Caviar et vin, l’aligoté de Bouzeron

Aligoté et caviar, une alliance inattendue, alors surprenez-vous ! Osez ce mariage étonnant entre la Bourgogne et l’Aquitaine.

L’aligoté doré du Clos de la Fortune (AOC Bouzeron) et le caviar de Neuvic élevé au cœur du Périgord blanc. Imaginez la texture fondante d’un caviar d’exception, la palette du gris clair au gris sombre de ses grains, la délicatesse de ses arômes de beurre frais et de noisette avec ce beau vin d’aligoté élégant et féminin, tout en finesse et en précision aux arômes de fleurs blanches qui s’ouvre sur des notes rondes et opulentes, ponctuées d’une touche d’agrumes.

La Romanée Conti du Bouzeron

Mettez à mal vos idées reçues, oubliez le convenu : caviar et vodka sèche ou caviar et grand champagne. Certains vous diront : avec le caviar, pas mieux qu’un muscadet très minéral, peut-être un chablis mais à tonalité très saline ou encore un riesling tendu, à la dureté de l’acier. Sans la moindre hésitation, sautez-le pas pour le caviar et l’aligoté doré de Bouzeron*, celui du Clos de la Fortune (3,75 ha en monopole) du domaine Chanzy, véritable grand cru de l’appellation que d’aucuns n’hésitent pas à appeler la Romanée-Conti du Bouzeron.

* Bouzeron est la seule appellation de Bourgogne à n’avoir comme seul cépage autorisé que l’aligoté. C’est l’une des cinq appellations de la Côte Chalonnaise, celle qui est la plus proche de Côte-d’Or. En 1997 sous l’impulsion d’Aubert de Villaine, co-gérant du domaine de la Romanée Conti, et de son épouse Pamela, les vins de Bouzeron obtenaient leur propre AOC.

 

Le Domaine Chanzy à qui appartient le Clos de la Fortune Monopole possède à lui seul près de la moitié des vignes de l’appellation Bouzeron. Jean-Baptiste Jessiaume 6ème génération d’une lignée de vignerons en est aujourd’hui son directeur général adjoint. La Maison prenait en septembre 2017 une participation majoritaire dans le domaine Pagnotta (Mercurey, Rully, Santenay, Givry…) à Chagny devenant ainsi le premier producteur exploitant de la Côte Chalonnaise. Chanzy détient aujourd’hui 80 ha sous 52 appellations toutes prestigieuses (Chambertin, Vosne-Romanée, Bâtard-Montrachet…) avec une production annuelle estimée à 800 000 bouteilles. Il entre de facto dans le top 10 des plus gros producteurs de Bourgogne.

Caviar et vin, l’aligoté de Bouzeron

Aligoté et caviar à la fortune du clos

Qu’il soit en boite de 10, 30, 50, 100, 250, 500, 1000 gr, le caviar est toujours une invitation à un tête-à-tête amoureux, à un dîner entre amis ou à fêter une des grandes occasions de la vie. Ses grains fins et croquants avec un délicat petit goût de noisettes fraîches du Piémont se marient idéalement avec la touche de salinité rafraîchissante du Bouzeron Clos de la Fortune. Alors, va-t-il accompagner un carpaccio de Saint-Jacques au Caviar, un écrasé de pomme de terre ou tout simplement des pâtes au Beurre de Caviar de Neuvic. Mais vous le savez, rien ne remplace la dégustation du Caviar à même la boîte, avec une petite cuillère de nacre ou de porcelaine (pour éviter toute oxydation).

Caviar et vin, l’aligoté de Bouzeron

Les Russes blancs de Paris des années 20

C’est à Paris qu’est né, dans les années 20, un véritable engouement des Français pour le caviar. Il est arrivé avec l’immigration de riches Russes blancs fuyant la Révolution soviétique. Ils formèrent à Paris et sur la Riviera une nouvelle aristocratie du luxe et de l’art de vivre. Ils avaient amené avec eux ce mets dont ils allaient répandre le goût et la culture. En France, où l’art de vivre est érigé au rang des beaux-arts, le caviar a rapidement conquis un public hédoniste, cosmopolite et soucieux de qualité autant que de luxe.