Rentrée littéraire (I): Bačić Alimpić, Michalik, Hunzinger, Lalumière

Pour une première sélection de romans de la rentrée littéraire 2019 (qui selon Livres Hebdo comptera 524 nouveautés), Singular’s vous présente quatre coups de cœur : ‘Dernier Printemps à Paris’ de Jelena Bačić Alimpić, ‘Loin’ d’Alexis Michalik, ‘Les grands Cerfs’ de Claudie Hunzinger et ‘Reprise des activités de plein air’ de Jean-Claude Lalumière.

Dernier Printemps à Paris, Jelena Bačić Alimpić, [Serge Safran éditions]

Rentrée littéraire (I): Bačić Alimpić, Michalik, Hunzinger, Lalumière

Ancienne pianiste, Olga Lachaise est devenue journaliste. Son journal l’envoie au sanatorium de Toulon pour recueillir le témoignage d’une vielle femme d’origine russe. Maria Koltchak va lui dérouler le fil de sa vie : sa jeunesse en France, le goulag stalinien, le système oppressant de l’ancienne URSS ….
Le premier roman traduit en français de Jelena Bačić Alimpić, journaliste et directrice de la chaîne serbe Pink s’impose comme un livre puissant, dérangeant, pesant parfois tant rien ne nous est épargné de la faim, du froid, des humiliations endurés par Maria en camp sibérien. Ce témoignage rappelle L’Archipel du Goulag de Soljenitsyne. Mais c’est aussi un formidable thriller psychologique. Quels liens unissent les deux femmes ? Maria cache-t-elle au cœur de sa vie de combats d’autres secrets ? Le récit tire sa toile entre la vie d’Olga et le récit de Maria. Et vous ne le lâchera plus.

Loin, Alexis Michalik [Albin Michel]

Rentrée littéraire (I): Bačić Alimpić, Michalik, Hunzinger, Lalumière

Il y a vingt ans, Charles, le père d’Antoine et de sa jeune sœur Anna, est parti sans donner de nouvelles. Or voici qu’apparaît au domicile familial une carte postale, perdue pendant 17 ans par la Poste, avec ces mots : « Je pense à vous, je vous aime ». Antoine décide de partir sur les traces de ce père, peut-être toujours vivant ? Son meilleur ami, Laurent, apprenti journaliste, l’accompagne dans cette quête avec Anna, post-ado largement déjantée et contestataire.
Le premier roman d’Alexis Michalik confirme le talent de conteur du dramaturge à succès (Edmond, Le Porteur d’histoires, Intra Muros….) pour les histoires en cascades. En effet, ce Dumas du XXIème siècle nous entraîne ici en Allemagne de l’Est, en Turquie, sous la Géorgie de Staline, l’Autriche nazie, à la rencontre de personnages attachants. Loin est un roman flamboyant, distrayant et érudit. Un roman d’aventure aussi, qui parle de paternité, de fratrie, de recherche de ses origines, d’amitié. Une des belles découvertes de la rentrée.

Les grands Cerfs, Claudie Hunzinger [Grasset]

Rentrée littéraire (I): Bačić Alimpić, Michalik, Hunzinger, Lalumière

Pamina habite dans les forêts des Vosges avec son compagnon Nils. Arrive Léo, un photographe animalier venu repérer les grands cerfs qui hantent ces bois. Il l’initie peu à peu à l’affût, bravant le froid, la pluie, pour observer le spectacle merveilleux de ces animaux majestueux : la perte de leur bois, des velours, le brâme. Une osmose se créée avec ces cervidés. Pamina découvre « l’effet de l’affut : le monde arrive et se pose à nos pieds comme si nous n’étions pas là. Comme si nous n’étions pas tout court. On constate que le monde se passe de nous. Et mieux, qu’il va mieux sans nous. » Mais pris entre l’ONF « qui privilégie le rendement de la forêt au détriment de la biodiversité » et la puissante Confédération des chasseurs, les cerfs ont bien du mal à garder leur place.
Claudie Hunzinger revendique d’être « poète de la Nature lui donnant de la voix ». Il livre ici son « livre de grand air », un roman vrai qui interpelle le droit que s’arrogent les hommes de dominer les animaux et tout l’écosystème.

Reprise des activités de plein air, Jean-Claude Lalumière, Editions du Rocher

Rentrée littéraire (I): Bačić Alimpić, Michalik, Hunzinger, Lalumière

Trois hommes, trois générations, se retrouvent sur l’île d’Oléron. Il y a Philippe l’instituteur à la retraite qui s’occupe de son épouse malade et qui voue un culte aux livres, Christophe qui essaye de se remettre de sa séparation avec Valérie et décide de garder la maison où ils ont été heureux. L’arrivée de Michaël un jeune étudiant en histoire bouscule le train train quotidien qui s’installait…
Roman sur l’amitié et l’entraide, Jean-Claude Lalumière écrit des choses graves avec légèreté et humour. Le lecteur est capté par l’histoire de ces hommes un peu cassés qui se protègent du monde extérieur et essayent de faire corps avec les éléments. Une jolie petite musique.