Vins & spirits

Champagne : des millésimes prêts à boire, explications et sélection…

Auteur : Isabelle Bachelard
Article publié le 20 décembre 2018 à 18 h 30 min – Mis à jour le 23 décembre 2018 à 12 h 11 min

Tout comme les vins tranquilles, les champagnes ont eux aussi leur apogée. Les intercepter à ce moment où ils se goûtent le mieux n’est pas toujours aisé. Sélection de quelques cuvées arrivées à maturité.
Champagne : des millésimes prêts à boire, explications et sélection…
Les champagnes millésimés se conservent de 3 à 15 ans, mais gare à la lumière qui n’ennoblie que la fête. Photo © Pierre d’Ornano

La scène se passe dans l’escalier qui mène à la cave, à la veille des fêtes de Noël. C’est une cave familiale correctement garnie dans laquelle différents champagnes attendent de quitter l’ombre fraîche pour la lumière du seau à glace festif. Un des enfants, qui a atteint une douzaine d’années mais ne connait pas le mot millésime interroge son père : « C’est meilleur, un champagne millésimé ? » S’ensuit un temps de silence, suivi d’une longue explication. Ni mieux ni moins bien, le millésime est différent, car il est le reflet d’une seule année. S’il est bien né, il gagnera à vieillir.

Comment tenir une flûte de champagne ?

La flûte de champagne se tient par la jambe, afin de ne pas réchauffer le contenu. Photo © Isabelle Bachelard

 

Le millésime, une année qui le mérite

Alors que dans la quasi-totalité du monde, les vins portent l’année de leur naissance, les Champenois ont depuis longtemps privilégié l’assemblage de vins de différents années, afin qu’elles s’équilibrent entre elles. Avec le réchauffement climatique, il n’est pas impossible que cette habitude se modifie. Mais jusqu’aux toutes dernières années, le climat champenois, relativement frais et humide, ne permettait pas à chaque automne de fournir un volume et une qualité optimaux : arrondir les années les plus acidulées avec des années naturellement plus rondes ou assagies par l’élevage était indispensable.

Le Phillipponnat rosé
Philipponnat rosé 1522, un millésime 2007 qui évolue tout doucement. Photo © Isabelle Bachelard

Seules les années bénéficiant d’un certain niveau qualitatif sont donc millésimées. Ainsi identifiées les bouteilles peuvent être gardées, généralement de deux-trois ans à une quinzaine d’années, contrairement à la plupart des cuvées dites « brut sans année » qui sont commercialisées au moment où elles sont prêtes à boire.

La grande année Champagne Bollinger

Le Bollinger 2007, une cuvée qui fait l’unanimité par son équilibre imposant en bouche et sa longueur fraîche et pleine à la fois. Photo © Isabelle Bachelard

Conservation et service soignés

Millésime ou non, le pire ennemi du Champagne est la lumière. Même pour une courte durée, gardez toujours les bouteilles dans le noir et couchées. Ce n’est pas par hasard si la plupart des cuvées sont présentées dans du verre très sombre et dans des étuis en carton. Réfrigérateur, seau à glace (ou rebord de fenêtre) peu importe le moyen d’amener le vin à température de service. Si l’on a oublié de s’organiser en amont, il peut être utile de s’assurer que les verres sont aussi à bonne température. Éloignez les des bougies de Noël, même s’ils font partie d’un joli décor sur la table.

Champagne Henriot
Le Champagne Henriot 2008, issu de chardonnay et pinot noir à égalité – terroirs de 1ers et grands crus. Photo © Isabelle Bachelard

Notre sélection de champagnes millésimés prêts à boire, à trouver chez les cavistes ou en direct chez les vignerons.

– Brut 2011
Sadi Malot Chardonnay « Coup de foudre »
Cultivé en culture raisonnée, ce domaine de Villers-Marmery, village de raisins blanc dans la Montagne de Reims en est à sa 5e génération de vignerons. Cette cuvée..

