Gastronomie

[Les bonnes adresses Tipikk de novembre] Coups de cœur de saison, entre terre et mer sur le littoral normand

Auteur : Sophie Baillet, fondatrice de Tipikk
Article publié le 18 novembre 2021

Chaque mois Sophie Baillet, la fondatrice de Tipikk, l’application qui scrute la France des Terroirs confie à Singular’s ses coups de cœur. Pour novembre,  elle a retenue quelques spécialités de saison entre terre et mer du littoral normand : de la coquille Saint Jacques, aux pommes déclinées en  cidre IGP , Pommeau AOC ou en Calvados AOC, sans oublier quelques fromages : du Neufchâtel au Bajocasse … Et au dessert, un bourdelot, bien sûr.

Lorsque l’on parle saisonnalité, le désir est légitime de s’approcher des régions aux produits de saison pour les déguster sur place, ou simplement les emporter avec soi et pouvoir les cuisiner à la maison, remplir notre maison d’odeurs presque exotiques …Où pourrions-nous nous rendre en ce mois de novembre pour vivre pleinement l’arrivée d’un produit phare d’une région ?

En novembre, la coquille Saint-Jacques se fête sur les ports !

en Normandie, la coquille Saint-Jacques a débarqué sur les ports !

Le calendrier de la pêche en France nous donne une idée bien précise de notre destination : allons faire un tour en Normandie, la coquille Saint-Jacques a débarqué sur les ports ! En effet, la pêche de la coquille Saint-Jacques en Normandie a démarré le 1er octobre, et celle de la zone dite reine, c’est-à-dire la coquille de Baie de Seine entre Barfleur et le Havre, commence mi-novembre pour se clore au mois de mars.

Le produit phare de la région est d’ailleurs bien mis en valeur à l’ouverture de la pêche car on la fête dans ses ports de débarquement, et le littoral s’anime pour faire découvrir la coquille, la star du mois de novembre. Les communes participantes (Port-en- Bessin, Dieppe, Courseulles-sur-Mer, Grandcamp-Maisy, Trouville-sur-Mer, …) organisent des « Fêtes de la coquille » pendant des week-ends entiers où l’on peut voir les coquillards – les petits bateaux de pêche dédiés à la coquille – au port, participer à des ateliers culinaires, et déguster bien entendu.

La coquille Saint-Jacques, on peut la cuisiner de mille façons. Cette belle noix au blanc nacré est savoureuse, raffinée, et elle est de plus riche en protéines et faible en matières grasses.  Poêlée, crue, en risotto, en brochette, au four, … tout est possible, chaque recette a son charme et maintient le goût original de la Saint-Jacques.

Et n’oublions pas de profiter de sa visite en Normandie à cette saison pour faire le plein de produits locaux qui grâce à la vente directe, se fait à conditions attractives, et l’on pourra garnir sa table des fêtes de fin d’année à meilleur marché. Citons : les Volailles de Normandie IGP, la Caumont (race normande la plus rare) et la poule de Crèvecoeur, l’Andouille de Vire, le Poiré du Domfront AOC ou les Caramels d’Isigny

En Normandie, la pomme se décline en appellations

Ce qui fait le charme du littoral normand, c’est aussi la sensation d’être vraiment entre terre et mer. La campagne jouxte la plage. Et à partir du moment où l’on se retrouve les pieds au sec, on a envie de goûter à une autre spécialité phare de l’automne normand : la pomme qui se farde de toutes les couleurs, selon sa variété.  Pommes à cidre ou des pommes à couteau, sa culture s’y est développée dès le Moyen-Âge et où l’on pouvait décompter entre 3000 et 4000 variétés au 19ème siècle. La région était considérée comme le verger de la France.

Plusieurs produits dérivés de la pomme bénéficient d’une appellation faisant  le symbole de cette région à l’international, tant elles constituent de solides tremplins d’apéritifs, pour une belle mise en bouche !

  • La Normandie sait décliner la pomme du Cidre au Calvados

    Le cidre normand IGP avec ses couleurs brillantes, du jaune clair à la teinte orangée foncée se caractérise par des arômes puissants, variés, avec une dominante fruitée (pomme, agrume, pêche, abricot) et fleurie (anis, tilleul, rose), accompagnée d’une pointe sucrée (cacao, caramel, miel).

