Goutte d’eau, elegant technology contre obsolescence du hardware

Alors que le monde entier, instantané, technologique et moderne, jette quotidiennement par la fenêtre de sa propre opulence, des tonnes d’ordinateurs et de smartphones à peine amortis, voici Goutte d’eau de la petite société montpelliéraine Weezyo. Goutte d’eau est un ordinateur « all in one », tout en un, peut-être aussi révolutionnaire que le premier Mac, mais d’un esthétisme sans pareil. C’est sûr ! Steve Jobs l’aurait adoré.

Goutte d’eau c’est surtout un grain de sable dans le mécanisme de la fameuse obsolescence programmée qui promet un intense bonheur virtuel en achetant toujours plus de matériel informatique pour rester au goût du jour et dans la juste vitesse de traitement des données.

Goutte d’eau, elegant technology contre obsolescence du hardware

Goutte d’eau, gainé de cuir by Weezyo. Photo © Weezyo

Une architecture ouverte, pour durer

Goutte d’eau c’est tout l’inverse de l’éphémère. L’appareil, créé et fabriqué en France, peut survivre à son acquéreur. On peut à volonté, sans opération chirurgicale, faire évoluer son contenu technologique, changer le processeur et les disques durs SSD d’un unique et léger mouvement de la main. Mieux, « Goutte d’eau » est une œuvre d’art, dessinée par Gérald Chosson, fondateur de Weezyo après avoir, pendant des années, fourni de la haute technologie pour les cabinets de dentistes de France et de Navarre. Mais ça c’était avant de devenir, modestement le cauchemar des cerveaux esthètes de Cupertino, le siège d’Apple. Ils n’ont pas vu venir cet objet étonnant et détonnant qui fascine et hypnotise, au moins autant que lorsque le premier Mac a été posé sur une table. Car, sans tapage ni campagne marketing, « Goutte d’eau » vole la vedette chez les Geeks affamés de nouveautés et de technologies élaborées. « La forme de la goutte d’eau s’est imposée d’elle-même. Il me fallait rentrer deux écrans dans une même machine, un de 21 pouces et un plus petit de 7 pouces et faire autre chose qu’un écran rectangulaire » explique ce « Che Guevara » du « tout en un » qui recrute ses premiers clients en mode pionniers. Des fans absolus, las d’une industrie informatique qui tourne en rond avec des engins carrés ou rectangulaires : des machines  fabriquées quasi exclusivement par des petites mains asiatiques dans des conditions désormais connues de tous.

Goutte d’eau, elegant technology contre obsolescence du hardware

Gérald Chosson, fondateur de Weezyo  et designer de la Goutte d’eau. Photo © Christian Goutorbe

La synthèse de l’esthétique et de la technologie

Weezyo, c’est forcément une autre histoire de savoir-faire industriel. Pour en arriver à cette synthèse esthétique et technologique, Gérald Chosson a cravaché pendant deux longues années, soutenu avec passion et intelligence par ses propres parents. Eux-mêmes sont aujourd’hui actionnaires de cette aventure industrielle d’un homme seul contre pensée unique et monde entier. Pour dégoter les rares entreprises nationales capables de fabriquer le châssis et surtout les deux faces vitrées, Gérald a sillonné toute la France. « Il manquait toujours un élément, notamment pour ajuster la découpe de l’écran. Et puis, finalement, un jour tout s’est mis en place, comme par magie. Nous avons trouvé les bons partenaires, motivés, eux-mêmes passionnés par l’objet qu’ils montrent avec fierté » raconte Gérald fan de sport-auto en mode hyperactif qui dessine déjà les contours d’une gamme complète de produits connectés et design selon le concept « d’Elegant Technology ».

Goutte d’eau, elegant technology contre obsolescence du hardware

Goutte d’eau, l’alliance du nec plus ultra technologique et de l’esthétisme. Photo © Christian Goutorbe

Soufflé à l’artisanat d’art

Car entre-temps, des bonnes fées du monde de l’art et de l’artisanat d’exception se sont penchées sur le berceau pour insuffler des idées et apporter leurs propres créations comme l’ébéniste d’art Pierre Armengaud. Goutte d’eau n’adore rien de plus que se déguiser, se customiser, jouer avec les matières et les matériaux précieux : le cuir pour les fétichistes, les hard-rockers ou les bikers, la poudre de diamant pour agrémenter les showrooms, le vernis rose métallisé pour être assorti à un Iphone, la feuille d’or pour le luxe absolu. « Sincèrement, tout au début j’étais fondamentalement anti-ordinateur. C’était même un défi pour moi que de travailler à sa décoration. Mais Weezyo, c’est bien différent, par sa forme notamment. Et aujourd’hui, c’est dynamisant d’avoir à écouter, à trouver l’empreinte de l’acquéreur qui souhaite avoir une Goutte d’Eau personnalisée » souffle Dysabo, peintre et plasticienne qui met à disposition comme elle dit son « éponge à émotions ».  Pour habiller Goutte d’eau, la rendre unique !  Où le défi Design d’un infiniment petit, face aux cerveaux endormis de Cupertino au gigantesque siège d’Apple. A l’évidence, Steve Jobs, l’homme du Mac aurait adoré Goutte d’eau. Et il aurait sifflé la fin de la sieste.