Littérature : Iles, Sabolo, Teulé

La mort (ou la disparition) entraîne avec elle tout un cortège de malheurs. Que ce soit celle d’Albert Norris dans Brasier Noir, de Summer dans le roman éponyme, ou encore de l’enfant d’Enneline et Melchior Troffea dans Entrez dans la danse, toutes ont provoqué de profondes répercussions…

Greg Iles, Brasier Noir, Éditions Actes Sud

Littérature : Iles, Sabolo, Teulé

Brasier noir 

Une fois n’est pas coutume. L’un des derniers romans policiers paru aux Éditions Actes Sud n’est pas Islandais, Norvégien, ou Suédois, mais bel et bien Américain. Et il prend pour toile de fond la période trouble des années 1960, où le Ku Klux Klan sévit.  Nous sommes à Natchez, dans le Mississipi, en 1964. Albert Norris tient une boutique d’instruments de musique, prisée par tous les habitants de la ville, blancs ou noirs. Tous le qualifient de « bon noir ». Il finit pourtant cruellement assassiné.
Cinquante ans plus tard  le Docteur Tom Cage est accusé du meurtre de Viola Turner, l’infirmière noire avec qui il travaillait dans les années 60. Il refuse de se défendre, se retranchant derrière le secret professionnel. Son fils Penn Cage, maire de la ville, se lance donc à l’assaut du passé de son père pour le disculper. Ce faisant, il plonge dans l’histoire du Sud des Etats-Unis, alors que les membres du mouvement des droits civiques militent pour l’égalité et qu’une faction violente du Ku Klux Klan, les Aigles Bicéphales, extermine quiconque se met en travers de son passage.
Greg Iles signe ici un policier haletant et un livre engagé, dénonçant les crimes raciaux perpétrés dans le Sud. Ce fils d’Ambassadeur américain, né en 1960 à Stuttgart, a d’ailleurs dédié son ouvrage à toutes les victimes du mouvement des droits civiques du Mississipi et de Louisiane. Brasier noir est le premier tome d’une trilogie.

Monica Sabolo, Summer, Éditions Jean-Claude Lattès

Littérature : Iles, Sabolo, Teulé

Summer

Que ressent-on lorsqu’un être cher disparaît du jour au lendemain sans laisser de trace ? Comment se construit-on, ligoté entre les non-dits familiaux et l’absence ? C’est ce que Monica Sabolo décortique et analyse dans ce roman aquatique, aux accents de thriller. Benjamin Wassner n’a encore que quatorze ans lorsque sa sœur aînée, Summer, s’évapore lors d’un pique-nique au bord du Lac Léman. Pour Benjamin, les années passent, entre drogues, psychotropes et divans de psychanalystes. Vingt-cinq ans plus tard, il est comme englué dans sa vie. Le souvenir de sa sœur adulée, cette longue adolescente blonde et charismatique, revient le hanter. Elle est de tous ses rêves. Elle se meut sous la surface du lac, telle une sirène tentant de l’attirer dans ses rets d’algues. Habité par ses rêves liquides, il décide de remonter la piste, et d’essayer de découvrir ce qui lui est arrivé. Un à un, les souvenirs émergent, telles des bulles d’air affleurant à la surface de l’eau. Car une partie de la vérité n’était-elle pas juste là, sous la surface de l’inconscient ? Cette enquête existentielle et réelle l’amènera à percer à jour les secrets de sa famille bourgeoise, si lisse et si parfaite, pour enfin voir éclater la vérité. Un livre puissant et évocateur.
Summer est le cinquième ouvrage de l’ex-journaliste Monica Sabolo, qui a notamment remporté le prix de Flore en 2013 pour Tout cela n’a rien à voir avec moi.

Jean Teulé, Entrez dans la danse, Éditions Julliard

Littérature : Iles, Sabolo, Teulé

Jean Teulè. Entrez dans la danse.

Quand le désespoir est si dense, si prégnant et si poisseux, comment s’extraire de son corps et de sa vie ? À l’été 1518, c’est ce que les villageois de Strasbourg, tenaillés par la faim, la soif et la maladie, tentent de faire en se lançant dans une gigue effrénée qui dura des jours entiers et entraîna « l’évasion d’une extase », permettant seule de parvenir à quelques instants de répit et de quiétude. Ponctué de quelques passages très crus et d’anachronismes, d’argot et de langage châtié (voire de vieil alsacien), ce livre se lit au second degré, où il devient alors burlesque.
Comme de coutume, Jean Teulé (également auteur de Mangez-le si vous le voulez et du Montespan) est parti d’un fait historique réel pour bâtir son ouvrage. Tout au long des 160 pages, il dissèque la propagation de « l’épidémie » de chorémanie au cours de ces deux mois fatidiques, ainsi que les tentatives d’enrayement de la crise menées tant par le maire que par l’évêque de la ville. Instructif.