Gastronomie

La bonne étoile de Sangita Tripathi, de l’épée au couteau de cuisine

Auteur : Patricia de Figuieredo
Article publié le 20 août 2020

Ancienne championne du monde en équipe à l’épée et première française à avoir remporté le titre de championne d’Europe à l’épreuve individuelle en 1994, Sangita Tripathi joue désormais avec les instruments de sa passion : la cuisine. Sa Rue de l’étoile propose des services de ‘Traiteur et de pâtisserie’, des formations et des formules « bocaux » à emporter.

Ancienne championne du monde en équipe à l’épée en 1994, Sangita Tripathi a crée Rue de l’étoile, Traiteur et Patisserie. @DR

Une double passion : sportive et gastronome

Née d’une mère française et d’un père indien, Sangita Tripathi a toujours eu la passion de la cuisine. « Mon père confectionnait des recettes indiennes. Petite, je le regardais faire avec beaucoup de curiosité, mais c’est sans doute un stage de cuisine en 6ème organisé par ma professeure de français qui a lancé ma vocation » avoue-t-elle.
Alors à l’université où elle étudie les relations internationales, elle envoie une trentaine de CV pour un job d’été. Claude Terrail, le patron de La Tour d’Argent, l’engage : « Ce fut très formateur, il n’y avait qu’une autre fille en cuisine. J’étais aux entrées froides puis je suis passée aux desserts. Travailler dans une adresse aussi prestigieuse a été une chance »

Il y a une vie après l’épée

Pourtant c’est avec l’escrime son autre passion qui la mène vers les sommets : un premier titre de championne d’Europe en 1994 à Cracovie puis en équipe au Championnat du monde en 1998. Alors qu’elle prépare les JO de Sydney au Château de Divonne, elle retrouve Michel de Mattei, le second de La Tour d’Argent. L’occasion de s’interroger sur son avenir au moment où elle doit intégrer le programme d’études dédiées d’athlètes de haut niveau de Sciences Po. L’appel de la cuisine sera le plus fort : elle passe en candidat libre un CAP de cuisine, part à Marseille travailler dans plusieurs restaurants puis passe, là encore en candidat libre, un CAP de pâtisserie pour rentrer dans les prestigieuses brigades des MOF, Stéphane Glassier et Frédéric Lalos.

Du touché à la bouchée

En 2013 c’est la bonne touche ! Elle créée sa propre structure : Rue des étoiles, pour offrir un service de « traiteur et pâtisseries ». Le milieu sportif n’est jamais loin, la fédération de football, celle de golf et celle d’escrime, avec qui elle a gardée des liens, lui passent commandes mais Sangita est aussi sollicitée par des entreprises et sociétés (La Fac Diderot, la Bred ou encore des hôpitaux) tout comme des particuliers et des mariages. « J’ai remarqué que dans les buffets, ce sont souvent les petits fours qui marquent, c’est là qu’il faut faire la différences » s’amuse-t-elle. D’une soirée entre amis à 300 personnes, Rue des Etoiles se charge de tout.

Pourquoi Rue de l’Etoile ?

A son image rayonnante, c’est dans un sourire que Sangita Tripathi évoque les raisons de son enseigne descriptive au lieu d’avoir garder son patronyme ; « j’ai toujours considéré que j’avais de la chance et une bonne étoile » Pour ajouter rieuse « j’habite Rue de l’étoile à Champigny » et enfin malicieuse, “quand même, on va penser que tu te la joues un peu Etoile”!!. Mais ce n’est pas le cas! » Elle est libre, Sangita !

Innover avec des bocaux salés et sucrés

Avec le confinement et la suppression des événements, l’ex-escrimeuse comme tout bon sportive a adapté son jeu à son sournois adversaire ; elle conçoit des bocaux prêts à cuisiner : « La famille de ma mère nous envoyait des bocaux d’Italie quand j’étais petite – de légumes prêts à être chauffés, des pâtés et des plats cuisinés. Je m’en suis inspirée. Je cuisine très peu de viandes, beaucoup de légumes qui viennent de mon AMAP. »
La bonne étoile était là ! L’offre a tout de suite rencontré son public : plats cuisinés, Cake sucrés ou salées, baba au rhum, …
L’embarras d’un choix toujours renouvelé en fonction des produits de saison et de l’inspiration est à prix modiques : entre 5€ TTC et 18€TTC consigne incluse (entre 1,70€ et 2€) mais hors livraison !

Sinon, Sangita peut aussi vous donner des cours de 2 à 3 heures pour tout savoir sur la confection du Paris-Brest, de la tarte citron meringuée ou des macarons.

Enfin, pour compléter le tableau d’une touche-à-tout originale, Sangita est aussi tromboniste à ses heures perdues avec une préférence pour la musique cubaine.
Tous les talents on vous dit !

Comment commander à Rue de l’Etoile

Le site www.ruedeletoile.fr

Renseignements ou Commandes : Tel.: 06 86 78 29 00

  • Service Traiteur : 38 €/pers environ
  • Cours de cuisine : de 80 € pour une personne à 160 € pour deux, suivant les recettes.
  • Bocaux : de 5 € à 18 € (hors livraisons, Paris et Petite couronne)

Partager

Articles similaires

Devenir une huile HOVE signée Karim Djekhar de l’Huilerie St Michel, ça s’invente !

Voir l'article

Du chef au gastronome, Les Paniers Mixtes apportent directement des fruits et légumes de saison d’exception à votre table.

Voir l'article

Carine Amery, sommelière de thé plaide pour l’accorder avec le repas

Voir l'article

Le renouveau du terroir de l’Yonne, les conseils de Thomas Noble, sommelier chef de la Côte Saint Jacques

Voir l'article