  • le Pommeau AOC obtenu à partir de l’élevage en fût du produit du mutage d’un moût frais de pommes à cidre avec du Calvados. Ce liquide limpide de couleur ambrée contient au moins 69g de sucres non fermentés et son titre alcoométrique est compris entre 16% et 18%, et présente un équilibre de saveurs résultant des sensations sucrées, amères et acides apportées par l’alcool de l’eau de vie et par les sucres, l’acidité et les tanins du jus de pommes à cidre.
  • le Calvados AOC, est une eau de vie de cidre élaborée à partir du cidre issu de fruits provenant de vergers comportant une dominante de variétés de pommes riches en composés phénoliques (de saveur amère ou douce-amère). Il est élevé en fût pendant au moins deux ans pour donner une eau de vie ambrée, limpide et brillante. Encore jeune, elle présente des caractéristiques organoleptiques marquées par une certaine ardeur et par des arômes de fruit, notamment la pomme fraîche et la poire.

Connaissez vous la spécificité du Calvados Grisy IGP

Cette indication géographique protégée Calvados Grisy est réservée aux vins tranquilles rouges, rosés, gris et blancs, réalisée sur le territoire de la commune de Vendeuvre au Calvados. Les vins sont généralement secs et d’une grande finesse. De plus petites productions en vins blancs et rosés peuvent présenter des notes moelleuses. L’IGP Calvados Grisy se décline également avec la mention « primeur » ou « nouveau ». Ce sont des vins friands, aromatiques et légers.

La gastronomie festive normande

Le Livarot est un fromage à pâte molle, élaboré à partir d’un lait de vaches de race Normande.

Cette dégustation introduira bien un repas typique normand, avec par exemple un carpaccio de Saint-Jacques de Normandie aux huîtres, une escalope normande à la crème d’Isigny AOP et aux champignons de Creully,
Et bien sûr,  l’immanquable plateau de fromages normand tous AOP proposant : du Camembert de Normandie, du Pont-L’Evêque, du Neufchâtel, du Livarot, voir du Bajocasse si vous n’êtes pas Clochemerle. En dessert, bien entendu demander le bourdelot normand, dessert gourmand qui plaît à tous, et que vous pourrez facilement concocter même si vous n’êtes pas en Normandie

Recette du bourdelot

Spécialité culinaire de Normandie, et de Jersey très facile à préparer, cette pâtisserie est une pomme évidée, remplie de sucre, de beurre et de calvados, et cuite dans une pâte brisée ou feuilletée :

  • Le Bourdelot normand a un cœur de pomme

    Préparer une pâte sablée ou brisée

  • Eplucher les pommes, les évider
  • Remplir chacune des pommes avec une cuillère à café de sucre, une autre de gelée (celle de votre choix), puis une de Calvados
  • Placez la pomme au milieu d’un cercle de pâte que vous aurez pré-découpé, et l’envelopper en rabattant les coins.
  • Humidifiez les pointes, et badigeonnez votre pâte avec du jaune d’œuf.
  • Placez les pommes dans un plat allant au four et faire cuire doucement à 180° environ 30-35 minutes.

Suivre les coups de coeur de Tipikk

Site Tipikk, l’outil unique réunit les spécialités gastronomiques et artisanales de toute la France

En se procurer la sélection normande :

Producteurs de Pommeau AOC, de Calvados AOC et de Cidre Normand IGP

Pour les spécialités fromagères

Caramels d’Isigny rue du 19 mars 1962, ZA Isypole
ISIGNY-SUR-MER, 14230

Partager

Articles similaires

[Les bonnes adresses Tipikk d’octobre] Le maitre vinaigrier Martin-Pouret, les vins AOC d’Orléans, la gelée de coing Cotignac

Voir l'article

[Les bonnes adresses Tipikk de septembre] Confiserie Françoise de Foix, Poterie d’Anduze, AOP Barêges-Gavarnie

Voir l'article

L’application Tipikk plonge dans la France des Terroirs et des spécialités locales

Voir l'article