Artisanat d'art

Storie Veneziane by Valmont ou le parfum Art de Venise

Auteur : Marie-Laure de Vienne
Article publié le 18 juin 2018 à 19 h 06 min – Mis à jour le 21 juin 2018 à 8 h 33 min

La première collection de parfums de la Maison Valmont, société de cosmétiques de luxe depuis 30 ans, Storie Veneziane ne pouvait être qu’un objet d’Art à lui seul.

D’une vibrante modernité, L’Arsenale incarne plus que n’importe quel autre lieu la rencontre du passé et du présent.

D’une vibrante modernité, L’Arsenale incarne plus que n’importe quel autre lieu la rencontre du passé et du présent.

Un couple fusionnel d’esthètes

Le propriétaire de la marque, Didier Guillon, est un président esthète, descendant d’un galeriste viennois, qui a développé dès son plus jeune âge une passion pour l’Art contemporain et dont il a fait un réel outil marketing et la clé de voûte de Valmont. « L’Art est le meilleur allié de la beauté, un outil de communication plus puissant que des affiches publicitaires » explique Didier Guillon qui considère donc que les œuvres d’Art créent ainsi une atmosphère spécifique à Valmont.
Un premier voyage en amoureux avec sa femme à Venise renforce la passion du couple pour l’Art ; la Sérénissime symbolisant pour eux l’ensorcellement de l’esthétisme. Si Venise est pour Didier un vivant tableau à mi-chemin entre Turner et Visconti, la cité est pour Sophie son épouse obsédée des belles matières depuis ses nombreuses années de travail auprès d’Yves Saint Laurent et Oscar de la Renta, un univers d’odeurs : l’air iodé, le cappuccino bu le matin, le carburant qui s’échappe des vaporettos.

Aessandrite 1, une des fagrances de Storie Veneziane

Une joaillerie olfactive en hommage à la Sérénissime

En hommage à la cité, l’un des berceaux de l’art de la parfumerie et un haut-lieu de la verrerie et du cuir ainsi qu’un ancien port, plaque tournante des épices, des bois précieux ; Storie Veneziane nous entraîne dans différents « contes olfactifs » vénitiens, selon les termes de Sophie Guillon. De l’Arsenale au Campo San Moisè, cette collection de 5 fragrances révèle les nombreuses facettes d’une Venise mystérieuse, envoûtante, légendaire. L’écrin des flacons ne pouvait être qu’un art mythique de Venise, l’Art du verre de Murano, symbolisé par des masques de couleur translucide, ultime rappel des célèbres carnavals dans la lagune.

Fabrication des masques, insérés dans les flacons Storie Veneziane.

Fabrication des masques, insérés dans les flacons Storie Veneziane.

Itinéraire d’un parfum

Le voyage olfactif démarre à l’Arsenale, quartier incontournable des galeries et de la création artistique, avec ‘Alessandrite 1’, un fleuri aldéhydé avec des notes de bergamote, de jasmin et d’aldéhydes.
Au Pontile Sant’ Elena, le fleuri vert ‘Verde Erba’ est un jus frais, calme et cristallin comme la flore et les eaux qui coulent loin des bruits de la ville. Au Pontile Sant’ Elena : le seringa se mêle au papyrus vert et à une douce vanille.
Avec ‘Rosso 1’ ; la rose, les baies roses et l’oud sont la rencontre fleurie orientale cachée entre les murs mystiques et sacrés d’un cloître, San Francesco Della Vigna et une inspiration non occultée des fastes anciens d’un palais vénitien.
La 4 ème étape ‘Gaggia Medio 1’ honore le Dorsoduro, fief des arts et des ruelles et impasses enchevêtrées, par un parfum ambré et sensuel sur fond de cardamome, de santal et d’ambre.
L’oriental gourmand ‘Blu Cobalto 1’et ses arômes de cacao, de patchouli et d’opoponax nous entraîne vers le quartier du Campo San Moisè où les petits métiers, tanneurs, gantiers, bijoutiers se cotoient.
Telles des œuvres d’art, la collection Storie Veneziane se love dans des flacons dorés décorés d’un masque de verre et surmontés d’un capuchon en cuir.

Où le trouver ?

Storie Veneziane by Valmont
390 € le 100 ml ou en vapo’ nomade de sac de 8,5 ml.

-A acheter dans l’une des 2 200 enseignes dans plus de 50 pays,
dont… Le…

Storie Veneziane by Valmont
390 € le 100 ml ou en vapo’ nomade de sac de 8,5 ml.

-A acheter dans l’une des 2 200 enseignes dans plus de 50 pays,
dont… Le Bon Marché et Le Meurice à Paris.

Partager

Articles similaires

De la sculpture au kit à monter, Pierre Thibault fait feu créatif de tous papiers

Voir l'article

Duvelleroy réinvente le langage de l’éventail

Voir l'article

Maroquinerie Lebeau-Courally : du fait main à l’état pur

Voir l'article

Le cigare, une question de temps

Voir l'article