Vins & spirits

L'appellation Emporda, l’atout viticole de la Costa Brava

Auteur : Thierry Joly
Article publié le 28 août 2020

Au nord de la Catalogne, l’appellation Emporda est en plein renouveau sous l’impulsion d’une nouvelle génération de vignerons. De très vieilles vignes de grenache et de carignan y donnent de grands vins. Ce qui fait une seconde raison pour découvrir la Costa Brava pour l’instant au moins de sa table ! Singulars a goûté et sélectionné le meilleur de l’Emporda !

Les vins, l’autre trésor méconnu de la  Costa Brava

Vue de la station balnéaire de Roses depuis le vignoble de Mas Mares d’Espelt Viticultors © Thierry Joly

Dans l’arrière-pays de cette région balnéaire se trouvent 2 000 ha de vignes de l’appellation Emporda. La France a beau être proche, les trois coopératives et la cinquantaine de domaines qui y opèrent proposent des vins qui se différencient souvent de ceux du Roussillon. En raison de la chaîne montagneuse des Albères qui fait que le climat n’est pas exactement identique des deux côtés de la frontière. Si grenache noir, carignan, cabernet sauvignon, macabeu et muscat d’Alexandrie sont communs dans les deux pays. Par contre grenache gris, carignan blanc et picapoll sont bien plus, voire uniquement plantés dans l’Emporda qui a en outre des terroirs spécifiques avec des sols pauvres en matières organiques en dehors des plaines.

Tel le Parc Naturel du Cap de Creus, péninsule montagneuse jalonnée de criques dont l’on a une vue panoramique depuis les impressionnantes ruines du monastère médiéval de Sant Pere de Rodes. Tout autour, les vestiges de murets en pierres attestent que la vigne y était jadis largement cultivée et faisait la fortune des moines avant de disparaître victime du phylloxéra et de terribles gelées.

Le renouveau avec le XXIé siècle

Rafa Martin, fondateur du Celler Martin Faixo © Thierry Joly

Jusqu’à ce que Rafa Martin n’en réimplante 17 ha à partir de l’an 2000 sur des sols schisteux où la tramontane souffle parfois fort, à proximité d’un col reliant Cadaquès, Roses et El Port de la Selva. Avec sa fille Ester, ils ont fait un nom de leur Celler Martin Faixo avec des vins rouges bios qu’ils ne commercialisent que lorsqu’ils les jugent bon à boire.
La cuvée Perafita n’est ainsi disponible qu’après 1 an de vieillissement en fût et 5 années en bouteille. Quand au Cadac, il n’est vendu qu’après avoir passé 1 an en fût et pas moins de 11 ans en bouteilles. « Cela permet de l’affiner et d’avoir un cru d’une grande élégance », affirme Rafa Martin qui élabore également des vins jeunes des trois couleurs et, comme tous les domaines de l’Emporda, du vin doux naturel élevé soit en bonbonnes exposées au soleil, soit dans des fûts ou des barriques parfois par solera. Jouissant d’une belle vue sur les vignes du domaine et les montagnes environnantes, la cave est installée dans un mas du XIVee siècle baptisé Sa Perafita où ont aussi été aménagées onze chambres d’hôtes dotées de tout le confort.
Un havre de paix idyllique d’où partir à la découverte du parc naturel et de Cadaquès.

Cadaquès, la perle de la Costa Brava.

Ce pittoresque port de pêche distant de seulement 5 km possède un charme fou avec ses ruelles tortueuses bordées de maisons blanches et de bougainvilliers ainsi que de petites plages qui en font un lieu de villégiature très prisé. De nombreux artistes y ont séjourné au XXe siècle et Salvador Dali y a vécu régulièrement de 1930 à 1982 dans une maison devenue musée où se pressent aujourd’hui des visiteurs du monde entier.

Originaire du village, Rafa Martin et sa femme Carmen Faixo y possèdent plusieurs établissements servant leurs vins. Parmi eux, l’oenoteca MF, où vous pourrez les accompagner de succulentes tapas, et Can Rafa, restaurant qui offre un large et excellent éventail de crustacés et de poissons frais.
Même choix, à Es Baluard, restaurant niché dans l’ancien rempart qui propose aussi des spécialités locales comme le suquet de poissons. Un régal. Cerise sur le gâteau, la carte des vins est bien fournie avec notamment les vins d’un jeune et prometteur vigneron de l’Emporda, Jordi Esteve du domaine RIM.

