Culture

Le beau doit être pour Franklin Azzi avant tout lié au bonheur des utilisateurs

Auteur : Ghyslaine Moreau de Raymeront
Article publié le 22 octobre 2020

[Découvrir les artistes d’aujourd’hui] Franklin Azzi mène de front trois métiers architecte, architecte d’intérieur et designer. Son agence éponyme créée en 2006 a réalisé des projets dans le monde entier. Les plus emblématiques à Paris sont  la piétonnisation des berges, sur la rive gauche de la Seine, la rénovation de la Tour Montparnasse avec le collectif Nouvelle AOM. Nommé Designer of The Year du salon Maison&Objet 2020, il sera l’invité d’honneur de la prochaine édition annoncée du 26 au 30 Mars 2021.

La méthode d’une figure centrale de l’architecture d’aujourd’hui.

Franklin Azzi, fondateur de l’agence FAA © Noel Manalili

Posé mais fonceur, pragmatique et volontaire, créatif, le diplômé de l’École spéciale d’Architecture de Paris et étudiant du School of Art de Glasgow ouvre son agence six ans après sa sortie. Les contrats de prestige s’enchainent.  Toutes ses créations tiennent compte de l’écosystème environnemental. Sa signature absolue est la réhabilitation des bâtiments; il ne rase pas, il reconstruit, par respect du passé.

Infiniment respectueux des constructions, son objectif n’est pas fatalement de bâtir sans relâche et à outrance, Franklin Azzi apprécie de rénover et surtout de toujours conserver l’âme et l’histoire des bâtiments dont il a la charge, il leur redonne une âme, révèle leur potentiel.  Il détourne les matériaux, n’hésite pas à travailler le bois brut, ses œuvres sont simples, non alambiquées, sans fioritures inutiles. Il a un respect absolu de toutes les créations des anciens, il conserve au maximum car détruire coûte cher, est long, pollue et cela est bien souvent inutile.

Dock en Seine FAA 2019 @ FAA

L’environnementale lui tient á cœur, terme qu’il préfère á celui d’écologie, moins á la mode, mais,  á ses yeux plus fort et plus résonnant. Avant toute signature de projet, l’intérêt et les souhaits de son mandant sont essentiels. Il n’impose pas ses idées, il suggère, il travail de façon chirurgicale, avec minutie. Il aime respecter le budget, l’environnement et les traces du passé.

Franklin Azzi, un bâtisseur polyvalent

Isabelle Marant Los Angeles @ FAA

Attendu, applaudi, respecté, l’ homme pressé jongle entre Paris et Londres, entre Dubaï, Dakar ou Tokyo, faisant corps avec son équipe. Les réalisations se multiplient tout azimut ; relooker des Cafés ou des restaurants branchés, réaménager les boutiques des créateurs comme Bali Barret, Jérôme Dreyfuss, John Galiano, Christophe Lemaire ou Isabel Marant. Il fonce, il répond toujours présent. Signature incontournable de l’univers Parisien, rien ne l’arrête dans ses projets.
Parmi ses dernières créations, le Rooftop des Galeries Lafayette ouvert en septembre 2020, ou le fameux Beaupassage-Grenelle à Paris ; 4 744 m² repensés, réaménagés. Il redonne vie á ce passage á ciel ouvert ou boutiques de bouche, salon de thé, œuvres d’art monumentales donnent une ambiance festive et aérienne où il est bon se détendre.

La métamorphose de la Tour Montparnasse

Franklin Azzi Tour Montparnasse futur credit © Nouvelle AOM_IDA+

Lauréat du concours international « Demain Montparnasse » lancé par la Ville de Paris, le collectif Nouvelle AOM fut réuni à l’initiative de Franklin Azzi, ce collectif réuni les architectes Frédéric Chartier, Pascale Dalix, Mathurin Hardel, Cyrille Le Bihan. Vaste ambition pour Paris, les Parisiens, la France, la métamorphose de la Tour Montparnasse est prévue jusqu’en 2025. Avec pour objectif d’inscrire la Tour dans la révolution énergétique du 21ème siècle. « Nous souhaitons nous tourner vers les Parisiens, les utilisateurs actuels de la Tour et les riverains, pour partager notre projet, insiste Franklin Azzi, cheville ouvrière du Collectif AOM. La Tour doit être le reflet d’identités multiples, et cette représentation commence selon nous par une équipe prête à intégrer la confrontation des idées et des visions dès la phase de conception ».

Renovation Tour Momparnasse credit © Nouvelle-AOM_IDA+

Accepter de ne pas plaire à tout le monde

« Il faut laisser du temps á l’architecture pour se faire apprécier, combien de temps la Tour Eiffel a t- elle dû attendre pour été apprécié ? … » rappelle l’artiste architecte avec une conviction chevillée dans l’avenir : « L’évolution écologique des bâtiments avance à grand pas. Il y a dix ans une construction écologique devait être bâti comme un thermos pour se protéger du froid ou du chaud. Aujourd’hui les postulats ont changé. La beauté d’un lieu est suggestive, souvent menée par la technique avec des performances toujours très pointues.»

The Feather light lamp réalisation Franklin Azzi .© Alexandre Tabaste

Franklin Azzi designer 

Franklin ne trace aucune frontière entre son métier et conception d’architecture extérieure et intérieure. La Paris Design Week 2019 a convié 13 architectes et designers sur la thématique du marbre avec une liberté totale pour s’exprimer … Franklin Azzi fait naitre la Lampe Feather Light ! Sans déroger à ses règles, son concept de base est la récupération d’échantillons de marbre de son agence. il y superpose les matières brutes, tel quel, sans fioritures ni finition. Les morceaux de marbre tournent sur elles même et font chanter la lumière.

Conçue comme un clin d’œil au Ready made, mais contrairement á Marcel Duchamp, Azzi détourne le marbre pour lui donner une fonction utilitaire. Ce travail reste dans la ligne de ses créations signatures, et lui a valu le titre mérité de Designer of The Year du salon Maison & Objet 2020. Si les conditions sanitaires le permettent, le bouillonnant artiste sera l’invité d’honneur de la prochaine édition prévue du 26 au 30 Mars 2021.

Pour suivre Franklin Azzi

Le site de l’agence Franklin Azzi Architecture
13, rue d’Uzes, 75002 Paris – Tél.: +33 1 40 26 68 21 – agence@franklinazzi.fr

Prochain évènement

Partager

Articles similaires

Avec We will always be with you, The Avalanches offre un voyage dans le temps

Voir l'article

Le carnet de lecture de Marc Feldman, administrateur de l’Orchestre national de Bretagne

Voir l'article

Être accompagnateur ne suffit plus au pianiste Richard Pizzorno

Voir l'article

Le miroir du trichoptère d’Hubert Duprat, entre énigme et émerveillement encyclopédique

Voir l'article