Culture

Théâtre de novembre : Une vie sur mesure, La Peur, C’est encore mieux l’après-midi

Auteur : Lanade
Article publié le 29 novembre 2017 à 21 h 02 min – Mis à jour le 2 juillet 2018 à 17 h 49 min

Une vie sur mesure de Cédric Chapuis, La Peur de Stephan Zweig, C’est encore mieux l’après-midi de Ray Cooney : un choix éclectique de sorties théâtrales qui ont comme point commun d’être à découvrir rapidement avant fermeture.

Une vie sur mesure de Cédric Chapuis [Théâtre Tristan Bernard – Paris]

Une vie sur mesure est une pièce puissante, dont on ne ressort pas indemne. Sur le papier, pourtant, elle ne se démarque pas particulièrement. Il s’agit d’un seul en scène -encore un – avec un titre, pour le moins sibyllin. Et pourtant. On aurait tort de passer à côté. Le texte ciselé au cordeau de Cédric Chapuis, comédien et joueur de batterie depuis l’enfance, la mise en scène épurée de Stéphane Batlle et l’interprétation magistrale d’Axel Auriant-Blot, retranscrivent avec force et pudeur la vie d’un autiste, batteur hors pair. S’appuyant sur la musique et les rythmes puissants de l’instrument, le narrateur nous fait pénétrer dans son cerveau, nous entrainant avec lui jusqu’au bout de sa vie… et de sa nuit.

La Peur de Stephan Zweig adaptée par Élodie Menant
[Théâtre Michel – Paris]

C’est l’une des pièces à ne pas manquer en cette fin d’année. La Peur, adaptée d’une nouvelle de Stephan Zweig, nous emporte au cœur d’un véritable thriller psychologique. Une femme adultère, magistralement interprétée par Hélène Degy, se retrouve traquée par la compagne de son amant. Angoisse, remords, mensonges, machiavélisme ; Zweig décrit finement les sentiments sous-tendant ce couple, jusque dans le dénouement, qui laisse sans voix. L’adaptation et la mise en scène d’Élodie Menant, comédienne touche-à-tout passée par les bancs du cours Florent, sont étonnantes de justesse. Les décors et les costumes, d’inspiration hitchcockienne, subliment la pièce.

Hélène Degy, Aliocha Itovich … « La Peur » Théâtre Michel

C’est encore mieux l’après-midi de Ray Cooney [Théâtre des Nouveautés – Paris]

Vous avez besoin de vous détendre et d’activer vos zygomatiques ? Alors filez au Théâtre des Nouveautés, savourer le vaudeville de Ray Cooney, C’est encore mieux l’après-midi. Avec un hôtel pour toile de fond, le Feydeau britannique use de tous les ressorts habituels du boulevard pour nous faire rire. Et ça marche ! Même si l’histoire est somme toute très banale : un politique imbu de lui-même essaie de se débarrasser de sa femme pour recevoir sa maîtresse, la vivacité de l’écriture (et de l’adaptation française, signée Jean Poiret), la mise en scène au cordeau (José Paul) et la parfaite interprétation, notamment par José Paul et sa compagne Lysiane Meis, en font une belle réussite. Une soirée idéale pour finir l’année avec le sourire.

Pascale Louange, José Paul, Guilhem Pellegrin, Sébastien Castro

Informations

« Une vie sur mesure » Théâtre Tristan Bernard
64, Rue du Rocher, 75008 Paris
01 45 22 08 40
du mercredi au samedi à 19h, jusqu’au 31 mars 2018

« La Peur » Théâtre…

« Une vie sur mesure » Théâtre Tristan Bernard
64, Rue du Rocher, 75008 Paris
01 45 22 08 40
du mercredi au samedi à 19h, jusqu’au 31 mars 2018

« La Peur » Théâtre Michel
38, Rue des Mathurins, 75008 Paris
01 42 65 35 02
du jeudi au dimanche à 19h, jusqu’au 6 janvier 2018

« C’est encore mieux l’après-midi » Théâtre des Nouveautés
24, Boulevard Poissonnière, 75009 Paris
01 47 70 52 76
du mardi au dimanche, jusqu’au 31 décembre 2017.

Partager

Articles similaires

3 swings irrésistibles pour aimer le jazz (III) : Hancock, Legrand, Ramsey Lewis Trio

Voir l'article

Photographie : Marie Bovo et Martine Franck à la Fondation Cartier Bresson

Voir l'article

4 légendes pour aimer le jazz (II) : Jarrett, Bill Evans Trio, Petrucciani, Monty Alexander Trio

Voir l'article

L’homme photographique, héros et avatar d’aujourd’hui

Voir l'article