Vins & spirits

Les conseils de la sommelière Maud Guichardaz, du Domaine du Colombier : domaines de Montine, des Amoureuses, de Minoist et des Mille Vignes

Auteur : Maud Guichardaz, du Domaine du Colombier à Malataverne
Article publié le 16 novembre 2021

Trophée de l’éloquence Auvergne-Rhône-Alpes du Gault & Millau Tour 2020, Maud Guichardaz exerce ses talents de sommelière au Domaine du Colombier à Malataverne depuis février 2020. Son restaurant gastronomique animé par le chef Jean Michel Bardet vient de recevoir une étoile Michelin. Avec cette passion qui la caractérise pour les vins de terroirs, la diplômée de l’Université du vin de Suze-la-Rousse en 2017 pour sa première sélection, recommande quatre domaines : ceux de Montine,  des Amoureuses, de Minoist Benoist Gérard et des Mille Vignes.

Partager les vins dont on connait l’âme

Maud Guichardaz, lauréate du Trophée Eloquence GaultMillau

Saisie par la passion du vin vers 18 ans, la native de Montélimar, après des études de gestions et une année en commerce à Nîmes, a choisi de suivre sa voie à l’université du vin de Suze-la-Rousse. En la quittant  son premier poste de « Sommelière-caviste » fut à la Maison M.Chapoutier à Tain l’Hermitage. Pour approfondir le métier de vigneron dans un milieu qu’elle voit très ferme, elle se fait embaucher comme ouvrière de chaix en Californie et puis en Australie. A son retour elle décroche en février 2020 son premier poste de sommelière au Domaine du Colombier à Malataverne. Celle qui pense vin et dort vin définit son métier comme celui de donner du bonheur en bouteille.
Réaliste sur son expérience, elle assume de ne pas être une sommelière dotée d’une érudition « de papier ». Multipliant les dégustations, elle rentre les vins dont elle connait « l’âme ».  C’est cette dimension de découvertes et des meilleurs accords vins & mets qu’elle partage avec les clients du restaurant gastronomique du Domaine du Colombier et les lecteurs de Singulars.  Avec un objectif décrocher le chef Jean Michel Bardet avec  une seconde étoile.

Domaine de Montine Viognier 2019

L’histoire du Domaine de Montine et son rôle aujourd’hui au sein de l’appellation Grignan les Adhémar est touchante et attachante. Quand l’époque était à la vente à la coopérative et l’élevage de brebis, au milieu des années 80, les deux frères Jean-Luc et Claudy avaient à cœur de créer la cave au sein du hameau familial. C’est en 1987 que le Domaine de Montine est né et il est aujourd’hui conduit en famille. Leur philosophie est noble : produire des vins de qualité représentatifs de l’appellation, de leur terroir et rassembler autour de valeurs essentielles (le partage, la convivialité et le plaisir du « bon vivre »).

Le domaine de Montine est l’un des piliers de l’appellation Grignan les Adhémar Photo du gite

La cuvée Viognier s’est révélée être un coup de cœur parmi les trois blancs que proposent le domaine sous l’appellation Grignan les Adhémar. Le Viognier fait partie des cépages faciles à appréhender lorsque nous démarrons dans le monde vaste qu’est le vin.
Le nez est croquant sans être exubérant, on retrouve les notes subtiles de fruits jaunes mûrs, d’abricot, de pêche juteuse. L’attaque est fraîche et délicate bien loin de certains Viognier de la région dans lesquels les arômes tertiaires peuvent manquer de finesse. Le final est long sur de jolis amers aux notes justes toastées, nous terminons sur une bouche pleine et onctueuse.   J’apprécie le Viognier lorsqu’il n’offre pas cette sensation beurrée et boisée qui altère le craquant et l’onctuosité du cépage lui-même.

Accord Vins&Mets : Très aromatique, le Viognier se déguste en apéritif, sur des salades de rouget aux agrumes ou encore nous l’apprécierons sur un pâté en croûte de cuisse de canette et foie gras préparé par le chef Jean-Michel Bardet sur son Menu d’automne.
Mais à mon sens l’accord parfait est à la fois noble et modeste. C’est une exaltation de saveurs, un enivrement des sens, une émotion sur le palais, un moment d’arrêt sur un beurre truffé. Les émanations de truffes fraiches finement mélangées à la suavité du beurre se marient à la bouche délicatement boisée du Viognier. Il s’ouvre, se délivre à nous comme un fruit juteux dans lequel on vient juste de croquer, les notes tendres de noisette grillée s’unissent aux arômes tertiaires de la truffe pour une dégustation en parfaite symphonie. Je ne crois pas avoir connu un jour une émotion semblable à celle-ci.

Domaine des Amoureuses, Absolu Black 2011

Le Domaine Des Amoureuses concoit avec des assemblées précis des vins solaires et frais Photo DR

En 2011 Jean-Pierre Bedel faisait l’acquisition avec son épouse Florence du Domaine des Amoureuses sur les hauteurs de Bourg Saint Andéol. Fier de ses origines Ardéchoises et fervent défenseur de son patrimoine, il a pour ambition de faire de ce vignoble l’un des symboles de la culture du vin sur sa terre natale.