Maison Simonnet-Febvre – Le Caveau
9, avenue d’Oberwesel 89800 Chablis
Tél.: 03 86 18 95 69

Restaurant la Scène – Hôtel Prince de Galles
33, avenue George V, 75008 Paris
Tél. : +33153237850
Courriel : lascene@luxurycollection.com

-IGP Coteaux de l’Auxois « Lacrimae Lyrae 2016 »
100% pinot gris, sol argilo-calcaire
Vinifié en cuve inox, 7 mois d’élevage sur lies
Age moyen des vignes : 25 ans
Rendement : 20 hl/ha
Prix : 9,20€*

Restaurants où le déguster :
– Hostellerie de l’Aussois
Route de Saulieu, 21140 Semur-en-Auxois
Té.: 03 80 97 28 28
– Le Cheval Blanc
9 Rue du Miroir, 21150 Alise-Sainte-Reine
Té.: 03 80 96 01 55
– Café Madeleine
1 Rue Tronchet, 75008 Paris
Tél.: 01 42 65 21 91

Cavistes :
– Denis Perret (Beaune)
– Vins et Compagnie (Marsannay la Côte)
– Les Caves Saint Esprit (Bayonne)
– V&B (Auxerre)

-Bourgogne Vézelay 2016.
Cépage chardonnay, sol argilo-calcaire, vinifié en cuve inox, avec une fermentation entre 16 et 20° C.
Elevage en cuve inox pendant 12 mois
Age moyen des vignes (64 hectares) : 15 ans. Vignes situées dans l’Yonne sur les communes de Vézelay, Asquins, Saint-Père et Tharoiseau.
Rendement du millésime : 30hl/ha.
Prix : 9,75 €*

Restaurants où le déguster :
– Le Bistrot Bourguignon
8 Rue Monge, 21200 Beaune
Tél.: 03 80 22 23 24
Le Carlotta
16 Quai Vendeuvre, 14000 Caen
Tél.: 02 31 86 68 99

à Paris :
– Au Moka
92 Boulevard de Grenelle, 75015 Paris
Tél.: 01 45 78 19 68
Le Contrescarpe
57 Rue Lacépède, 75005 Paris
Tél.: 01 43 36 82 88
Le Danton
103 Boulevard Saint-Germain, 75006 Paris
Tél.: 01 43 54 65 38
Aux Ministères
53 Avenue de Ségur, 75007 Paris
Tél.: 01 47 34 50 42

Cavistes :
– Cavavin (Aillant-Sur-Tholon et Fontainebleau)
– Genty Gastronomie (Paris)

-Chablis Premier Cru « Montée de Tonnerre » 2016
Cépage : chardonnay
Sol argilo calcaire du Kimméridgien
Vinifié en cuve inox à une température comprise entre 17 et 21°C.
Elevé 12 mois sur lies fines
Age moyen des vignes : 35 ans
Prix : 25,30 €*

Rendement classique de 45 hl/ha, car le climat, situé tout en haut des côteaux, n’a pas gelé.

Restaurants où le déguster :
Le Gai Pinson
1465 Route Blanche, 39220 Les Rousses
Tél.: 03 84 60 02 15
La Table des Cordiers
Rue des Moulins, 80230 Saint-Valery-sur-Somme
Tél.: 03 22 61 30 61

Cavistes :
– L’amoureux du vin (Saint Quentin)
– La Vinothèque (Beaune)
– La Bourgogne en Toute Simplicité (Auxerre)

-Chablis Grand Cru les « Preuses » 2016
Cépage : chardonnay
Sol argilo calcaire du Kimméridgien
Vinifié en cuve inox à 100%
Elevé sur lies pendant 16 mois
Age moyen des vignes : 50 ans
Rendement : 30hl/ha
Prix : 47,35 €*

Restaurant où le déguster :
Hostellerie Les Clos
18 Rue Jules Rathier, 89800 Chablis
Tél.: 03 86 42 10 63

Cavistes :
– La Vinothèque (Beaune)
– La Bourgogne en Toute Simplicité (Auxerre)

*Prix au point de vente : www.simonnet-febvre.com

Bonchon de champagne comprimé

Le bouchon de champagne a été comprimé pour entrer dans le goulot et protéger le vin. Plus le vin est âgé, moins il revient à sa taille originelle.. Photo © Isabelle Bachelard

Partager

Articles similaires

Des vins du Médoc abordables, prêts à boire

Voir l'article

Petite histoire du vin de Madère, avec une belle sélection

Voir l'article

Le vignoble de Chambord et ses premières cuvées

Voir l'article

Armagnac Castarède «Entreprise du Patrimoine Vivant»

Voir l'article