Culture

Le carnet de lecture de Benoit Lacoste, Libraire, Aux Feuilles Volantes (Saint Paul lès Dax)

Auteur : Olivier Olgan
Article publié le 22 novembre 2023

Ils ont un rôle déterminant pour la santé de l’édition. Reconnus désormais comme une « activité essentielle »,  les libraires ont gagné leur légitimité d’acteur culturel de proximité, sans oublier d’être aussi « un véritable lieu de vie pour la communauté locale » comme le dit joliment Benoît Lacoste qui réalise un rêve. Après un financement participatif réussi sur Ulule, sa librairie Aux Feuilles Volantes a ouvert le 1er mars 2023 à Saint Paul lès Dax dans les Landes. Ce gros lecteur a confié à Singular’s sa passion de partager les livres et son carnet de lecture de la rentrée : Copeaux de bois, d’Anouk Lejczyk (Panseur), et deux premiers romans, Au sol, de Charlotte Milandri (Les Equateurs) et Les conditions idéales, de Mokhtar Amoudi (Gallimard).

 La feuille de route d’un libraire engagé sur son territoire  

Benoit Lacoste, libraire Aux Feuilles Volantes à à Saint Paul lès Dax Photo Nathalie Guironnet

« Je suis Benoit, landais de 46 ans aux multiples vies. Ingénieur en Mathématiques Appliquées, j’ai œuvré dans le management de projet et l’avant-vente dans un contexte international durant quasiment 23 ans.

Grand lecteur depuis sa plus jeune enfance.

A la suite d’un divorce, j’ai eu le besoin de partager mes avis et de communiquer avec d’autres lecteurs afin de me pas m’isoler. C’est ainsi que j’ai pu faire partie de jurys lecteurs des plus grand prix (Orange, France Télévision, BFM L’Express, Points, Pocket, Livre de poche, …) et ouvert le blog A l’ombre du noyer en aout 2015.

Ayant perdu mon emploi et « subi » les aléas des gilets jaunes, puis du confinement à Paris, je me suis retrouvé sans ressources. J’ai alors décidé de réaliser mon rêve et de laisser libre cours à ma passion. Le chemin fut chaotique mais depuis le mois de mars, virage complet et retour au bercail puisque j’ai ouvert la librairie Aux Feuilles Volantes à Saint Paul lès Dax dans les Landes.

Aux Feuilles Volantes, librairie indépendante et singulière installée dans une zone rurale.

Librairie Aux Feuilles Volantes, à Saint Paul lès Dax. Photo Benoit Lacoste

Elle se distingue des grandes enseignes en proposant une sélection d’écrits plus confidentiels tels que des premiers romans, des maisons d’édition et auteurs alternatifs – citons Mémoires d’encrier, les plis l’Orma, les éditions du Panseur, Aux forges de Vulcain, …, mais également des auteurs et éditeurs locaux.

Aux Feuilles Volantes souhaite mettre en avant celles et ceux qui ne le sont pas ou peu, tout en conservant un assortiment généraliste. Elle se revendique comme un espace de découverte littéraire pour tous les passionnés de lecture.

Que vous soyez un dévoreur de best-seller ou un fana de manga, la librairie Aux Feuilles Volantes vous accueille à livre ouvert !

L’activité démarre tout doucement. Nous sommes encore loin du rythme de croisière. Néanmoins, la fréquentation frémit avec la rentrée (scolaire et littéraire). Nos ventes s’en ressentent et surtout elles « valident » notre positionnement. »

Les coups de cœur de Benoit Lacoste 

Je pourrais vous parler de Veiller sur elle, de Jean Baptiste Andréa aux éditions de l’Iconoclaste (notre top français) ou de Nos cœurs disparus de Celeste NG aux éditions Sonatine (notre top étranger).
Je pourrais également vous inciter très fortement à lire Acide le premier roman magistral de Victor Dumiot aux éditions Bouquins.
Mais beaucoup l’ont fait avant moi et le ferons bien mieux.

Je vais rester cohérent avec tout ce que je vous écrivez précédemment.

Copeaux de bois, d’Anouk Lejczyk (éditions du Panseur)

Une femme dans un milieu d’hommes
« Je vois qu’il y a deux femmes c’est bien ».

La sylviculture est l’ensemble des techniques qui permettent la création et l’exploitation rationnelle des forêts tout en assurant leur conservation et leur régénération. Entretien, nettoyage, abattage, bucheronnage, chasse…

Dans un milieu essentiellement viril et masculin, toutes ces activités, Anouk Lejczyk les a pratiquées durant une année au Centre et en stages.

