Culture

En jeu ! Les artistes et le sport (1870-1930) (Musée Marmottan Monet – In Fine)

Auteur : Patrice Gree
Article publié le 28 avril 2024

(Olympiade Culturelle 2024) Les expositions entre Sport & Art pullulent avec quelques angles stimulants dont Le duel, à Musée de l’Armée, ou Olympisme, une histoire du monde, au Palais de la Porte dorée. Le Musée Marmottan ne déroge pas au prétexte olympique avec une thématique parfaitement cohérence avec Monet et sa bande d’Impressionnistes fasciné par les nouvelles pratiques sportives. « En jeu ! Les artistes et le sport ( 1870-1930 ) » au Musée Marmottan Monet jusqu’au 1er septembre 2024 – catalogue édité par In Fine – a réveillé en Patrice Gree son amour de la « compète » et la conviction que « les sportifs de haut niveau » sont des artistes… et réciproquement !

Ah, le Sport ! Le sport !

J’ai mis dimanche le nez dans les dessous chics des beaux quartiers, là où apparences bien gardées, tout n’est que calme, luxe et volupté ! Porte de La Muette, par le 63 pris à la volée à Saint Sulpice, ça me parle ! C’est une heure de joie dans un Paris traversé, fluide et ensoleillé ! J’aime le 63, Paris, le printemps, les peintres, les sportifs et Marmottan. Bien que n’ayant jamais rien compris aux règles des diverses disciplines, j’aime le sport. Je ne sais jamais où est la faute, c’est ça le problème ! J’ai dû toujours du mal à comprendre correctement les règles.

« Être hors-jeu » au sens propre et figuré, par exemple m’angoisse ! Je suis moi-même très souvent dans des situations de « hors-je« , qui me laisse perplexe et désemparé.

vue de l’exposition « En jeu ! Les artistes et le sport (1870-1930) » (Musée Marmottan) Photo OOlgan

J’aime les sportifs plus que le sport. Et puis j’aime la compète

Pas dans la vie, non ! mais dans le sport…oui ! Je trouve extraordinaire que des femmes ou des hommes consacrent 10, 15 ou 20 ans de leur jeunesse à travailler obsessionnellement un geste qui leur permettra de gagner quelques dixièmes de seconde pour monter sur un podium où sacrés roi du monde, ils triompheront…une poignée de secondes !

Il y a du sublime dans ce dérisoire-là ! Dans le sport, tout est une affaire de secondes ! Ces dixièmes de seconde là, les rendront éternellement champion du monde… C’est l’extraordinaire éternité de la seconde ! Le but marqué, le point accordé, le match terminé… c’est une explosion de joie !

vue de l’exposition « En jeu ! Les artistes et le sport (1870-1930) » (Musée Marmottan) Photo OOlgan

Et je me laisse emporter par cette immense vague, porté par la houle d’une foule folle d’une joie libérée. À cette seconde, le gars en short sur le podium, qui lève les bras au ciel, c’est moi !  Mon père et ma mère ressuscitent et ils pleurent devant l’écran de la télé en noir et blanc : J’ai gagné… J’ai enfin gagné, je l’avais tant mérité, il faut le dire ! Mon père est si fier de moi ! J’aime les Je Olympiques !

vue de l’exposition « En jeu ! Les artistes et le sport (1870-1930) » (Musée Marmottan) Photo OOlgan

Établir un lien comme le Musée Marmottan le propose entre l’art et le sport est intelligent !

Les sportifs de haut niveau sont des artistes… Le sport de compétition représente la tension de la vie. Il faut être le premier, comme le spermatozoïde que nous fûmes avant le grand big-bang ! Le spermatozoïde que je fus dans le ventre de maman, est un champion olympique. On est tous des champions olympiques. Je suis un champion olympique ! Ça ne se voit pas, je sais, mais c’est pourtant la réalité ! Et c’est ma victoire sur le podium, sous les hourras des autres spermatozoïdes vaincus que je célèbre tous les 4 ans. Je me sens comme enceinte de moi ! Un pur moment de bonheur ! Le sport c’est l’expression d’une pulsion de vie…

vue de l’exposition « En jeu ! Les artistes et le sport (1870-1930) » (Musée Marmottan) Photo OOlgan

Et donc, l’expo « En jeu ! Les artistes et le sport ( 1870-1930 ) » au Musée Marmottan Monet ?
Et ben, c’est formidable !

Monet, Degas, Caillebotte, Toulouse-Lautrec et Eakins, ou Richer, Maillol et Rodin, mais aussi par Bellows, Lhote, Delaunay, Metzinger ou Gromaire… Près d’une centaine de tableaux provenant de collections privées et publiques sont exposés dans ce très beau musée parisien.
Ces tableaux qui mettent en évidence l’intelligence du geste sportif, nous permettent aussi de découvrir deux mondes qui se côtoient sur le terrain et s’opposent dans la vie.
La bourgeoisie a choisi ses sports : l’équitation, la voile et l’escrime…
Les prolos, les leurs : la boxe, la lutte et le ballon ! Là aussi quelque chose se dit !

Merci Caillebotte, merci Zidane, et merci Marmottan !

vue de l’exposition « En jeu ! Les artistes et le sport (1870-1930) » (Musée Marmottan) Photo OOlgan

Patrice Gree

Références bibliographiques

Catalogue, sous la direction de Bertrand Tillier, In fine, De l’époque impressionniste aux avant-gardes du premier quart du XXe siècle, l’ouvrage interroge peintres, sculpteurs, graveurs et photographes qui médiatisèrent les mutations du sport dans leurs œuvres, la presse ou les affiches illustrées, en y voyant une expression de la modernité, et un parallèle entre le peintre de « plein air » et le sportif.

au-delà du développement du sport dans les sociétés occidentales à la flexion des xixe et XXe siècles, la récurrence des sujets sportifs dans les arts des décennies 1870-1930 invite à s’interroger sur la signification de l’identification des artistes à la figure du sportif. (…)
Le lutteur, le boxeur et l’escrimeur ou le régatier ne peuvent-ils être considérés comme des autoportraits métaphoriques des artistes livrant des combats chargés de promesses de victoire et de reconnaissance?
Érik Desmazières, avant propos du catalogue

Partager

Articles similaires

Le carnet de lecture de Pierre Gallon, claveciniste, associé à l’ensemble Pygmalion

Voir l'article

Le Carnet de lecture de Laetitia Le Guay-Brancovan, auteure et musicologue

Voir l'article

Le carnet de lecture de Mathieu Herzog, chef & Léo Doumène, directeur de Appassionato.

Voir l'article

Le carnet de lecture d’Hanna Salzenstein, violoncelliste, E il Violoncello suonò (Mirare)

Voir l'article