement 1 400 ont été retenues. L’armagnac Castarède a rejoint le cassis de Dijon Lejay Lagoute et l’épicier Thiercelin. Mais aussi, puisque le label couvre la mode, les équipements professionnels ou la culture, le couturier Lanvin, le restaurateur de piano Nebout et les ascenseurs Drieux Combaluzier.

Armagnac Castarède «Entreprise du Patrimoine Vivant»

Le Château de Maniban vu des vignes

A savourer en « nuage »

Pour célébrer la reconnaissance en Entreprise du Patrimoine Vivant, Florence Castarède a convié dans sa boutique-cave-bar-école parisienne l’expert en spiritueux Jérôme Vallanet. Il a présenté le bas-armagnac Castarède Hors d’âge XO 20 ans d’âge, primé au Concours général agricole 2017 et reconnu comme World’s Best Armagnac en apéritif avec un glaçon, coupé d’eau plate ou pétillante, givré ou en « nuage de saveurs » grâce au « whaf », un générateur de nuage à boire. Une expérience sensorielle originale. Les traditionnalistes l’ont préféré à l’ancienne, pur, en digestif.