Mécaniques

Le scooter électrique Yadea a tout pour surprendre et mettre la gomme

Auteur : Robert Mauss
Article publié le 14 octobre 2021

Le leader mondial du scooter électrique, chinois forcément chinois !, a décidé d’étendre ses griffes jusqu’au marché français. Avant d’implanter une filiale en bonne et due forme, Yadea a confié à Logicom le soin de distribuer trois scooters, un équivalent 50 cc et deux 125 cc dont le C1S Pro que Singulars a testé dans Paris. Verdict

Notre reporter Singulars a testé le Yadea C1S Pro, la prise en main est quasi immédiate Photo Robert Mauss

N’écoutant que son devoir et animé par la motivation d’informer ses lecteurs, le journaliste de Singulars a coiffé un casque et s’est juché sur le C1S Pro, considéré comme le haut de gamme des modèles importés par Yadea.
Comme tout bon motard expérimenté, il considère qu’il faut trois vraies journées pour avoir bien en main un nouveau deux roues, du 125 au 1200 cc. La tenue de route, le freinage par exemple exigent un apprentissage progressif pour éviter des embardées ou des erreurs de tenue de route.

Verdict : l’essai est clairement positif.

Avec ce C1S Pro, la prise en main est quasi immédiate. Même si comme tout bon scooter électrique, il  dispose d’un couple puissant au démarrage avec 43,3 Nm. Les freins sont bien ajustés, l’accélération est progressive, et même bien dosée. Avec un peu d’attention, le conducteur possède son engin en seulement quelques heures. Y compris avec un passager. La tenue de route demande juste un peu d’attention d’un fait d’un centre de gravité placé plutôt bas. Le constructeur a en effet placé les deux batteries dans le plancher ce qui alourdit le scooter et gêne plus ou moins la maniabilité.

L’atout de la légèreté

Le C1S Pro de Yadea dispose de nombreux atouts pour conquérir le marché français Photo Robert Mauss

Il faudra ainsi jouer avec l’accélérateur autour des ronds-points. Le C1S Pro n’est pas un Yamaha T Max, mais sa tenue de route reste  tout à fait saine. Un détail, il convient de faire attention si l’on descend d’un trottoir. On risque facilement de frotter le bas de caisse. La facilité de conduite provient en partie de sa légèreté. Le scooter ne pèse que 83 kilos, contre 200 pour un tricycle MP3, 160 pour le Piaggio Granturismo et 155 pour le Yamaha T Max trois stars de la cylindrée.

De solides références

Le compteur indique précisément la vitesse et l’autonomie du scooter Yadea Photo Robert Mauss

Pour les conducteurs prudents, un mode éco réduit la puissance, mais très vite on passe en sport.

Si ce scooter démarre plutôt fort, sa vitesse plafonne à 80 km/h, un peu juste sur de grands axes comme une route nationale. De telles performances le cantonne donc à des usages essentiellement urbains. Le constructeur donne une autonomie de 76 kilomètres maximum avec une personne d’un poids de 70 kilos. Selon Yadea, l’autonomie monte à 100 kilomètres en mode éco. Il faudra cinq heures pour recharger les batteries heureusement amovibles.

Un équipement surprenant

Pratiques, les batteries extractibles Yadea se placent dans le plancher Photo Robert Mauss

Si son apparence n’a rien d’extravagant, le C1S Pro offre un confort réel. Sous la selle, le conducteur dispose d’un espace de rangement suffisant pour un (seul) casque. Cet aménagement peu fréquent pour un scooter électrique profite du placement des deux batteries dans le plancher. Le coffre contient aussi un port USB pratique pour charger un smartphone, ainsi qu’un système d’alarme avec blocage de la roue arrière. Une petite boite à gant est positionnée sous le guidon à la gauche du conducteur. Pour le reste, Yadea a repris les codes habituels des deux roues : clignotants, démarreurs, etc. A noter tout de même un équipement surprenant pour un 125 cc : une marche arrière. Très sincèrement, on peut s’en passer, mais elle peut servir pour garer son engin. Pour l’instant pas de GPS ou d’application smartphone, mais promis ça vient.

Détail de taille : le prix.

Pour l’instant, il n’est pas encore définitivement fixé, mais il faudra débourser environ 5500 euros desquels il sera possible de déduire le bonus écologique de 900 euros versé par l’état, ainsi que des primes additionnelles offertes par les collectivités locales.

Informations pratiques sur le scooter électrique Yadea 

Tout sur la gamme  Yadea 
tester près de chez vous ?

Les caractéristiques du C1S Pro de Yadea : 

  • Equivalent 125 cc
  • Vitesse max : 80 km/h
  • Deux batteries amovibles et connectables entre elles (72 v)
  • Cinq heures de chargement
  • 77 km/h d’autonomie en parcours mixte et 100 km/h en mode eco
  • Puissance moteur : 6 000 W
  • Freins à disque avant et arrière avec assistance CBS
  • Poids total 83 kilos dont 11 kilos pour les batteries

Partager

Articles similaires

Le scooter Motron Cubertino va d’un point à un autre sans faire d’étincelles

Voir l'article

Avec la casque Tilde Pro, conversez sans problème au bureau et profitez de la musique ailleurs

Voir l'article

Harley Davidson convertit brillamment au vélo électrique avec le Mosh

Voir l'article

Cabasse monte le son très haut avec la Pearl Pelegrina, quintessence du co-axial

Voir l'article