Culture

Littérature : Le Tournoi des ombres, de Jean-Pierre Perrin, éd. Rivages/Noir

Auteur : Thierry Dussard
Article publié le 20 juillet 2023

Ecrivain et grand reporter, Jean-Pierre Perrin est pour Thierry Dussard,  « l’héritier de John Le Carré », dont les livres s’inscrivent dans la veine d’enquêtes géopolitiques très documentées. Les hautes vallées afghanes sont devenues son terrain de jeu favori. Après un essai remarqué sur Kaboul, l’humiliante défaite (Equateurs), Le Tournoi des ombres embarque ses lecteurs sur les traces d’Alexandre le Grand en plein cœur de la « dictature orwellienne » du régime des Talibans. Epique et salutaire.

Reporter de terrains en guerre et orfèvre du polar

Jean-Pierre Perrin digne héritier de John Le Carré Photo Thierry Dussard

Ancien grand reporter et correspondant de guerre à Libération, Jean-Pierre Perrin écrit aussi bien des romans policiers Chiens et Louves (Gallimard – Série noire) et Une guerre sans fin (Rivages noir) que des récits de guerre (Le djihad contre le rêve d’Alexandre (Le Seuil). Ses intrigues sont bien amarrées au réel, car les contrées qu’il décrit, il les a parcourues, les protagonistes qu’il cite, il les a parfois rencontrés. Cet héritier de John Le Carré n’est pas seulement un « spécialiste de géopolitiques », il en connaît les mœurs et même les traditions poétiques notamment «cette tradition poétique orale unique au monde qui a nom landay » : en somme, nous avons a faire à un vrai écrivain qui nous accroche par sa langue et sa fiction toujours plausible.

Aller express dans le bourbier afghan

Son récit nous embarque des vignes de Saint-Romain, en Bourgogne, au bourbier afghan où aucune loyauté n’est garantie, sauf peut-être au Prophète.

En deux mots : Judith, “une reine de pique cachée sous les atours d’une dame de coeur “ cherche un fixeur pour la guider en Afghanistan, et y écrire un livre sur les amours d’Alexandre le Grand. Elle engage Charles, un ancien commando reconverti en vigneron, qui replonge avec elle dans l’imbroglio afghan. Mais Judith a un objectif secret, venger son mec, un flic de l’antiterrorisme qui s’est suicidé après la tuerie de Toulouse en 2012. Tandis que Charles a aussi des comptes à régler, le duo part donc pour Kaboul, mais le baroudeur va-t-il pour autant se laisser séduire ?

Suivre les motivations

Spécialiste de la région, le reporter de guerre a déjà documenté la déculottée américaine, dans un essai remarqué, “Kaboul, l’humiliante défaite”, paru aux éditions des Equateurs en 2022. Cette fois, il nous éclaire sur ce qui anime les tribus afghanes, ni zar, zamin, ou zan, l’or, la terre, ou les femmes, mais un certain sens de l’honneur, le ghairat.

Quitte à communier dans “l’eucharistie cuivrée de la mort

Le roman s’achève par une bataille digne de celle du “Salammbô” de Flaubert, sur une musique de AC/DC Highway to hell. A l’image frelatée de Che Guevara, Perrin substitue au passage celle d’un vrai héros, Massoud, le chef de guerre afghan assassiné la veille du 11 septembre. Ce n’est pas le moindre mérite de ce livre fabuleux.

#Thierry Dussard

Pour suivre sur twitter Jean-Pierre Perrin

Pour aller plus loin avec Jean-Pierre Perrin

Pour suivre sur twitter Jean-Pierre Perrin

Biographie sélective

Romans

  • Chemin des loups, Éditions de la Table ronde (1995)
  • Chiens et Louves, Éditions Gallimard, Série noire no 2556 (1999)
  • Le Paradis des perdantes, Éditions Stock, coll. « Thriller » (2006) réédition Le Livre de poche no 31134 (2008)
  • Une guerre sans fin, Éditions Rivages(2021)
  • Le Tournoi des ombres, Éditions Rivages (2023)

 Récits de guerre

  • Massoud, des russes aux talibans : 20 ans de résistance afghane, Éditions Quais de Seine, 2001 (photographie de Reza Deghati; légendées par Rachel Deghati ; textes de Jean-Pierre Perrin ; ouvrage sous la direction de Rodolphe Baudeau)
  • Jours de poussière : choses vues en Afghanistan, Éditions de la Table ronde (2002)
  • Les Rolling Stones sont à Bagdad : Irak, dans les coulisses d’une guerre, Flammarion(2003)
  • La mort est ma servante : lettre à un ami assassiné, Fayard (2013)
  • Menaces contre la mémoire de l’humanité, Hoebeck (2016).
  • Le djihad contre le rêve d’Alexandre, Seuil (2017).
  • Iran: l’âme des poètes, Nevicata (2017)
  • Kaboul, l’humiliante défaite, éditions des Equateurs (2022)

Partager

Articles similaires

Le carnet de lecture de Philippe Mouratoglou, guitariste classique, La Bellezza

Voir l'article

Le carnet de lecture de Dominique Paravel, romancière, La Collection

Voir l'article

Le carnet de lecture de Jörn Tews, directeur général de l’Orchestre de chambre de Paris

Voir l'article

Le carnet de lecture de février 2024 de Benoit Lacoste : Edouard Jousselin, Cyrille Falisse, et Anne Boquel

Voir l'article