Vins & spirits

Osez les rosés de Savoie, de Philippe, Claudine et Sylvain Ravier

Auteur : Patricia de Figueiredo
Article publié le 14 juillet 2021

[Le rosé hors Provence IV] Situé en 300 et 600 mètres d’altitude au cœur de la Savoie, le domaine de Philippe, Claudine et Sylvain Ravier s’étend sur 40 hectares avec la présence de tous les cépages savoyards, essentiellement Jacquère, Mondeuse, Gamay. C’est avec ce dernier que le rosé Osez-moi est issu. Un vin d’été tout en fraicheur, parfait pour les soirées entre amis.

Une passion familiale

Une belle passion familiale : Sylvain, Claudine et Philippe Ravier

Ils travaillent en famille : Philippe le père, descendant d’une lignée de vignerons savoyards, Claudine la mère qui s’occupe du commercial et Sylvain, le fils qui a rejoint l’aventure en 2004 après des études d’œnologie. C’est à lui que l’on doit l’élaboration d’un rosé. « J’ai voulu coller à la tendance des rosés qui se développaient fortement à l’époque, il y a 10 ans. Et même si en France, les Français ne connaissent pas assez les rosés de Savoie et gardent des préjugés, le produit marche bien à l’export. 70 % de la production des 10 à 12 000 bouteilles annuelle part aux États-Unis et en Suède. » précise Sylvain.

Plus connus sont les Blancs de Savoie

Philippe et Sylvain Ravier, Les Calloudes – vendanges 2019 Photo A.Pernet

Il est vrai que, quand on pense Vins de Savoie (sur singulars) ce sont les blancs qui viennent à l’esprit : les Apremont, les Roussette. Les amateurs avertis penchent sur les Chignin Bergeron.
Justement le best-seller du domaine, « Les amandiers », est un Chignin Bergeron en cépage Roussane cultivé sur des parcelles de 10 à 30 ans. Nous avons aussi une curiosité avec un Chignin Bergeron, le Pahkus, qui avait un degrès potentiel à 18 ° d’alcool que j’ai stoppé à 13°, 13,5°. C’est un ‘Tariquet’ version alpine qui marche très bien avec un éléphant sur l’étiquette, clin d’œil à la traversée des Alpes par Hannibal et ses éléphants » s’amuse Sylvain.

Le terroir en Savoie est très vaste allant des moraines glacières jusqu’à des éboulis calcaires en passant par des marnes et des sols alluvionnaires. « La géologie alpine est assez complexe, récente. Les alpes sont encore juvéniles par rapport à des sols sancerrois, chablisiens ou des granit d’Alsace. Il y a des veines sur 200 mètres, puis le terroir change.  On trouve même des bancs de sables sur 3 à 4 mètres de large. »

Osez-moi, un rosé festif bien né

Si 1/3 du vignoble est vendangé à la main sur des coteaux pouvant aller jusqu’à 70% de dénivelé, le reste est fait à la machine, dont le rosé. Les raisins s’épanouissent sur des parcelles de 30 à 50 ans, orientées Est et Sud-Est, sur des argiles « un peu lourds à 80% et le reste sur des graviers et éboulis. » Le Rosé est vendangé le matin de bonne heure pour garder la fraicheur et l’expression aromatique. Au nez, ce sont des senteurs notamment de chèvrefeuille, bonbon anglais et zestes d’agrumes. En bouche, on trouve des arômes de fruits rouges. « Il garde un coté léger et convivial, c’est un rosé festif. »

Accords mets & vins : apéritif, poissons, salade de roquette, coté léger et convivial, rosé festif

A la recherche de la bone tonalité

Le caveau du Domaine des Boissonnets où Philippe et Sylvain Ravier bonifient leurs vins de Savoie. Photo A.Pernet

Côté marketing, les Ravier travaillent sur les noms, comme ‘Osez-moi’. Je voulais un nom qui ne se prenne pas au sérieux ». Les Ravier s’amusent sur les noms, les étiquettes ; « nous avons une gamme « empreinte de vignerons » des vins plus tendus, plus limités, parcellaires. Pour ceux-là, nous avons réfléchit à leurs étiquettes. » Ils ont opté pour un papier un peu structuré qui donne un toucher duveteux, et sur chaque étiquette, se retrouve la photo de la parcelle.
On le devine, Les Ravier ont un coté ludique assumé. Devant la maison, ils ont planté en échantillons tous les cépages présents sur le territoire français :”Nous nous sommes amusés à créer un petit jardin représentatif devant la cave.

La prochaine étape consiste à passer à 13,5 hectares en bio, complétant ainsi la démarche engagée, puisque le vignoble est conduit en culture raisonnée et enherbé tous les rangs.
Des vignerons sérieux qui ne se prennent pas au sérieux.

Où trouver les vins de Savoie Ravier

Le site Vins Ravier

Domaine des Boissonnets
68 chemin du cellier. 73800 Myans
Tél. : 04 79 28 17 75 – vinsdesavoie@wanadoo.fr

 

Autre alternative de rosé de Savoie

Sous le Roc 2020, André & Michel Quenard
1327 route du Coteau de Torméry, Torméry – Cedex 210 73800 Chignin
Tél. +33 (0)4.79.28.12.75
Un vin très agréable, facile à marier, notamment avec la cuisine asiatique ou italienne.

Sous Le Roc 2020, Rosé de Savoie du Domaine AM Quenard.

Partager

Articles similaires

Les bières artisanales de B7and1More se mettent au service des ours !

Voir l'article

Le Chiriqui de Mezan, un rhum panaméen naturel, millésimé et bien rond

Voir l'article

De nouveaux spiritueux pour stimuler la créativité du mix à domicile

Voir l'article

Confidences rosé, le champagne d’exception de Chassenay d’Arce de la Côte des Bar

Voir l'article