Gastronomie

Sommellerie du thé : pour un accord thé-met de saison, thé noir Pu Erh Shu et champignons.

Auteur : Carine Amery Thésurmesure
Article publié le 21 octobre 2020

Dans la continuité de sa « logique de l’attention pour déguster le thé : bien choisir, bien préparer, bien servir. », notre sommelière du thé, Carine Amery présente les meilleurs accords thés -mets. Avec une association de saison, thé noir Pu Erh Shu et champignons.

Mieux connaître la provenance du thé Pu Erh

Mieux connaître la provenance du thé Pu Erh © DR

Pu Erh est le nom de la ville du Sud du Yunnan, historiquement le centre des échanges commerciaux de ce thé.
Située aux confins du Laos, du Vietnam et du Myanmar, la province du Yunnan comporte de nombreuses ethnies, qui cultivent, voire récoltent, les feuilles destinées à être manufacturées en thé noir sur des théiers-arbres à moyennes ou grandes feuilles.
Après la récolte, les feuilles sont exposées à l’air et au soleil pour perdre une partie de leur eau. Elles sont ensuite chauffées pour éliminer l’enzyme responsable de l’oxydation, l’oxydase.

Thés fermentés et non oxydés

Aussi orthographié ‘puerh’, ‘pu-erh’, ‘pu’er’ ou puer, ce thé appartient à la sixième famille de la nomenclature chinoise des thés, les thés noirs, aussi appelés thés sombres. Ce sont des thés fermentés et non oxydés, comme l’est le ‘black tea’, appelé thé rouge dans la nomenclature chinoise.
Il est aussi appelé tuocha, nom qu’il porte quand il est compressé sous forme de nid.

‘Thé mange graisse”

Appellation qui fait allusion à ses propriétés médicinales, ses propriétés hypocholestérolémiantes étant démontrées. Ce sont les polyphénols du thé, particulièrement les catéchines, qui ont un effet sur la pression artérielle et le taux de cholestérol-LDL. Les catéchines sont plus abondantes dans les thés qui ne sont pas oxydés et dans les thés de qualité.

Deux productions

A partir de ce stade, appelé maocha, deux productions sont possibles : du Pu Erh Sheng et du Pu Erh Shu.

Pour produire ce dernier, on empile en couche d’une vingtaine de centimètres les feuilles de thé que l’on asperge d’un peu d’eau et que l’on recouvre d’une bâche imperméable. On laisse les bactéries, levures, micro-organismes naturellement présents à la surface de la feuille opérer la transformation des feuilles, avec production de chaleur (la masse atteint de 50 à 70°C) et consommation d’oxygène. Lorsque tout l’oxygène est consommé, la température baisse, les transformations se ralentissent puis se terminent. On sèche alors les feuilles pour la conservation, parfois après les avoir moulées en forme de nid, de galette, de brique.

Un profil aromatique caractéristique et particulier

Profil aromatique du Pu Er Shou © T Sur mesure

Les registres fongique et animal présents dans le thé Pu Erh Shu en font un compagnon approprié des plats de gibier et de champignons.

C’est une des raisons pour lesquelles parmi ses repas mets-thès à emporter (certains sur-mesure), le Didier PIOLINE, chef du Restaurant La Place 78bis avenue Marceau, Paris propose le Pu Erh Shu avec sa fricassée de champignons et ses préparations de gibier : de retour d’une promenade dans les bois, ce thé prolongera les senteurs d’humus autour de vos assiettes de chanterelles, pieds de mouton, lépiotes, agarics, pieds bleus et des plats qui les contiennent.

Où trouver le thé Pu Erh ?

Le site Carine Amery Thésurmesure 
contact, réservation d’ateliers : info@thesurmesure.be

50, rue du Moulin au Bois – 7022 Hyon – Belgique

Pour les accords thés-mets sur commande du chef Didier Pioline, du Restaurant La Place,
+33 (0)1 53 23 43 63
78bis avenue Marceau, Paris
[si le restaurant est actuellement fermé pour raison sanitaire, des repas thés-mets de la Carte peuvent être toujours commandés, le chef Didier Pioline peut aussi concevoir un menu sur mesure pour une tablée]

Notre sélection d’ adresses et de sites par correspondance

Concernant une marque à recommander, à ma connaissance, il n’y en a pas : pas d’équivalent pour le thé de la marque Nicolas comme pour le vin ! Certains thés vieillis naturellement (les Pu Erh sheng) ont des prix qui peuvent être très élevés en fonction de leur âge. Certains marchands ignorants ou peu scrupuleux en profitent !
Pas Olivier Nuttens de L’Heure Bleue, passionné de thés sombres. Il rassemble un assortiment très éclectique de ces thés particuliers et à des prix qui les rend tout à fait accessibles.
Je l’ai un jour vu déballer sa commande de Pu Erh, j’avais l’impression d’être près d’un enfant qui ouvrait son paquet le matin de Noël

L’Heure Bleue, Avenue des Arts, 12 à 1000 Bruxelles. A mon avis, la meilleure adresse en Belgique pour acheter du thé et aussi pour découvrir cette famille, via ses ateliers très intéressants.

et aussi

Partager

Articles similaires

L’algue infuse et diversifie la gastronomie du Finistère.

Voir l'article

Avec France Haliotis, Sylvain Huchette élève l’ormeau en spécialité gastronomique

Voir l'article

Anona de Thibaut Spiwack propose un voyage gustatif au cœur du 17e arrondissement

Voir l'article

Devenir une huile HOVE signée Karim Djekhar de l’Huilerie St Michel, ça s’invente !

Voir l'article