Copeaux de bois est la restitution littéraire de cette année d’apprentissage.
Durant les 4 saisons de l’année (les 4 parties du livre), le lecteur est au côté d’Anouk et ses collègues. Il étudie, il chasse, il tronçonne, il observe, il s’offusque, il se cultive. Arbre, animaux, politique, identité, intersexuation, beaucoup de thèmes du quotidien sont traités.
Anouk Lejczyk a fait le choix du vers libre. Elle mêle poésie et langage oral, anecdotes et descriptions, sérieux et fou rire, stress et décontraction.

A 13h m’endors dans les pâquerettes la tête à l’ombre le pantalon anti-coupure au soleil j’absorbe la chaleur du ciel et la pesanteur de la terre la sieste est cosmique délicieuse trop courte.
Anouk Lejczyk

C’est aussi drôle qu’émouvant. C’est brut et sans filtre. C’est parfois tragique mais toujours sans cliché, ni pathos. C’est enfin extrêmement réaliste, authentique et sensoriel.
Le lecteur tourne les pages avec gourmandise. Anouk Lejczyk réussit le tour de force de nous captiver jusqu’au dernier mot.
Si « écrivain-bûcheron c’est un peu comme faire de la boxe et des échecs », si le pari était audacieux, le résultat est plus que convaincant.
Mais franchement bravo Anouk t’envoies du steak.

 Au sol, premier roman de Charlotte Milandri (Les Equateurs)

Un premier roman intense et puissant

J’ai tué un mort
Hé Claire… quand on tue un mort, on retrouve le goût à la vie ?

Hé Claire… quand on tue un mort, on referme la cavité sombre et accepte d’entrevoir la lumière de la vie ?
Hé Claire… quand on tue un mort, on ose accepter ? On ose… aimer ? On ose… s’aimer ?
Charlotte Milandri, Au Sol

Au sol est un texte dur, extrêmement travaillé, un roman qui bouscule et perturbe le lecteur. Il est aussi lumineux. Il montre le chemin vers la joie et l’amour, le vrai et l’unique, celui que seul nous pouvons connaître et qu’aucun ne peut nous voler.
La plume incandescente de Charlotte Milandri traduit merveilleusement la mélancolie et la profonde tristesse, le mal être et l’emprise tout au long du roman. Pollock au centre de cette immense souffrance.
Texte sensible et unique, artistique et poétique, Au sol est un premier roman remarquable. La claque de la rentrée.

Les conditions idéales, premier roman de Mokhtar Amoudi (Gallimard)

Un premier roman autobiographique vibrant et captivant.

J’étais mauvais et inutile à tous puisqu’en temps de paix on n’abandonne pas son enfant.
On m’avait maudit à la naissance.
Mokhtar Amoudi, Les conditions idéales.

Loin des conditions idéales pour démarrer son existence, Skander est un enfant placé à Courseine, dans la banlieue parisienne, chez Madame Khadija.
Passionné de littérature, il subit petit à petit la loi du milieu et sa vie dérive.

Maintenant c’est toi le meneur. 

Pour autant, il ne baisse jamais les bras.
Roman d’initiation engagé et lumineux, Les Conditions idéales est une autofiction captivante, marquante et résonnant fortement avec les événements récents. Mokhtar Amoudi y dépeint avec réalisme la jeunesse en banlieue, la drogue et sa violence intrinsèque. L’écriture est juste, l’humour omniprésent.

« Le bac, je l’ai eu. » Bel exemple de ténacité et de volonté : souhaitons que Skander devienne le grand frère qui montre la voie, qui démontre que tout est possible pour peu qu’on s’en donne les moyens et qu’on respecte la loi.
Merci Aude pour tout ce que tu fais. Merci pour tes attentions et ta fidélité. Longue vie à Aude Bouquine.

Le mot de la fin ?

Si la maxime d’Emile Zola est « Pas un jour sans écrire une ligne »,
la mienne, la nôtre est assurément « Pas un jour sans ouvrir un livre et lire »

Benoit Lacoste

Pour suivre les conseils de Benoit Lacoste

Librairie Les Feuilles Volantes
10 Avenue de la Liberté 40990 St-Paul-lès-Dax
Ouvert du Mardi au Samedi de 9h30 à 12h00 et de 13h00 à 19h00 – Dimanche de 09h30 à 12h30
Tél.: = 33 5 58 35 40 83 – contact@auxfeuillesvolantes.fr

La Librairie Aux Feuilles Volantes, vous accueille à livre ouvert à Saint Paul lès Dax. Photo Benoit Lacoste

Partager

Articles similaires

Le carnet de lecture de Florentine Mulsant, compositrice

Voir l'article

Le carnet de lecture d’Hanna Salzenstein, violoncelliste, E il Violoncello suonò (Mirare)

Voir l'article

Le carnet de lecture d’Emmanuel Coppey, violoniste, PYMS Quartet

Voir l'article

Le carnet de lecture de Catherine Soullard, romancière et critique de cinéma

Voir l'article