Espelt Viticultors, le plus grand domaine viticole de l’Emporda.

Anna Espelt © Thierry Joly

Près de la populaire et très fréquentée station balnéaire de Roses, le vignoble de Mas Marès se trouve lui aussi dans les limites du Parc Naturel du Cap de Creus, dans un cadre tout aussi splendide, cette fois avec la mer comme toile de fond. D’une superficie de 25 ha, il s’inscrit dans un ambitieux projet agro-écologique y associant friches naturelles, élevage extensif et plantation de chênes lièges mené par Espelt Viticultors, le plus grand domaine viticole de l’Emporda. « J’essaye de montrer que l’on peut faire les choses bien, dans le respect de l’environnement, tout en étant un domaine de grande taille », déclare Anna Espelt. Planté sur des sols granitiques, moins exposé à la tramontane et proche du littoral, ce vignoble donne des vins plus féminin, plus frais que ceux du Celler Martin Faixo. La cave est proche du village de Vilajuiga, une dizaine de km à l’intérieur des terres. Possédant dans les environs des vignes de tous âges en plaine et sur les reliefs, Espelt Viticultors a une production très diversifiée allant de gouleyants vins de soif à des crus complexes et puissants issus de vieux ceps de grenache et de carignan. A déguster sur place ou in situ lors de balades dans les vignes. Une chambre d’hôtes offre aussi la possibilité de dormir près de la cave.

Des vignes élevées dans des conditions difficiles

Pau Albo de la coopérative d’Espolla © Thierry Joly

Situées entre 200 et 400 m d’altitude, les vieilles vignes dites de montagne de grenache et de carignan de toutes couleurs constituent le trésor de l’appellation. Plantées en gobelet, entourées de murets en pierres sèches, morcelées, pas toujours très accessibles, devant souvent être clôturées pour les protéger de la voracité des sangliers, elles sont onéreuses à entretenir mais font de plus en plus l’objet d’attentions. Illustration avec les Vins de Postal de la coopérative d’Espolla, dans le village éponyme. Des cuvées dépassant rarement le millier de bouteilles qui sont issues d’une seule vigne dont l’étiquette figure le recto d’une carte postale avec une photo la représentant et la contre-étiquette son verso avec le nom du vigneron propriétaire de la parcelle. « Chaque année nous vinifions séparément huit d’entre elles et commercialisons les quatre que nous jugeons les meilleures » détaille Pau Albo. Des nectars que la coopérative donne la possibilité de déguster dans la vigne en question lors de petites balades. Ou alors à la cave, un monument de l’architecture industrielle catalane des années 30. L’occasion de découvrir toute sa gamme et notamment un excellent rosé tiré de grenache gris.

De micro cuvées monocépages parcellaires

Josep Serra de La Vinyeta© Thierry Joly

Au domaine La Vinyeta, près de Mollet de Peralada, Josep Serra et Marta Pedra font eux aussi 10 – 12 micro cuvées monocépages parcellaires par an et commercialisent les 4 – 5 qui leur plaisent le plus sous la gamme appelée Microvins. Des crus à goûter absolument. Là encore il s’agit de vins la plupart du temps issus de vieilles vignes de montagne. « J’en loue quelques-unes à d’anciens vignerons partis en retraite et nous devons tout faire pour éviter qu’elles disparaissent », déclare Josep Serra qui exploite au total 70 ha de vignes.
Essentiellement encépagée avec carignan et grenache, la plus grande partie s’étend autour de la cave, un bâtiment futuriste qu’il a lui-même dessiné. Y sont produit une large gamme de vins gouleyants ou plus complexes mais toujours de qualité et bios. Certains sont servis dans quelques restaurants parisiens comme Bonhomie, Aux Plumes, Oxte et Virtus ainsi que dans les bars à vin Redd. Si vous aimez l’huile d’olive, laissez vous tenter par celle que produit le domaine qui provient d’arbres plusieurs fois centenaires.

En pointe coté oenotourisme

Le choix de prestations est vaste. Dégustation des vins dans les vignes leur donnant naissance, dégustation nocturne accompagnée d’activité comme initiation à l’astronomie. Et deux grands appartements dotés de deux chambres confortables et meublés avec style peuvent être loués au milieu des vignes.

