Vins & spirits

Les rosés 2018 des amateurs de vin

Auteur : ISABELLE BACHELARD
Article publié le 10 août 2019 à 21 h 31 min – Mis à jour le 3 avril 2020 à 19 h 32 min

Le vin rosé est un incontournable de l’été, particulièrement agréable en période de canicule. L’offre étant immense, Singular’s a fait un choix dans les domaines fiables du sud de la France.
Le rosé (consommé avec modération) est un art de vivre associé aux couleurs, aux saveurs et à l’ambiance estivale

Le rosé (consommé avec modération) est un art de vivre associé aux couleurs, aux saveurs et à l’ambiance estivale. Photo © Francois Millo CIVP

Le vin rosé n’est plus un choix réservé à l’été, mais c’est évidemment quand il fait chaud que cette couleur s’impose à table comme à l’apéritif. En France, une bouteille sur trois vendue est une bouteille de rosé. Notre pays qui a mis à la mode cette spécialité demeure champion dans la production de vins rosés de qualité. Mais la conséquence du succès devenu planétaire est que le prix des meilleurs grimpe. Le rosé est devenu une sorte de « champagne » de l’été aux Etats-Unis; sur les plages des Hamptons et les terrasses de New York, on s’arrache des bouteilles à plus de 50 dollars (environ 44€). Singular’s a sélectionné des rosés délicieux qui, dans le cadre d’une consommation raisonnable, restent abordables.

Ce qu’il faut savoir absolument sur le rosé, en BD

Les rosés sont des vins très techniques qui nécessitent une grande précision dans le travail, de la vendange à la vinification et la mise en bouteilles. Pratiquement tous les vignerons maîtrisent maintenant les techniques, il ne leur reste qu’à utiliser leur terroir et transformer le bon en grand. Pour comprendre la vinification des vins rosés, la BD mise à disposition par le Centre du Rosé, en Provence, est la meilleure approche. Pour lire l’intégralité de la BD -> Les goûts et les couleurs du vin Rosé

Le vignoble provençal, avec ses 27 000 hectares de vignes, ses trois appellations Côtes de Provence, Coteaux d’Aix-en-Provence et Coteaux Varois et sa maîtrise technique, domine par ses volumes et le plus souvent sa qualité. Nous y avons cherché le meilleur en terme de style et de budget.

Le caveau du Château de Saint-Martin, situé à Taradeau, dans le Var, au nord de la Plaine des Maures. Les vins y sont élaborés par Adeline de Barry dont la famille est propriétaire de l’exploitation depuis le XVIIIe Siècle. A Saint-Martin, la transmission s’est presque toujours faite de mère en fille

Le caveau du Château de Saint-Martin, situé à Taradeau, dans le Var, au nord de la Plaine des Maures. Les vins y sont élaborés par Adeline de Barry dont la famille est propriétaire de l’exploitation depuis le XVIIIe Siècle. A Saint-Martin, la transmission s’est presque toujours faite de mère en fille. Photo © DR

La sélection sudiste de Singular’s

Devant l’offre désormais pléthorique de vins rosé et afin de proposer à nos lecteurs une offre variée, nous avons choisi de comparer, dans une même dégustation à l’aveugle, quelques cuvées que nous connaissons et apprécions avec de nouvelles étiquettes et des inconnus. Nous avons invité des étudiants amateurs, membres de clubs de dégustation, à déguster avec nous, afin de confronter expériences et goûts personnels. Six cuvées sont sorties en tête parmi la présélection d’une quinzaine de vins. Toutes viennent du sud de la France.

Château de Saint-Martin, Cru Classé Grande Réserve 2018, pour les mets délicats.

