Gastronomie

Ma Bourgogne sert le meilleur tartare de Paris

Auteur : Laurent Bromberger de Paris-bistrot.com
Article publié le 20 mars 2018 à 14 h 07 min – Mis à jour le 22 mai 2018 à 10 h 51 min

En 40 ans, le couple de patrons de Ma Bourgogne, située Place des Vosges, Aimé et Thérèse Cougoureux, se sont bâti une réputation : celle de servir le meilleur tartare de Paris. Le hachoir est juste à gauche en entrant. Le bœuf est haché à la commande et préparé par Aimé en personne, encore que son épouse Thérèse ait aussi son fan club.

Place des Vosges

Place des Vosges à Paris, la terrasse…

Les adresses intangibles ne courent pas les rues. Dans un Paris mouvant comme un magma en fusion, ne pas changer d’un pouce, afficher le même nord gastronomique décennies après décennies, bref demeurer un repère autant qu’un repaire de vieux Parisiens aimant les bons vins et les choses simples et bonnes, n’est pas banal.

Un anachronisme, pour gourmets

A l’heure de la folie bistronomique et de jeunes restaurateurs débitant des burgers à tout crin et des discours définitifs sur la viande, Ma Bourgogne, place des Vosges, pourrait presque passer pour un vestige. Un anachronisme avec sa spécialité, le tartare.

Ma bourgogne, tartare haché
Ma bourgogne, tartare haché sur commande… Photo © Laurent Bromberger

Et s’il n’y avait que le tartare !

La carte de Ma Bourgogne déploie une panoplie de plats du terroir faits maison. Ici, le patron ne jure que par le produit. Ce n’est pas de la rhétorique. Qu’il pleuve ou qu’il vente, ce Tarnais d’origine qui marmonne en occitan quand il se retrouve avec des compatriotes, file chaque jeudi à 2h à Rungis. Première étape, le pavillon de la marée pour saisir les belles écailles puis celui des viandes et les charcuteries. Encore qu’il a ses filières en provenance directe d’Aveyron, terroir d’origine de Thérèse. En témoigne ce jambonneau produit par l’entreprise aveyronnaise Progré qui mériterait une médaille d’or pour son goût et sa texture unique.

Aux pavillons des fruits et légumes de Rungis, Aimé Cougoureux est connu comme le loup blanc. Il voue une passion aux tomates sensuelles et juteuses et aux fruits rouges. Il ne recule pas devant une folie. De retour dans sa cuisine quand il s’attelle à la préparation d’une salade, mieux vaut ne pas la triturer et la déguster telle quelle comme un cadeau de la nature.

Aimé Cougoureux

Aimé Cougoureux, patron de Ma bourgogne, Place des Vosges. Photo © Laurent Bromberger

Un repaire pour amateurs de crus joyeux et tactiles

A commencer par le Côte de Brouilly du Château Thivin, le cru beaujolais préféré d’Aimé. Mais il y a aussi de l’exceptionnel, des grands bourgognes et de vieux gewurztraminer indépassables. Les déguster en compagnie de Michel Blanc -fidèle de la maison- accoudé au comptoir patiné de ce lieu parisien convivial désormais mythique est un moment hautement savoureux.

Où trouver les meilleurs tartares ?

La sélection de Paris-Bistro.com

Ma Bourgogne
19, place des Vosges, 75004 Paris
Ouvert de 8h à 1h du matin

La Tête d’Or
6, rue Lavandières Sainte Opportune, 75001 Paris

Ma Bourgogne
19, place des Vosges, 75004 Paris
Ouvert de 8h à 1h du matin

La Tête d’Or
6, rue Lavandières Sainte Opportune, 75001 Paris

Au Soleil d’Austerlitz
18, Boulevard de l’Hôpital, 75005 Paris

Le P’Tit Musset

132, rue Cardinet, 75017 Paris

Le Bonaparte
42, rue Bonaparte, 75006 Paris

Partager

Articles similaires

Pour la Journée mondiale des océans du 8 juin, Ethic Ocean appelle chacun à la préservation des ressources de la mer

Voir l'article

Les Vergers de la Silve transforment jus et pétillants de pommes en boissons gastronomiques

Voir l'article

Le chef Yves Terrillon magnifie une cuisine des fleurs authentique et savoureuse.

Voir l'article

Cyril Codina transforme des crus de vinaigres en de véritables surprises gustatives

Voir l'article