Ne quittez pas la région sans passer par Terra Remota

Vue du domaine Terra Remota © Thierry Joly

Ce domaine créé de toute pièce à partir de 2003 par le français Marc Bournazeau et sa femme Emma dont la famille est d’origine locale. Vous y goûterez des vins bios tout aussi excellents mais d’un style totalement différent, propre à ses propriétaires. Planté sur des sols granitiques, réparti entre une douzaine de parcelles entrecoupées de bosquets d’arbres, le vignoble de 26 ha ne manque pas d’allure et est encépagé avec grenache rouge et blanc mais aussi syrah, cabernet sauvignon, xarello, chardonnay et des variétés rares, voire uniques dans l’Emporda comme tempranillo et chenin blanc.

Réalisée par un architecte connu, Pepe Cortès, la cave se distingue aussi par son architecture moderne et son intégration dans le paysage. Fins et élégants, les vins sont à l’avenant du décor. Leur dégustation peut s’accompagner de balades à pied ou à vélo dans les vignes. Il est même possible d’y pique niquer avec un panier composé de produits locaux et d’une bouteille du domaine.
Des soirées vins et musique sont également proposées. Une bien agréable manière de terminer la découverte des vins de l’Emporda.

Notre sélection de 30 bouteilles de l’appellation Emporda

Celler Martin Faixo

  • Perafita Picapoll 2018 : vin blanc aromatique à la bouche légèrement beurré, sur les fruits blancs, un peu rustique avec une pointe d’amertume.
  • Perafita Garnatxa Negra 2018 : 100 % grenache fin, frais et gourmant mais aussi complexe avec une bouche de fruits rouges rehaussée de notes d’épices et de romarin.
  • Perafita 2014 : assemblage de cabernet sauvignon, merlot et grenache au nez puissant et à la bouche riche et ample de fruits noirs confiturés ponctuée d’une finale saline.
  • Cadac 2009 : assemblage de 75% d cabernet sauvignon et 25% de grenache. Vin structuré, charnu, complexe, long en bouche, très bien équilibré à la bouche riche et ample de fruits rouges et noirs avec une pointe de menthol et une finale saline.

Espelt Viticultors

  • Quinze Roure 2018 : assemblage de grenache blanc et grenache gris au nez floral et à la bouche fraiche et minérale avec des notes d’agrumes et une finale saline.
  • Les Elies 2018 : 100% grenache rouge. Nez fruité, bouche ample, riche et complexe aux tannins bien fondus marquée par une explosion de fruits rouges et noirs avec des notes de garigue et une finale saline.
  • Teres Negres 2016 : Assemblage de 80% de carignan et 20 % de grenache. Nez fruité, bouche ample, riche, bien équilibrée, dominée par les fruits rouges avec notes mentholées et toastées.
  • Vin doux Garnatxa de l’Emporda : très fin, bouche sur les orange confites avec des notes de miel et de noisettes

Coopérative d’Espolla

  • Vins Postals Les Domines 2016 : Carignan blanc, élevé sur lies pendant 6 mois. Nez de fleurs blanches, bouche fine et élégante dominée par les fruits blancs murs avec des notes d’agrumes et une touche saline.
  • Clos les Domines  Blanc 2019 : Assemblage de Grenache blanc (35%), grenache gris (30%), carignan blanc (20%) et muscat d’Alexandrie (15%). Nez floral et vif, bouche fraiche et aromatique d’une belle longueur sur les fruits blanc avec des notes citronnées et iodées.
  • Vins de Postal Coll Ribeira 2014 : 100% Carignan rouge. Vin bien équilibré et structuré aux arômes de fruits murs et bouche ample et riche d’une belle longueur sur les fruits rouges et noirs (sera commercialisé en fin d’année)
  • Clos les Domines Negre 2016 : assemblage de 75% carignan et 25% cabernet sauvignon élevé 24 mois en fûts français et américain puis gardé 1 an en bouteille. Nez puissant de fruits murs et vanille, bouche sur les fruits murs avec touches animales, tannins fondus.
  • Babela Rosat alegre 2019 : assemblage de grenache gris avec un peu de grenache rouge. Rosé complexe aux notes de petits fruits rouges avec une finale saline rafraichissante.
  • Vin doux Solera 1931 : assemblage de 75% carignan blanc et 25% muscat d’Alexandrie vieilli en solera de 1931 dans des fûts de diverses provenances Fin et très long en bouche avec une bouche où  combinant notes d’écorces d’oranges, de noisettes, d’amandes et de fruits blancs.

