L’AMI, le musée où six siècles d’imprimerie vous contemple

L’Atelier Musée de l’Imprimerie (AMI) ouvre ses portes le 28 septembre à Malesherbes. De la machine à bras de Gutenberg (1450) aux puissantes machines offset capables d’imprimer sous toutes les surfaces, il vous plonge dans l’immense histoire de la diffusion du savoir et de l’information. Visite en avant première.

Un merveilleux patrimoine mécanique à découvrir

Pour se rendre compte de l’histoire millénaire de l’écrit, du papier et de l’imprimé, il faut plonger dans le plus vaste musée d’Europe et ses 5.000 m2 d’exposition dédiés à cette folle course à l’efficacité, à la rapidité et à la fiabilité. Plus de 1000 pièces sont rassemblées, issues de collections et de dons divers dont plus de 50% de machines de quelques dizaines de kilos à plusieurs centaines de tonnes : des presses à bras, des composeuses-fondeuses, des presses Marinoni, des Stanhope… Toujours plus grand, toujours plus rapide, toujours plus sophistiquée, on passerait à coté de cette aventure médiatique à la fois industrielle et culturelle, collective et mondiale, si on ne touchait pas de près ces machines, tantôt émouvantes par leur ingéniosité, tantôt fascinantes par leur mécanique de précision.

L’AMI, le musée où six siècles d’imprimerie vous contemple

AMI Presse Marinoni. Photo © Olivier Olgan

Privilégier la découverte pédagogique

Dans ce lieu, tout est fait pour nourrir la curiosité et enrichir la connaissance du métier millénaire d’imprimeur. « Il faut susciter des vocations par la transmission, insiste son président Jean-Paul Maury, lui-même imprimeur et principal mécène avec sa femme Chantal de ce musée unique en Europe. Et montrer par l’exemple que c’est aussi un métier d’avenir. » Multipliant les ateliers de fabrication de papier, de calligraphie à la plume, de typographie ou de quadrichromie, mais aussi les sources audiovisuelles, le parcours, grâce à un audioguide passionnant, redonne vie aux savoir-faire et souffle aux machines et perspectives aux dizaines de procédés qui nous permettent de lire, étiqueter ou diffuser.

L’AMI, le musée où six siècles d’imprimerie vous contemple

AMI Atelier de fabrication de papier. Photo © Olivier Olgan

Du Gutenberg à la graphosphère

Cette séduction du savoir – toujours accessible – doit beaucoup à l’expérience de son directeur Jean-Marc Providence, muséographe, ancien chef du département des expositions à la Cité des sciences et de l’industrie, qui propose une scénographie jouant sur toutes les émotions afin d’impliquer les petits et les grands : « nous avons cherché à faire un site où la mémoire devient récits et histoire, où l’on tente de modifier le rapport aux savoirs en y incorporant le faire, où l’on parie encore et toujours sur la force émancipatrice du savoir et sur une médiation plurielle et volontariste ».

Panneaux, illustrations, reproductions, les histoires de la presse, de la BD et du livre s’entremêlent selon les déambulations et la curiosité. L’exposé des principes et procédés de la photogravure, de la lithographie (avec des exemplaires remarquables), et de l’offset est mis en regard avec les machines historiques qui ont participé aux avancées techniques. Fait remarquable qui rend ce musée si vivant, certaines machines restaurées sont encore en fonctionnement, telle la rotative typographe Goss construite en 1908, avec son bruit si caractéristique.

Impossible donc de résumer six siècles de la galaxie Gutenberg si ce n’est pour vous promettre que l’imprimé et son devenir n’auront plus de secret à l’issu de la visite.

L’AMI, le musée où six siècles d’imprimerie vous contemple

AMI la section offset avec ses machines impressionnantes.