Produits

Le tourteau, crabe marcheur plus fin qu’il n’y paraît

Ce crabe s’appelle tourteau parce qu’il est gros et massif et qu’un naturaliste peu doué pour la poésie l’a baptisé ainsi au motif qu’avec sa carapace lisse brun rougeâtre et ses pattes disposées en étoile, il ressemblait… à une tourte de pain (torta panis) ! Sous sa carapace épaisse, ce lourdaud a pourtant une chair fine et délicate dont les qualités gustatives en font un mets de choix, même s’il faut de la patience pour le décortiquer.

Auteur / Blandine Vié

La grande famille des fromages de chèvre

On dit qu’en France, il y a 365 fromages, un pour chaque jour de l’année. En vérité, il en existe bien plus et les fromages au lait de chèvre constituent à eux seuls une grande et belle famille qui compte des cousins dans toutes les régions de France, révélant aussi bien que les vins la richesse et les parfums de nos terroirs. C’est aussi la raison pour laquelle fromages et vins peuvent former de si beaux couples.

Auteur / Blandine Vié

Le veau de printemps dit de la Pentecôte

Il y a tout juste vingt ans, la « Filière Veau » a eu l’idée de mettre la viande de veau en exergue au moment de la Pentecôte, pour faire le pendant à l’agneau de Pâques. Toutefois, si cette initiative ne repose pas sur une tradition religieuse, elle procède d’une réflexion pleine de bon sens. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle a été rapidement adoptée.

Auteur / Blandine Vié

Le secret des fines herbes pour la gastronomie

D’abord utilisées à des fins médicinales, les fines herbes se sont peu-à-peu installées dans les cuisines. Des jardins de curés, aux boutiques d’apothicaires, elles font désormais partie du patrimoine gastronomique. Sans elles point de grandes liqueurs comme la chartreuse. Et il aura fallu attendre les années 1980 pour que certaines d’entre elles remontent, de Provence au nord de la Loire.

Auteur / Blandine Vié

Les asperges blanches des sables, IGP des Landes

Dès la mi-mars, parfois même plus tôt, elles pointent le bout de leur nez (qui reste blanc nacré) pour venir garnir nos assiettes de leurs tiges droites, tendres, douces, charnues et superbement goûteuses. Elles sont l’un des premiers légumes primeurs et par leur saveur printanière, les asperges régénèrent nos palais un peu engourdis par la cuisine roborative de l’hiver.

Auteur / Blandine Vié