Vins & spirits

De nouveaux spiritueux pour stimuler la créativité du mix à domicile

Auteur : Thierry Joly
Article publié le 17 novembre 2020

Gin rosé, whiskey irlandais tourbé ou whiskey français, pastis XO millésimé, vodka au caviar,… La créativité des spiritueux est stimulée par les mixologues. Pour permettre à tout à chacun confiné d’inventer de nouveaux cocktails ou de déguster des liqueurs un peu oubliées. Petite sélection pour surprendre vos amis et ravir vos papilles

Mistral Gin, le gin rosé provençal

Le rosé est à la mode et pas uniquement dans le vin. Depuis quelques années certains gins se parent aussi de cette couleur, tel le Mistral, comme son nom le suggère élaboré en Provence. Ni colorant, ni ajout d’un quelconque sirop pour obtenir son léger rosé mais la macération de fleurs de thym et de pamplemousse qui viennent en complément d’autres botaniques tels que eucalyptus, basilic, fenouil, menthe, maniguette, racine d’iris et bien sûr les traditionnels genévrier, cardamone et coriandre.
L’ensemble donne un gin au nez frais et complexe sur l’eucalyptus, la lavande, le pamplemousse et les épices tandis que la bouche fine est marquée par des notes de garrigue, de genièvre, de pin, d’épices et d’agrumes.

Pastis XO (Château des Creissauds), 6 ans d’âge.

Non, vous ne rêvez pas. Cette nouveauté est due au Château des Creissauds connu pour ses pastis millésimés élaborés à partir de plantes cultivées sur le domaine. Ce pastis XO a comme base le millésime 2014 qui après les 12 mois habituels en foudre a passé 5 ans dans un fût ayant contenu du cognac. Vieillissement qui lui apporte rondeur, gras, léger boisé et notes miellées sans masquer la complexité et les saveurs de fenouil, d’anis et de réglisse caractéristiques du millésime. Un nectar qui n’est produit qu’à 450 bouteilles

Vodka au caviar L’Orbe

L’Orbe n’est pas la première vodka au caviar à avoir été créée mais elle se distingue par sa restitution parfaite des saveurs de ce mets d’exception. En bouche, c’est tout d’abord la vodka d’origine polonaise issu de seigle de variété Dankowski Diamond qui s’impose avec sa texture veloutée et de subtiles notes grillées. Puis surgit le goût du caviar Royal Baeri, provenant lui aussi de Pologne, beurré et iodé rehaussé de notes de noisettes qui explose sur le palais comme lorsqu’on vient d’en déguster une cuillère et se prolonge par une longue finale sans laisser d’arrière-goût. D’un design moderne, très esthétique, la bouteille de 50 cl laisse entrevoir le procédé permettant cette fusion des saveurs avec en son centre un tube contenant 15 g de caviar dont chaque grain est encapsulé dans une membrane perméable à base d’algues à travers laquelle son goût se transmet à la vodka.

Sequoia, le single malt bio du Vercors (Distillerie Vercors)

Malgré son nom, le single malt Sequoia est un whisky français non filtré à froid malté, distillé et vieilli dans le Vercors, à côté des champs d’où provient l’orge bio servant à son élaboration. Âgé de seulement 3 ans, il en parait plus en raison d’une première distillation dans un alambic à basse pression et basse température (50°C). Inventé par son producteur, ce procédé unique au monde permet une meilleure extraction des arômes. Pour l’essentiel vieilli dans d’anciens fûts de cognac, Sequoia a un nez légèrement toasté avec des notes de céréales et d’agrumes avec une pointe d’épice tandis que la bouche légèrement boisée est sur les agrumes, la noisette, les céréales. Un whisky fin et élégant qui plait aussi bien aux novices qu’aux amateurs.