Aujourd’hui le vignoble est conduit par une équipe moderne de passionnés, à la tête Jean- Pierre Bedel et Jerôme Heranval ancien Directeur Général du Château Durfort-Vivens à Margaux. Ils créent ensemble des cuvées qui expriment avant tout le terroir, dans le respect des sols et du cépage en vue d’une conduite biodynamique. Terre des Amoureuses est un domaine ambitieux, qui se renouvèle et a réussi à insuffler une nouvelle dynamique dans la région.
La cuvée Absolu Black fait partie des têtes de cuvée du domaine. Un assemblage typique de la région (Grenache, Syrah, Mourvèdre et Carignan) élevé 18 mois en barriques neuves. Lorsque j’ai dégusté pour la première fois ce vin je me suis revue sur la terrasse de Benom ou Epoch Estate à Paso Robles lors de mon voyage œnologique en Californie. Les souvenirs de Grenaches riches, solaires, juteuses qui vous tapissent le palais et vous marquent par cette densité en bouche… C’est délectable.

Ses 20 années de bouteille n’entament en rien son profil aromatique et gustatif. La mise en bouche est fraîche, elle devient pleine et dense, juteuse, les groseilles muries au soleil laissent la place aux mûrs sauvages, à la mousse après la rosée des montagnes, on termine par une explosion d’épices, de cannelle brûlée et de poivre. Enfin les flaveurs de fruits noirs se mêlent aux arômes tertiaires, pâtissier et écorce de chêne pour délivrer une finale aromatique impressionnante et d’une grande complexité.
Pour moi, ce vin est en pleine adolescence, il dévoile ses secrets après quelques heures d’aération mais en auraient tant à dire avec encore un peu plus de maturité.

Accord Vins&Mets : L’idéal est de l’accompagner d’une viande riche aux tannins similaires, denses et ronds, un canard au sang, un civet de sanglier mijotés ou encore un lièvre à la royale préparé par le chef Jean Michel Bardet s’uniront à l’unisson !

Domaine Minoist, cuvée Minoist 2015

Le Domaine Minoist est situé sur les hauteurs de Vaison, Benoist Gérard exploitant passionné et passionnant conduit ses 2 hectares de Grenache Noir et Syrah en biodynamie.
Le millésime 2013 signe son point d’ancrage dans le monde du vin.  Les vignes perchées sur la colline, bercées par le mistral donne des fruits intensément aromatiques et d’une grande fraîcheur. Benoist ancien chef cuisinier, néo vigneron au fin palais, transmet son amour pour le vin et sa frénésie pour son travail dans ses bouteilles, juste magiques !

La cuvée Minoist est un vin riche, ample, aux tannins soyeux comme du velours, la bouche est une explosion de fruits noirs juteux et le final est marqué par de douces épices ensoleillées. Accord Vins&Mets : J’apprécie carafer ce vin une heure avant de le servir afin qu’il s’épanouisse dans le verre et s’ouvre sur des arômes tertiaires finement cacaotés. Je le propose sur le dessert phare du Colombier « La Cabosse » élaboré à partir de notre propre chocolat ou avec un persillé de Waygu pomme de terre agata et girolles au jus du chef.

Domaine des Mille Vignes, « Dennis Royal » 2013

Valérie Guérin anime le domaine des 1000 Vignes depuis 2000 avec une exigence de qualité permanente Photo DR

Une petite perle au sein de l’appellation Fitou. Ce domaine de 11 ha est animé par Valérie Guérin, un vignoble de femmes, dont la personnalité se ressent dans le flacon.
Les vins sont fins, élégants, j’irais même à dire « sexy » aux caractères bien trempés !
« Dennis Royal » est un de mes favoris, surement dû à son cépage majoritaire le Carignan ! J’aime ses notes de garrigues, de foin et d’épices qu’il révèle.
Ce millésime met en avant des tannins d’une grande finesse, les effluves de menthol se mêlent aux arômes de romarin et de fruits noirs compotés. C’est toujours avec émoi que j’ouvre une de ces bouteilles car l’instant passé à la déguster est toujours trop court.

Accord Vins&Mets : J’aime le marier à des saveurs qui évoque son lieu de naissance, des mets solaires chantant les cigales. Le Persillé de bœuf de Castille, échalote confite et fleur de courgette en est un bel exemple. Accompagné de condiments méditerranéens, la finesse de la viande et les douces épices du plat se révèlent être le mariage idéal.

Pour retrouver Maud Guichardaz

Domaine du Colombier, 270 Chemin de Malombre, 26780, Malataverne
Réservations – Tél : +33 (0)4 75 90 86 86réservation@domaine-colombier.com

Situé en Drôme Provençale, à Malataverne à une dizaine de kilomètres au sud de Montélimar, le Domaine du Colombier, ancienne bastide du XIVème siècle compte 24 chambres et suites et un restaurant gastronomique entièrement rénové sous la houlette du chef étoilé Jean-Michel Bardet ouvert du jeudi au lundi.

Retrouver les domaines

Partager

Articles similaires

Etonnants beaujolais très nouveaux : Château de l’Hestrange, de la Maison Jambon, Cédric Vincent et Frédéric Berne

Voir l'article

Beaux-livres : Les raisins de Pierre Joseph Redouté, commenté par Jean-Michel Boursiquot (Paulsen)

Voir l'article

Trois blancs inhabituels de Bourgogne des Domaines La Croix Montjoie, Isabelle Faivre, et Elisabeth & Bruno Vuittenez

Voir l'article

Les graves, des bordeaux en pleine renaissance avec les Châteaux Méjean, Camus, et De Lionne,

Voir l'article