Gastronomie

La touche du chef Matthieu Garrel au 99 Hausmann de l’hôtel Bowmann

Auteur : Patricia de Figueiredo
Article publié le 18 février 2022

Le chef reconnu du Bélisaire, Matthieu Garrel, s’est vu récemment confier la carte du restaurant 99 Hausmann de l’hôtel Bowmann. Dans un cadre raffiné, casual chic, avec une adorable terrasse pour les beaux jours, le chef cuisine une élégante carte gastronomique à laquelle il ajoute sa touche bistrotière.

Matthieu Garrel se donne avec le 99 Hausmann un nouveau défi Photo Patricia de Figueiredo

Un nouveau défi pour ce chef généreux

Ce Breton pure souche monte à Paris en 1993 après un passage chez des étoilés à Plancoët et en Angleterre. Dans la capitale, il se frotte au MOF Gérard Besson et chez Potel & Chabot avant de prendre la direction des cuisines des Yachts de Paris. Mais l’envie d’ouvrir son propre restaurant est la plus forte. C’est ainsi qu’il se fixe dans le 15e arrondissement de Paris, au Bélisaire, où il revendique « une cuisine à son image : joyeuse, généreuse, gourmande, sophistiquée parfois, recherchée souvent » …. et bien sur toujours de saison. Il devient Maître Cuisinier de France en 2014 confirmant l’importance qu’il accorde à la qualité et à l’authenticité des produits.
C’est donc un nouveau challenge que s’est lancé Matthieu Garrel en acceptant la direction des cuisines de l’hôtel Bowmann. Le Boutique hôtel, repris récemment, est situé sur ce tronçon du boulevard Hausmann déjà bien pourvu en belles tables – Le Bistrot du Sommelier à quelques numéros de là en particulier.

La terrasse du 99 Hausmann futur joyau des beaux jours Photo Patricia de Figueiredo

Un lieu glamour sans artifice

L’univers lumineux de l’entrée oscille entre les blancs, les beiges et les dorés. La salle du restaurant ajoute des touches de rouge avec les banquettes, et un tapis noir et blanc. Un bar en marbre finit de rendre l’espace glamour. La perspective se poursuit sur une adorable terrasse à l’abri des bruits du monde. Enfin, vous pouvez toujours terminer par un soin au spa de l’hôtel pour une vraie déconnexion.

Une finesse aérienne

« Cela me permet d’offrir une autre facette de ma cuisine, je m’amuse tout en étant sérieux. Le restaurant a un potentiel que je souhaite développer » confie le chef depuis le passe ouvert sur la salle.

la Tarte aux kiwis, un futur dessert signature du 99 Photo Patricia de Figueiredo

Et en effet, entre la raviole de langoustines de Loctudy, bouillon de tête crémé, ou des ravioles de crevettes du têt, herbes, agrumes et enoki, bouillon clair parfumé, se révèlent d’une finesse aérienne pour mieux faire ressortir le produit.
En bon breton, le homard bleu en ragout dit « Bigouden » est à la carte. Lors de notre venue, nous avons eu la chance de goûter en dessert une tarte aux kiwis meringuée aculée sans être acide.

Il faut suivre ce chef créatif aux valeurs fortes et cet hôtel à l’ambiance originale qui n’ont pas fini de nous surprendre.

Pour en savoir plus sur le 99 Hausmann

le site de l’Hotel Bowmann : 99 Haussmann by Matthieu Garrel
99 Bd Haussmann, Paris 8e
Tél. 01 40 08 00 10
Fermeture hebdo. : sam., dim.

Menu au déjeuner : 39 euros : Entrée & Plat ou Plat & Dessert
50 euros : Entrée, Plat & Dessert, demi bouteille d’eau et café inclus.
Carte : à partir de 65 euros.

Partager

Articles similaires

La Terrasse d’été du First Westin Paris-Vendôme parie sur la fraicheur

Voir l'article

La Plage Parisienne, une guinguette chic couvée par la Statue de la Liberté.

Voir l'article

Les huîtres du Cap-Ferret se savourent à la Dégust’ du Grand Coin au Petit Piquey

Voir l'article

Le Nosso d’Alessandra Montagne réconcilie cuisine responsable et créative

Voir l'article