Whiskey tourbé Teeling Blackpitts

Les whiskeys irlandais tourbés se comptent sur les doigts d’une main. Alors quand un nouveau voit le jour c’est un évènement. Surtout lorsqu’il est produit par Teeling Whiskey Company, une des distilleries les plus cotées du pays malgré son jeune âge. Issu d’une triple fermentation d’orge du Speyside distillé à trois reprises, embouteillé à 46% sans filtration à froid, il a vieilli dans d’anciens fûts de Bourbon et de Sauternes. Le nez mèle notes iodées, fumées et tourbées avec senteurs d’ananas et d’agrumes alors que la bouche développe des saveurs fruits jaunes, de fruits blancs légèrement caramélisés, d’ananas avec une note saline ainsi qu’une pointe de poivre et de tourbe.

Whisky Aveux Gourmands (Maison Benjamin Kuentz)

Préférant se définir comme un éditeur plutôt qu’un assembleur de whiskys, Benjamin Kuentz nous a habitué à produire des single malts finement ciselés de haute facture. Il ne déroge pas à la règle avec sa dernière création, Aveux Gourmands. Ample, fin, complexe et justement gourmand, il résulte d’un distillat provenant de la distillerie bretonne Warenghem vieilli en fûts de Sauternes Grand Cru du Château Rayne Vigneau. Combinaison qui lui confère un nez d’amandes miellées et de fruits cuits tandis que la bouche est marquée par la noix de coco, l’ananas et le caramel auxquels viennent s’ajouter des notes salines.

Whisky Rozelieures, finis ex-fûts de Vosne-Romanée

L’une des distilleries françaises de whisky les plus réputées, Rozelieures nous régale une fois de plus avec une édition limitée, le Rozelieures ex fût de Vosne-Romanée. Un single malt modérément tourbé obtenu par double distillation légèrement tourbé, vieilli 6-7 ans avec un finish en fûts ayant contenu du vin de Bourgogne, et non des moindre, du Vosne-Romanée. Un passage qui donne naissance à un whisky gourmand parfaitement équilibré. Le nez est fruité et floral avec des notes fumées qui se retrouvent en bouche au côté de saveurs de fruits rouges très mûrs, presque confiturés, du chocolat et une pointe saline qui perdure pendant la finale.

Gin 44°N (Distellerie Comte de grasse)

44°N, ce nom original pour un gin se prononce 44 degré nord et évoque à la fois son degré et la latitude de son lieu de production, les Alpes Maritimes. Plus exactement Grasse, haut lieu de la parfumerie qui semble avoir inspirée ses créateurs tant pour le design de sa bouteille que pour son élaboration avec le recours à des techniques telles que distillation sous vide, macération par ultrasons et extraction au CO2 supercritique.
Quant à sa botanique, elle se compose de pas moins de 22 ingrédients dont cade, racine d’iris, angélique, poivre du Sichuan, agrumes, rose centifolia, mimosa, jasmin, lavande et criste marine. Le résultat, un gin au nez subtil sur la rose et les agrumes avec des notes marines tandis que la bouche évoque la garrigue et les agrumes avec en sus des notes florales et poivrées

Black Cane (Distellerie Bologne), un rhum blanc aromatique

Avec le Black Cane de la distillerie guadeloupéenne Bologne, le rhum blanc prend une autre dimension aromatique. Quoi qu’il rendra encore meilleur vos cocktails, nul besoin d’y ajouter jus de fruit, citron vert ou sucre de canne pour éprouver une symphonie d’arômes et de saveurs au nez et en bouche. Le déguster seul suffit.
Il doit cette caractéristique au fait d’être distillé à partir de canne noire, une variété non hybride très aromatique mais aujourd’hui très peu cultivée car donnant de faibles rendements. Titrant 50%, très complexe, le Black Cane a un nez d’agrumes, de fruits exotiques et de réglisse avec des notes herbacées et les mêmes fruits se retrouvent en bouche accompagnés de canne fraîche et d’une pointe d’épices avec ensuite une finale très longue.

Une créativité pour doper vos mix

Partager

Articles similaires

Des Rosés 2019 hors de la Provence et des sentiers battus

Voir l'article

Vins rosés 2017 : les valeurs sûres de la Provence

Voir l'article

Les rosés 2018 des amateurs de vin

Voir l'article