Vins & spirits

Les saveurs bien nées des Blanc de Blancs des Champagnes Delamotte

Auteur : Patricia de Figueiredo
Article publié le 30 septembre 2021

Les foires aux vins battent leur plein avec en ligne de mire les fêtes qui se profilent. L’occasion est trop belle de réassortir sa cave (voir les fondamentaux de Frédéric Turpaud, sommelier du Divellec). Coté champagne, bien que discrète, la maison Delamotte, qui ne produit que quatre cuvées, toutes issues de Chardonnay a tout d’une grande.  Singulars recommande le Blanc de Blancs non millésimé et le Blanc de Blancs 2014.

Le pari du Chardonnay

Le domaine des Les caves du Domaine Delamotte. Photo Leif Carlsson

La maison de Champagnes Delamotte est historiquement la première maison de négoce de champagne créée en 1760 à Reims. Elle déménage dans les années 1920 sur le Mesnil-sur-Oger sur la côte des blancs et s’intéresse au chardonnay en achetant 10 hectares sur différents villages, Oger, Avize, Cramant, Chouilly, Oiry sur des sols calcaires.
La particularité des champagnes Delamotte réside dans leur côté minéral qui développe une certaine verticalité.

L’élégance du Blanc de Blancs non millésimé

Vin arien, vif, aux bulles fines, le Blanc de Blancs est orienté vers les agrumes. Il est évidement parfait en apéritif, « mais par son côté marin, il se marie également très bien sur des fruits de mer, notamment des huitres et des poissons grillés » explique Audrey Campos, responsable communication et développement de la marque, qui appartient à la famille de Nonaucourt, propriétaire de Laurent Perrier.

Ce champagne est vinifié en cuves d’acier inoxydable. Faiblement dosé, seul 10 % au maximum de vins de réserve est ajouté. Les vins vieillissent sur lattes en cave pendant plus de 15 mois.

Au final, cela donne un vin élégant qui garde une certaine acidité.

Le caractère du Blanc de Blanc millésimé 2014

Le domaine des Champagnes Delamotte Photo Leif Carlsson

Assemblage de chardonays ayant poussés à flancs de coteaux, provenant des différents villages, le Blanc de Blanc millésimé vieilli pendant 6 ans. 2014, l’année a été pluvieuse en août, alors que le mois de septembre fut lumineux et ensoleillé. C’est un champagne au caractère remarqué, avec une certaine acidité mais qui laisse place à des notes de fruits confits et d’une richesse en bouche.
Ce millésime peut se boire tout au long du repas. Apéritif, girolles, poissons en sauce ou volaille aux morilles. On évitera juste le dessert.

En savoir plus sur Domaine Delamotte

Le site Champagne Delamotte
7 rue de la Brèche d’Oger Le Mesnil sur Oger, 51190  – Tel : +33 (0)3 26 57 51 65
champagne@salondelamotte.com@maisonchampagnedelamotte

 

La maison Champagne Delamotte déménage dans les années 1920 sur le Mesnil-sur-Oger sur la côte des blancs. Photo Leif Carlsson

La sélection Singulars

  • Blanc de Blancs non millésimé : se garder de 2 à 3 ans. 38 € la bouteille.
  • Blanc de Blanc millésimé 2014 : vin de garde qui peut se conserver jusqu’à 15 ans. 52€ la bouteille.

Partager

Articles similaires

Etonnants beaujolais très nouveaux : Château de l’Hestrange, de la Maison Jambon, Cédric Vincent et Frédéric Berne

Voir l'article

Beaux-livres : Les raisins de Pierre Joseph Redouté, commenté par Jean-Michel Boursiquot (Paulsen)

Voir l'article

Trois blancs inhabituels de Bourgogne des Domaines La Croix Montjoie, Isabelle Faivre, et Elisabeth & Bruno Vuittenez

Voir l'article

Les conseils de la sommelière Maud Guichardaz, du Domaine du Colombier : domaines de Montine, des Amoureuses, de Minoist et des Mille Vignes

Voir l'article