Gastronomie

Ibrik Kitchen, le restaurant gastronomique roumain de Paris

Auteur : Patricia de Figueiredo
Article publié le 5 octobre 2021

Après avoir dégusté les saveurs de la street food des Balkans d’Ibrik Deli, Singulars ne pouvait pas passer à côté d’Ibrik Kitchen, la version gastronomique de la cheffe Ecaterina Paraschiv, tant sa cuisine délicate et goûteuse réenchante les spécialités souvent méconnues de son pays natal, la Roumanie.

Une adresse chic et bohème

Laura Paraschiv, la cousine de la cheffe Ecaterina Paraschiv a créé le décor Ibrik Kitchen Photo Patricia de Figueiredo

Arrivée à 6 ans en France avec sa famille, Ecaterina Paraschiv s’était en premier lieu destinée à une carrière d’avocate fiscaliste avant que la passion de la cuisine l’accapare. La cheffe a posé ses valises entre Sentier et Bourse. L’adresse est chic et bohème, sans luxe tapageur.

C’est toujours Laura Paraschiv, sa cousine qui a créé le décor. Élégant, avec ses tables en bois blond, mais tout aussi bazar chic avec ses masques mochoï, ses objets chinés et ses tapis colorés, Il reflète l’univers de la Roumanie. Enfin une terrasse, bien sûr, devenue l’élément incontournable des restaurants du temps de post Covid. Avec au service de salle, un personnel adorable et efficace.

Une carte orientée vers les saveurs de Roumanie

Fidéle à ss racines, la cheffe a voulu retranscrire sur sa carte son parcours français avec des recettes originales transcendées.

Les ‘Mezze’ variés et cuisinés sont à l’honneur. Il y a le pastrama authentique, cette viande de bœuf cuite au sel et fumée, tendre ici présenté avec son beurre clarifié au caviar désydraté ; le Schnizel revisité le poulet mariné 12h en double panure toute fine, avec figues fraîches et pickles d’oignons sauce aux paprikas.
Singulars recommande aussi le Cuilama-ma, des champignons en double cuisson à la crème jaune d’œuf, croutons de pain de l’ami Breton, pickels de moutarde.

Le dessert Hommage à Ruinart est l’une des recettes signatures de la cheffe Ecaterina Paraschiv à l’Ibrik Kitchen Photo Patricia de Figueiredo bd

En dessert, l’hommage à Ruinart des figues rôties, glace au yaourt grec et vanille bourbon crumble aux épices, mélisse, vaut le détour. Mais ne passez pas à côté du ‘best-seller’, un gâteau aux pistache et roses d’Iran, incontournable et emblématique.

Laissez-vous tenter par les vins roumains.

La carte propose des crus venant de plusieurs pays des Balkans, comme le Herr Gewürz, un gewurstraminer de la République Tchèque ou un Resina nature Amphore de Grèce.

Sur les vins roumains, vous aurez le choix en blanc à titre d’exemple à un Domenille Panciu, aligoté, ou en rouge Domenille Panciu, Babeasca Neagra. Singulars a été convaincu par le Pinot noir Metamorphosis 2018, léger et soyeux qui se marie excellemment avec la cuisine savoureuse de la cheffe.

Et si l’envie vous prend de parcourir vous aussi, dans votre cuisine, les chemins de ce pays d’Europe de l’est encore méconnu, le livre Ma cuisine des balkans de constitue un magnifique tremplin… pour ensuite revenir à l’Ibrik Kitchen, la cheffe n’est pas avare de ses conseils !

Suivre Ecaterina Paraschiv

Ibrik Kitchen
9, rue de Mulhouse, Paris 2ème Tél.: +33 (0)1 70 69 42 50
Mar – Sam 12h15 – 14h45 – 19h15 – 22h00 – Réservations

Notre choix de recette
(issu du livre Ma Cuisine des Balkans)

Poivrons grillés à la feta

Poivrons grilles à la féta & zacusca, recette gastronomique dans le livre “Ma cuisine des Balkans. Photo Emilie Franzo

(pour 6 personnes)

  • 12 poivrons rouges
  • 250 g de feta
  • 1 poignée de graines de sarrasin
  • 7 cl d’huile d’olive
  • 1⁄2 botte d’aneth,
  • sel

Pour la marinade

  • 2 feuilles de laurier
  • 10 gousses d’ail
  • 60 cl d’huile d’olive
  • 20 cl de vinaigre de cidre
  • 30 g de baies de poivre noir
  • 25 g de poivre de Timut
  • 4 branches de thym fleur, sel
  • végétarien sans gluten 

LES POIVRONS 

  • Sur une plaque en fonte posée sur un feu à gaz (ou au four), à feu vif, grillez les poivrons en les retournant régulièrement, jusqu’à ce que leur peau soit brûlée.
  • Débarrassez-les dans un bol, et couvrez de film alimentaire. Conservez à température ambiante 30 minutes.
  • Une fois les poivrons tiédis, retirez leur peau et leurs pépins délicatement afin de ne pas abîmer la chair. Placez les poivrons pelés sur une plaque et réservez au frais.

LA MARINADE 

  • Dans un saladier, effeuillez les herbes et écrasez l’ail, puis mélangez le tout avec le reste des ingrédients de la marinade.
  • Plongez les poivrons pelés dans la marinade, couvrez de film alimentaire et conservez au réfrigérateur pendant 3 heures minimum (une nuit pour des poivrons encore plus savoureux).
  • Sur une assiette, disposez les poivrons marinés et effritez la feta. Complétez avec des graines de sarrasin, de l’aneth frais et un filet d’huile d’olive. Salez.

Partager

Articles similaires

Avec Baca’v, Émille Cotte ouvre une auberge urbaine, avec priorité aux produits du Limousin.

Voir l'article

Perlimpinpin s’impose comme le temple parisien du tartare

Voir l'article

Le Tsé Yang décline les gastronomies chinoises avec subtilité

Voir l'article

Selva crée un tourbillon de saveurs amazoniennes au cœur de Paris

Voir l'article