Lac de Chambly : mon lac à moi dans le Jura

Le gîte du Lac de Chambly, situé au coeur du Jura, à 25 km de Lons-le-Saunier, fait partie de ces lieux privilégiés où l’on peut se ressourcer en retrouvant la quiétude d’une nature protégée. Ce gîte offre un hébergement de charme et, chose exceptionnelle, il donne accès à un lac privé. Une retraite pour les amoureux de la nature mais également pour les passionnés de pêche.

Imaginez un lac pour vous seul où vous pouvez vous baigner et pêcher quand bon vous semble. Il ne s’agit pas d’une petite pièce d’eau, mais d’un véritable lac d’origine glaciaire. Le vaste plan d’eau, d’une superficie de 35 ha, est niché dans un cadre enchanteur, au cœur d’une reculée dont les flancs, couverts d’une forêt, offrent au gré des saisons des teintes qui vont du vert au fauve, en passant par le blanc des jours de neige ou de givre. Pour vivre cette expérience, rien de plus simple, il vous suffit de louer le gîte du Lac de Chambly, une propriété privée de 100 ha dont il fait partie.

Lac de Chambly : mon lac à moi dans le Jura

Le gîte du Lac de Chambly. Photo © Thierry Joly

Lodge avec vue panoramique

Érigé sur une petite butte surplombant son rivage, ce lodge d’un étage, d’une superficie de 150 m2, peut héberger 9 personnes dans cinq chambres confortables, aménagées dans un style moderne. Il dispose d’une cuisine équipée, de deux grandes salles de bain et d’un vaste salon cosy doté d’un poêle suédois où l’on peut cocooner en toutes saisons.

Lac de Chambly : mon lac à moi dans le Jura

Construit dans les matériaux les plus responsables, le gite s’intègre parfaitement dans son environnement, pour rapprocher l’hôte de la nature. Photo © Thierry Joly

Mais la beauté du cadre environnant donne plutôt envie de profiter de la nature et de ses splendeurs. On peut l’apprécier depuis la terrasse. Elle offre une vue splendide sur le lac, en particulier en fin de journée lorsque le soleil disparaît derrière les crêtes et le matin, au petit déjeuner. On peut alors observer les volutes de brume se dissiper peu à peu pour laisser apparaître la surface du lac, seulement troublée par les poissons venus gober quelques imprudents insectes, ou les ébats des gibiers d’eau et des échassiers. Dans cet espace protégé (la chasse est interdite sur la propriété), canards, grèbes, foulques, aigrettes blanches ou encore hérons trouvent sur les berges un couvert parfait constitué de marécages et de roseaux.

Lac de Chambly : mon lac à moi dans le Jura

Chaque studio du gite offre le confort d’un lodge et une vue panoramique. Photo © Thierry Joly

Pêche et baignade

Lors d’un week-end, nul besoin d’aller voir ailleurs s’il fait beau et que l’on est pêcheur ou que l’on souhaite flemmarder. Au programme : plongeon et baignade dans les eaux du lac d’une profondeur moyenne de 10 m; bronzage sur le ponton et promenade sur le sentier de randonnée qui en fait le tour. Il regorge en outre de poissons que l’on peut aller taquiner dans ses moindres recoin grâce à un bateau électrique à disposition. Il n’est pas rare de remonter des brochets de plus de 1 m de long et l’on y trouve des sandres, des perches, des corégones, gardons, ablettes, tanches, carpes et même des truites, car le lac est traversé par un cours d’eau de 1ère catégorie, d’où l’obligation de prendre un permis de pêche.

Lac de Chambly : mon lac à moi dans le Jura

Une des 7 cascades du Hérisson © Stéphane Godin/Jura Tourisme

Si malgré tout vous voulez découvrir la région, les alentours ne manquent pas d’attraits. Toutes proches, les cascades du Hérisson, un ensemble de 7 chutes d’eau qui s’égrènent sur 4 km, constituent l’un des plus beaux sites naturel de Franche-Comté.

Lac de Chambly : mon lac à moi dans le Jura

Les grottes de Baume Les Messieurs. Photo © DR

La reculée de Baume-les-Messieurs, située à moins de 20 km, fait partie des sites à visiter. Elle s’achève par une vaste grotte, qu’un parcours de 1 km permet d’explorer, et d’où jaillit une rivière aux eaux résurgentes qui se transforme en une spectaculaire cascade. Un lieu également à voir pour son patrimoine architectural car la reculée abrite un charmant village blotti autour d’une abbaye .

Lac de Chambly : mon lac à moi dans le Jura

La nef de l’Abbaye Impériale Saint Pierre de Baume-les-Messieurs, construite sous la règle bénédictine. Photo © DR

Découverte d’une des plus anciennes abbayes de France

Fondée au VIe siècle, l’abbaye bénédictine Saint-Pierre de Baume-les-Messieurs est une des plus anciennes et des mieux préservées de France. Les moines qui créèrent Cluny y étaient formés. Elle a conservé son église abbatiale et ses bâtiments conventuels, transformés en habitations individuelles à la Révolution et ainsi sauvés de la destruction. De là, en parcourant quelques km supplémentaires, on peut atteindre la butte coiffée par le pittoresque village de Château-Chalon dont les pentes sont couvertes de vignes donnant quelques-uns des meilleurs vins du Jura, à déguster entre autres au domaine Berthet-Bondet.

Lac de Chambly : mon lac à moi dans le Jura

Le retable de Baume-les-Messieurs, triptyque du XVIe siècle – église abbatiale de Baume-Les-Messieurs. Photo © DR

Lac de Chambly : mon lac à moi dans le Jura

Les collines qui mènent au pittoresque village de Château-Chalon sont couvertes de vignes donnant quelques-uns des meilleurs vins du Jura. Photo © Thierry Joly

Les étapes gastronomiques

Les crus du Jura accompagnent à merveille les fromages locaux dont l’on peut faire provision à la fruitière du Hérisson, à Doucier, le village voisin du gîte, laquelle produit Comté, Morbier, Tomme ainsi que des fromages à pâte molle proche du Reblochon, le Petit Hérisson et le Délice de Chalain, ou encore du Poligny et le Carrestelle. On peut visiter les caves d’affinage et l’atelier de fabrication des fromages. Si vous n’avez pas envie de vous mettre aux fourneaux pendant votre séjour, pas de souci, le village compte un restaurant, Le Comtois, qui concocte des plats qui associent des produits régionaux, avec saveurs inattendues de fleurs, d’herbes sauvages ou de plantes aromatiques. Au fil de votre repas vous découvrirez ainsi le goût de l’ail des ours, de la cardamine des prés, du carvi,… . Et le pain est fait maison.

Un peu plus loin, à Bonlieu, une autre bonne table vous attend. Il s’agit de l’Auberge de la Poutre qui propose une cuisine raffinée, moderne et créative. Parfaitement travaillés, rehaussés par une touche d’originalité dans le mariage des saveurs, les produits du terroir sont là encore mis à l’honneur. Cerise sur le gâteau, la carte des vins est excellente. Seul regret, le restaurant est fermé en hiver, le chef, François Moureaux, officiant alors à L’Azimut, très réputé restaurant de Courchevel.

Lac de Chambly : mon lac à moi dans le Jura

La cave d’affinage de la fruitière du Hérisson, à Doucier. On y trouve quelques uns des fromages les plus cotés du Jura : Comté, Morbier, Tomme mais aussi, le Petit Hérisson, le Délice de Chalain, le Poligny et le Carrestelle. Photo © Thierry Joly