Mécaniques

A l’essai, La Citroën C4 électrique remporte la palme du confort

Auteur : Robert Mauss
Article publié le 11 avril 2022

Jusqu’en 2021, Tesla bénéficiait d’un quasi-monopole sur les voitures 100% électriques. La concurrence s’est bien réveillée. Conforme à sa démarche de tester les cycles électriques innovants, Singulars commence une tournée des garages avec la Citroën C4 électrique (ëC4). Son confort bourré d’équipements la rendrait exceptionnel si ses batteries n’étaient pas si décevantes.

Unn test de 4 jours pour découvrir les atouts Citroën C4 électrique Photo en plein test de Robert Mauss

Le seul véhicule 100% électrique de la marque aux Chevrons

En attendant la sortie d’une petite C3, la ëC4 milieu de gamme de la marque aux Chevrons est bien le seul véhicule 100% électrique du constructeur. Nous l’avons testé pendant quatre journées en alternant les parcours urbains et routiers.

Le test accompli par Singulars s’avère concluant sauf pour la batterie Photo Robert Mauss

Une impression durable : un confort exceptionnel.

Pas un bruit, pas une vibration. Une qualité digne d’un véhicule très haut de gamme, autrement plus onéreux. Bien entendu les voitures électriques sont silencieuses, mais dans ce cas l’impression est confortée par l’excellence de l’isolation. Le choix de suspension à butées hydrauliques progressives (une tradition maison) et des pneumatiques 190-65 améliorent encore l’agrément. Du reste ces gros pneus donne à la belle un côté SUV, alors qu’il ne s’agit que d’une berline surélevée.
La ëC4 franchit par exemple les dos d’âne sans les couinements des suspensions à lames traditionnelles. Les passagers apprécient aussi les sièges ‘’Advanced Confort’’ faits d’une mousse hyper compacte qui profite pleinement au conducteur comme aux passagers.
La position de conduite est d’ailleurs sans reproche quelle que soit la taille du conducteur.

Une jolie panoplie d’équipements

La version ‘’Shine’’ que nous avons testée profite d’une jolie panoplie d’équipements traditionnels ou électroniques.

Le Citroën ëC4 bénéfice d’un jolie volume utile. Photo en plein test de Robert Mauss

Au rayon des ‘’Plus’’ : le coffre à deux niveaux pour compenser le volume moyen de 380 litres, la banquette arrière entièrement rabattable et sa trappe à skis, des rangements astucieux comme les porte-gobelets à l’avant comme à l’arrière, des prises USB et USBc à l’avant comme à l’arrière. Et même un porte tablette tactile pour le passager.

Ajoutons une ergonomie soignée avec des fonctions simples et accessibles comme les commandes de la climatisation. Le volant dispose aussi de commandes bien pensées comme celles de la radio. Nous avons également apprécié les caméras avant et arrière qui simplifient les manœuvres.

Léger bémol, la forme de la voiture réduit le champ de vision du rétroviseur central, et il ne faut pas être trop grand lorsque l’on s’assoit à l’arrière.

Un pilotage d’une douceur rare

Le poste de pilotage de la Citroën C4 électrique Photo DR

Citroën a cédé à cette mode qui fait disparaitre le bon vieux levier de vitesse par des espèces d’interrupteurs électriques. Il y en deux. Le premier permet de déclencher le frein à main. Le second la marche avant, le point mort et la marche arrière. Il faut d’ailleurs prendre le coup pour passer les rapports sans heurt. La ëC4 se conduit avec une douceur étonnante en ville comme sur route. La tenue de route est d’une précision rare pour une traction. La batterie offre une puissance de 136 chevaux avec un couple formidable pour les démarrages rapides.

Le confort est aussi partagé à l’arrière Photo DR

La signalisation routière est affichée sur un petit écran de conduite ‘’tête haute’’ placée au-dessus du compte-tour. Le conducteur profite également d’un écran tactile de 10’’ sur sa droite sur lequel il peut sélectionner des options de conduite comme l’avertisseur de dépassement des lignes blanches, choisir sa radio, exploiter le GPS, etc.

Le bémol : les batteries décevantes

Jusque-là le journaliste de Singulars était prêt à sortir son chéquier pour s’offrir la confortable 100% eberline. Sauf que voilà, comme pour beaucoup de voitures électriques, cette ëC4 est pénalisée par une autonomie insuffisante. Citroën annonce une distance maximale théorique de 350 kilomètres, mais selon nos mesures cette assertion est largement surestimée.

Nous avons constaté aussi que l’auto a tendance à se décharger dès que l’on accélère (un peu) sur une voie rapide. Il faut compter 280 kilomètres, en mode Eco (!) en respectant scrupuleusement les limitations de vitesse et sans abuser des phares ou de la climatisation qui vident les batteries. Et comme, la recharge peut durer des heures (quinze heures au cours de l’essai depuis une simple prise murale pour 250 kilomètres), il faut d’emblée maitriser ses déplacements. Pour des trajets inférieurs à une centaine de kilomètres par jour, avec la recharge à domicile, la Citroën EC4 est un excellent choix. Au-delà, un moteur thermique conserve l’avantage.

Certes, ce handicap n’est pas spécifique à la Citroën ëC4, mais à l’heure où les pouvoirs publics et les contraintes écologiques nous incitent à choisir une motorisation électrique il va falloir très sérieusement améliorer le problème.

Informations pratiques sur le ëC4

Tarifs (hors bonus écologique)

  • Citroën ë-C4 Feel Pack : 36.700 €
  • Citroën ë-C4 Feel : 35.600 €
  • Citroën ë-C4 Shine Pack : 38.800 €
  • Citroën ë-C4 Shine : 37.600 €

La batterie : garantie 8 ans ou 160.000 km pour 70% de sa capacité de charge.

Puissance : Batterie 50 kwh – 136 chevaux
Recharge (données constructeurs)

  • À domicile sur une Wall Box 7,4kW, 7h30 pour une recharge intégrale ou 5 heures avec une Wall Box 11kw.
  • Sur une prise renforcée type Green’Up, 100 km d’autonomie en 4h30.
  • Sur une Fast Charge 100kW, rechargez l’équivalent de 100 km en 10 minutes.

Dimensions  : Longueur 4,36 m x largeur 1,8 m x Hauteur 1,52 m x Empattement 2,67 m
Volume du coffre : 380 litres, volume utile 1 250 litres avec le double plancher et la banquette (2/3, 1/3) rabattue
Taille des pneus : 195/60R18 98
Poids à vide : 1 541 kg

Partager

Articles similaires

L’Estrima Birò, la plus petite voiture électrique au monde dispose d’une batterie rétractable

Voir l'article

La Mégane E-Tech 100% électrique de Renault : beaucoup mieux qu’une alternative

Voir l'article

Sport 2 ou Urbain 2, le Vélo Mad propose une seconde génération de VAE

Voir l'article

Le Salon Autonomy 2022 a fait le point sur les nouvelles mobilités

Voir l'article