Gastronomie

Le P’tit canon et La Fourchette du Printemps, deux bonnes tables du 17e arrondissement pour bien soutenir la rentrée

Auteur : Patricia de Figuieredo
Article publié le 28 août 2020

Lutter contre le covid, ce n’est pas discuter sur l’usage des masques, mais sortir pour soutenir restaurateurs et artistes, Singulars vous invite à découvrir deux belles tables du 17e arrondissement à Paris : Le P’tit canon et La Fourchette du Printemps. Bonne rentrée !

Le P’tit canon

vue de la salle du P’tit canon © Patricia de Figuieredo

Repris il y a deux ans par deux associés aussi dynamiques que sympathiques, Grégoire Devenyns et Thomas Joubert, tous deux fans de bistrots et de plats ‘grand-mère’, Au P’tit Canon est une adresse incontournable du 17e arrondissement, entre Batignolles et Rue de Levis.  On vient ici pour l’ambiance détendue, le sourire des patrons et une cuisine d’incontournables de bistrot, comme on les aime.

Cette adresse qui avait obtenu sa licence IV en 1914 et qui abritait à l’époque un hôtel de passe à l’étage, reprend les codes du bistrot dans un décor rafraîchi : Globes Lalique, banquettes en cuir rouge et nappes à carreaux.
Petit plus jusqu’au 30 septembre, une terrasse éphémère prolonge le restaurant.

Côté carte, rien que du fait-maison, du classique exécuté avec brio avec des produits sourcés, référencés : œufs mayo, salade d’haricots verts et champignons, Saucisse Aligot de chez Conquet, andouillette tirée à la ficelle de chez Bobosse. En dessert le baba au rhum est un must !

Côté vins, Thomas Joubert saura vous conseiller parmi une carte bien fournie, comme un Graves Pontet Lamartine ou un Chablis Domain Servin au verre.
Il a aussi la cave attenante qui recèle bien des trésors, mais c’est une autre histoire (à venir)

La Fourchette du Printemps

Le chef Nicolas Mouton, passé par le Bristol et le Crillon, a décidé en 2009 d’ouvrir son propre restaurant. Un petit établissement, dans la partie excentrée du 17e au début du boulevard Pereire, au décor élégant et cosy, tirant dans les bleus et bois avec des livres anciens en exergue.
En 2011, il attrapait l’étoile.

Aujourd’hui, le chef régale encore ses habitués avec des recettes originales et créatives suivant les saisons. Lors de notre passage la carte proposait notamment : le pressé de légumes grillés « sorbet tomate, sauce aromate », la pizza rotolino et langoustines rôties ; le Saint-Pierre rôti « coque, sauce marinière, pâtes en impression, ou le ris de veau meunière, en dessert Le Merveilleux pistache griottes fraîches et confites, sorbet griottes glissait voluptueusement.
Une table à retenir dans le quartier.

Pressé de légumes grillés sorbet tomate sauce aromate La Fourchette du printemps © Patricia de Figuieredo

Informations pratiques

Le P’tit canon

Formule midi 18 €. Carte 30 € env.
36 rue Legendre, 75017 Paris
Tel.: 01 47 63 63 87
Du lundi au samedi de 10h à 15h30 et de 19h à 1h30

La Fourchette du Printemps

30 rue du Printemps (angle 27 bis, Bd Pereire) 75017 Paris. Tel : 01 42 27 26 97.

  • Déjeuner affaires 35 €.
  • Petit menu 60 €
  • Menu découverte 70€
  • Menu dégustation 85 €.

Texte

Partager

Articles similaires

Devenir une huile HOVE signée Karim Djekhar de l’Huilerie St Michel, ça s’invente !

Voir l'article

Du chef au gastronome, Les Paniers Mixtes apportent directement des fruits et légumes de saison d’exception à votre table.

Voir l'article

Carine Amery, sommelière de thé plaide pour l’accorder avec le repas

Voir l'article

Le renouveau du terroir de l’Yonne, les conseils de Thomas Noble, sommelier chef de la Côte Saint Jacques

Voir l'article