Château de Saint-Martin, Cru Classé Grande Réserve 2018, pour les mets délicats. Photo © Pierre d’Ornano

Château de Saint-Martin 2018

Côtes-de-Provence
Ce domaine réputé de Provence est le grand gagnant de notre confrontation, puisque deux de ses cuvées ont été si bien notées que nous n’avons pas réussi à en sélectionner l’une plutôt que l’autre. La Grande Réserve 2018 est très peu colorée, une sorte de jaune paille clair relevé de reflets rose. Il lui faut du temps pour s’exprimer au nez, mais en bouche il séduit par sa rondeur, ses parfums de citron et de confiserie. Un peu généreux et doux pour certains, il conquiert les autres par son côté « calisson non sucré ». Il lui faut un plat frais et délicat comme des langoustines. L’autre cuvée, l’Eternelle Favorite se montre rose pâle avec des reflets un peu dorés. Elle plait par ses parfums classique de pêche blanche, son attaque pleine, son équilibre et sa rondeur en bouche. Un vin de gastronomie qui accompagnera les viandes blanches et les mets raffinés.
18 et 20 €

Sainte-Marie 1884 20018, finesse et élégance, pour ce rosé proche d’un blanc

Sainte-Marie 1884 20018, finesse et élégance, pour ce rosé proche d’un blanc. Photo © Pierre d’Ornano

Domaine Sainte Marie 1884 2018

Côtes-de-Provence
Certifié AB & vegan
Le domaine dédiée à Sainte Marie, situé dans les massif des Maures, a pris un coup de jeune depuis dix ans et se distingue par son approche bio et vegan. Le vignoble est entouré d’une forêt de chênes lièges, d’arbousiers et de bruyères. Cette cuvée à peine teintée de rose, à la belle bouche délicate et fleurie. Certains dégustateurs trouvaient qu’elle ne se distinguait pas suffisamment d’un vin blanc, mais sa finesse a convaincu.
14 €
Certifié AB & vegan

La Dune 2018 Domaine de Bachen
Famille Guérard

IGP Landes
C’est un vin très délicat, peu coloré, aux légers parfums de dragée, qui frappe au milieu des vins de Méditerranée par son attaque particulièrement fraîche, son agréable acidité et sa tonicité tout atlantique. Cette fraicheur vient du climat des Landes, où poussent merlot et cabernet franc, à 200 mètres d’altitude. Le domaine du chef Michel Guérard bénéficie désormais des soins du brillant négociant Lionel Osmin. Jolie finale sur des notes de fleurs. Apéritif, salades, entrées, fruits de mer.
10 €

Domaine de la Ganse

Domaine de la Ganse. Photo © Pierre d’Ornano

Domaine de la Ganse 2018

Vacqueyras
Une couleur « vieux rose » assez soutenue, qui ravit au milieu de toutes les robes très peu colorées aujourd’hui à la mode. Un nez ouvert, bien développé, avec des notes d’agrumes et de banane (qui ne plaisent pas à tous). En bouche ils se mêlent à des parfums plus classique de pêche mûre avec une grande longueur. Un rosé structuré, venu du sud du Vaucluse, dans les Dentelles de Montmirail, qui s’accorde avec l’ensemble d’un repas comme un vin rouge.
13 €
Certifié AB

La cuvée Camille, de Saint Martin des Champs, mis en bouteille avec un minimum de sulfite

La cuvée Camille, de Saint Martin des Champs, mis en bouteille avec un minimum de sulfite. Photo © Pierre d’Ornano

Saint-Martin des Champs 2018 cuvée Camille

Saint-Chinian
Un domaine languedocien qu’on apprécie pour sa maîtrise de la vinification des rouges sans sulfite ajouté, mais une appellation qu’on n’attendait pas forcément dans la catégorie des vins rosés en finesse. Un assemblage de syrah et grenache classique mais un travail soigné à la vigne avec des rendements réduits de l’ordre de 35 hl à l’hectare. Obtenu par saignée, c’est à dire en séparant le moût des peaux dès que la couleur souhaitée est obtenue, vin rond, ample généreusement parfumé et fruité, avec une légère pointe de bonbon. Il peut accompagner tout un repas.
10 €

Les domaines des vins sélectionnés

Pour en savoir plus sur la Provence, royaume des rosés : –>Vins de Provence

Les domaines : : plusieurs d’entre eux proposent aussi des hébergements, chambres d’hôtes ou gîtes au plus près du vignoble.

-Château de…

Partager

Articles similaires

Des vins du Médoc abordables, prêts à boire

Voir l'article

Petite histoire du vin de Madère, avec une belle sélection

Voir l'article

Le vignoble de Chambord et ses premières cuvées

Voir l'article

Armagnac Castarède «Entreprise du Patrimoine Vivant»

Voir l'article