Voyage dans le Design au coeur de Paris 

Vous êtes féru de design, amateur d’objets inédits, à la recherche de l’insolite, addict à l’originalité ? Pendant une semaine du 6 au 15 septembre 2018, la Ville Lumière devient, avec la Paris Design Week, vitrine et capitale internationale du design tant pour les professionnels que pour le grand public.

Voyage dans le Design au coeur de Paris 

Illustration Haipai Shanghai par Jo Zhou pour VB Studio – copie, au Marché Biron © DR

La Paris Design Week, c’est plus de 300 participants dont 100 designers venus des quatre coins de la planète avec leurs dernières créations, 200 lieux de design dont des boutiques éphémères ou non, des concepts stores, des galeries d’art, des hôtels, des musées, des restaurants, des écoles du design, des show-rooms mode et art. C’est aussi quelques 100 000 personnes qui vont déambuler dans 4 grands quartiers de la capitale (St Germain des Prés, Halles-Marais-Bastille, Opéra-Concorde-Etoile et Barbès- Marché aux Puces de St Ouen) avec la jeune génération de talents et l’expo Le OFF qui quitte la Cité de la Mode pour s’installer à Ground Control dans le 12ème dans l’ancien tri postal de la SNCF. 9 promenades sont aménagées pour déambuler et s’émerveiller.

Voyage dans le Design au coeur de Paris 

Luminaire Légèreté – Valentine Maurice © DR

Le but de cette manifestation est de découvrir et de fédérer les acteurs du design en le démocratisant et de révéler les talents de demain ; tout en déployant les thématiques qui font les fondements du design ; à savoir la Matière, la Lumière, la Couleur.

Ces D’Days du design sont imaginés en synergie avec d’autres manifestations importantes : la rentrée de toutes les collections, la Biennale de Paris, le salon Maison & Objet.

Voyage dans le Design au coeur de Paris 

Japonisme Team Lab, à découvrir sur le parcours de Paris Design Week, à La Villette © DR

Nos coups de cœur…
Japonismes en 2018

Pour célébrer l’événement Japonismes 2018, une promenade s’impose sur le thème du Japon avec une mise en lumière dans un symbolisme solaire de la Tour Eiffel par Motoko Ishii et Akari Lisa Ishii ; la perception du cerf, animal sacré au Japon, avec PixCell-Deer, une superbe sculpture en verre de Kohei Nawa au Musée de la Chasse et de la Nature ; l’installation immersive et interactive, à La Villette, du collectif TeamLab et son tableau qui évolue en fonction des mouvements et déplacements des visiteurs.

Voyage dans le Design au coeur de Paris 

Table jaune, Galerie Chastel Marechal de Tenreiro © DR

Chastel Maréchal et le design brésilien

La galerie Chastel Maréchal pour sa recherche de design brésilien des années 1950 à 1980 et ses 25 pièces rares achetées à des privés ou à des architectes et designers. Une collection précieuse de bois exotiques (jacaranda, vinhatico, pequi), des noms à retenir (Joaquim Tenreiro, Carlo Hauner, Jorge Zalszupin) pour leur vision artistique d’associer des bois locaux naturels à des matériaux industriels comme le métal, le béton afin de créer du mobilier.

Elitis matière, au coeur du design © DR

Elitis matière, au coeur du design, collection papiers peints © DR

Elitis : l’inédit à son paroxisme

Depuis 1988, Elitis est un créateur et éditeur de papiers peints qui pousse l’inédit à son paroxysme. La recherche stylistique sur la matière est omniprésente avec la sculpture des décors improbables réalisée à partir de bois, de nacre, de cuir, de mohair, de coquillage dans une palette chromatique inspirée de l’univers urbain

Voyage dans le Design au coeur de Paris 

Modèle ambiance, Mon Petit Meuble © DR

Les meubles écologiques et éthiques d’Eric Weiler

Mon Petit Meuble Français est une toute nouvelle marque lancée en 2018 par Eric Weiler de meubles de designers de grande qualité fabriqués en France. 5 adjectifs qualifient la production : écologique car la fabrication est en Mayenne et en Ille et Vilaine limitant le transport, éthique car issue de savoir-faire artisanaux et régionaux, durable car le meuble est en bois massif et non en particules agglomérés, économique car la distribution est sur le net, locale car seules des essences et des bois de forêts françaises sont utilisées.

Crédits photo : Blandine Vié