La Vinyeta

  • Microvins Grenache gris 2017 : vin blanc au nez floral, à la bouche fine, élégante et fraîche sur les fruits blancs, avec une pointe de gras et une belle longueur.
  • Microvins Carignan blanc 2017 : vieilli en fûts de châtaignier. Nez salin aux notes subtiles de fruits exotiques et de vanille. Bouche grasse, très aromatique, d’une belle longueur avec beaucoup de matière, sur les fruits exotiques avec une touche saline.
  • Microvins Muscat 2017 : vieille vigne de 45 ans, élevé 3 mois en barriques d’acacia. Nez floral avec touches de fruits exotiques et de miel. Bouche fraîche, vive et aromatique d’une belle longueur sur les fruits blancs avec des notes exotiques et salines.
  • Llavors blanco 2019 : Macabeu et grenache blanc. Vin vif et frais au nez et à la bouche de fruits blancs avec de subtiles notes citronnées et fumées.
  • Puntiapart 2017 : assemblage de 65% carignan et 35% grenache bien équilibré et structuré, au nez de fruits rouges murs, bouche ample et complexe d’une belle longueur sur les fruits rouges avec subtiles notes d’épices et de garrigue.
  • Sereno : vin de dessert sec issu de grenache vieilli en solera de 2009 d’une grande finesse offrant des similitudes avec un Jerez Oloroso quoique que plus doux au nez d’abricots et de figues sèches, bouche bien équilibrée de fruits murs et de noisettes avec de légères notes miellées.

Terra Remota

  • Caminante 2018 : assemblage de grenache blanc, chardonnay et chenin, fin et élégant. Nez fruité, bouche fraiche et minérale avec un peu de gras en raison d’un élevage sur lie, arômes de fruits blancs, finale saline.
  • Cuvée E 2019 : 100% Chenin complexe et élégant au nez minéral avec des notes de fruits exotiques et bouche de fruits blancs avec des notes grillées, finale saline
  • Clos Adèle 2019 Xaolo : vin blanc issu de Xaolo au nez de fruits jaunes avec notes iodées et une bouche légèrement beurrée sur les agrumes avec une touche de poivre blanc et une finale saline.
  • Rosé 2019 : Grenache noir. Fin et élégant, nez citronné avec notes de roses et d’iode, bouche complexe de fruits rouges et de poivre blanc, belle longueur, finale saline.
  • Tan Natural : Vin nature, assemblage de grenache et tempranillo. Nez de fruits rouges, de violette et d’épices. Bouche fraiche et gourmande sur le fruit avec touche poivrée.
  • Camino 2017 : assemblage de syrah, de grenache, de cabernet sauvignon et de tempranillo au nez fruité gourmand. Bouche ample et riche, fraîcheur et complexité, dominée par les fruits rouges avec touches d’épices, tannins fondus, belle longueur.
  • Clos Adrien 2015 : assemblage de 85% syrah, 15 % grenache noir élevé 2 ans en barrique. Nez très gourmand de fruits murs. Bouche parfaitement équilibrée, souple et ample aux tannins fondus, d’une très belle complexité sur les fruits rouges mûrs avec notes toastées et de réglisse.
  • Cuvée Gg 2018 : 100% grenache élevé en œuf béton. Nez très gourmant sur le fruit, bouche riche, élégante, complexe et croquante dominée par les fruits rouges avec une touche d’épices.

RIM

  • Sarau blanc 2019 : Assemblage de grenache blanc et de macabeu tout en finesse et en élégance sur les fruits blancs et une pointe d’agrumes.

Informations pratiques pour la Costa Brava

Renseignements

Aller dans l’Emporda

  • TGV Paris – Barcelone, opéré conjointement par la Renfe et la SNCF qui s’arrête à Figueres.
  • Location de voiture dans la gare.

Hébergement

  • Sa Perafita
  • La Vinyeta
  • Espelt Viticultors

Restaurants à Cadaquès

  • Can Rafa, Plaça del Passeig, 7, 17488 Cadaqués
  • Es Baluard, Riba Nemesi Llorens, 2, 17488 Cadaqués

Restaurant de la Coopérative de Gariguella, Carr. de Roses, s/n, 17780 Garriguella

Partager

Articles similaires

Des Rosés 2019 hors de la Provence et des sentiers battus

Voir l'article

Vins rosés 2017 : les valeurs sûres de la Provence

Voir l'article

Les rosés 2018 des amateurs de vin

Voir l'article