Vins & spirits

Château Bas, la nouvelle vie d’une AOC Coteaux d’Aix dynamisée par Catherine et Philippe Castéja.

Auteur : Patricia de Figueiredo 
Article publié le 17 mai 2022

Déjà propriétaires de prestigieux Grand Cru Pauillac et Saint Emilion, Catherine et Philippe Castéja ont acheté, avec leurs enfants, le Château Bas à la famille Blanquet qui a développé pendant 40 ans cette AOC Coteaux d’Aix-en-Provence. Leur réussite en agriculture biologique et le charme d’un domaine aux multiples ressources ont séduit les nouveaux propriétaires qui poursuivent l’élaboration de magnifiques crus en Blanc, Rouge et Rosé.

Inscrit aux monuments historiques depuis 1840

Château Bas, un magnifique domaine acheté Catherine et Philippe Castéja.

C’est une histoire sur plusieurs siècles que le Château Bas pourrait vous raconter si vous vous hasardez sur la propriété. Située sur un site romain avec les vestiges d’un temple datant de 40 avant JC, inscrit sur la première liste des monuments historiques de France en 1840, initiée par Prosper Mérimée (1803-1870) elle conserve aussi une chapelle du 11e siècle, et une bâtisse du 17e.
La vigne est présente depuis les Romains sur ce territoire. Après un coup de cœur pour le lieu, Catherine Castéja, également juriste et historienne de l’art, l’a racheté il y a deux ans à Irène de Blanquet. Son mari, Georges de Blanquet, l’avait acquis au début des années 1970.

Un investissement personnel

Catherine et Philippe Castéja sont devant le puits dans la cour de Château Bas

« La propriété nécessitait des gros investissements et des remises à jour » explique son mari Philippe. Le couple n’en est pas à sa première acquisition. Connu dans le monde du vin en général, et plus particulièrement à Bordeaux, via Ficbal la holding familiale, il est propriétaire des châteaux Batailley, Lynch-Moussas et Trotte-Vieille, et également à la tête des maisons de négoce du Port de la Lune, Borie-Manoux, De Luze Grands Vins de Gironde et Mälher-Besse. Sans oublier une diversification sur le net avec leurs fils avec lagrandecave.fr et 1jour1vin.com.
Catherine, née Ballande est actionnaire du groupe Ballande ayant des activités diverses implantées en Nouvelle-Calédonie et viticoles avec deux négoces (Ballande et Méneret, Sovex Grands Châteaux) et un grand cru classé (château Prieuré Lichine à Margaux).

Château Bas, un univers axé sur le bio

Chateau Bas s’étale sur 370 hectares aux cultures biologiques diversifiées dont 75 en vignes

Cette belle propriété s’étale sur 370 hectares depuis 2010, aux cultures biologiques diversifiées avec ses 10 hectares d’oliviers, des amandiers et des ruches. 75 hectares sont consacrés à la vigne. Un grand travail de précision a été engagé par les Castéja : « Nous avons beaucoup travaillé sur les vignes, les cuviers et les chais. Nous avons replanté des Rolles notamment pour les Blancs. »

La particularité de ce vignoble, qui est un avantage en ces temps de réchauffement climatique, est de se trouver à une altitude moyenne de 300 mètres. « Cela donne des vins plus sur le fruit qui gardent une certaine fraîcheur. » Les cépages ? « Rolle, Sauvignon blanc, Ugni blanc dans ce couloir froid donnent de très jolis vins blancs, les Rosé en grenage et syrah, des Rouges en syrah et une pointe de cabernet Sauvignon complètent le vignoble » détaille Philippe. « Nous sommes en altitude avec un léger vent, propice à la culture bio, moins compliqué que sur des climats atlantiques. »
La prochaine étape pour la famille Castéjà est de développer l’œnotourisme, l’accueil des visiteurs. « Notre site est remarquable et mérite d’être visité » promet les deux heureux propriétaires.

Quelques notes sur le Blanc

Sa robe jaune clair attire l’œil. Son degré d’alcool de 12,5° reste raisonnable. « C’est expressément voulu, explique le propriétaire du domaine. Nous ne voulons pas des vins à 13 ou 14° mais des vins frais, rafraichissants, sur le fruit avec des notes citronnées. L’œnologue, Valérie Lavigne œuvre à la bonne marche de la vinification. »

Le Blanc (mais aussi le Rosé et le Rouge) connait un grand succès qui s’explique par la notoriété de cuvées du Château Bas. Les raisins poussent sur des terroirs argileux limoneux, en substrat calcaire et sont élevés sur lies fines.
Dégusté à l’apéritif, comme Singulars l’a fait, il s’accorde avec les poissons, des plats de caractère comme une bouillabaisse et aussi des fromages.

Pour suivre le Domaine Château Bas

Le site Château Bas : Route de Cazan, 13116 Vernègues – Tél. : 04 90 59 13 16 – commercial@chateaubas.com

D’autres joyaux de la Famille

Partager

Articles similaires

En pleine renaissance, le vignoble palestinien est dynamisé par des talents à découvrir

Voir l'article

Des rouges légers, pour chatoyer votre été

Voir l'article

Les caves blanches contribuent à l’amélioration des Champagnes, des Alsaces et des Chablis

Voir l'article

Les caves rouges du Sud boostent les vins du Rhône, du Gers et de Buzet

Voir l'article