Culture

Le Carnet de lecture de Christophe Barbier, journaliste, auteur et acteur de théâtre

Auteur : Patricia de Figueiredo
Article publié le 25 avril 2023

Oubliez un temps le journaliste politique à l’échappe rouge, Christophe Barbier a d’autres passions dans ses vies professionnelles. Après le journalisme,  le théâtre qu’il a toujours pratiqué en amateur, notamment avec le Théâtre de l’Archicube, l’auteur d’un savoureux Dictionnaire amoureux du théâtre (Plon, 2015) s’y consacre en professionnel depuis son départ de L’Express. Il joue actuellement Paul Morand dans la pièce Mademoiselle Chanel en hiver de Thierry Lassalle au Théâtre de Passy (jusqu’au 28 mai 23), et Mozart mon amour qu’il a écrit et mise en scène au Poche Montparnasse.

Une passion de jeunesse

Sa passion pour le théâtre remonte à loin, au collège. La lecture des romans du 19e l’ennuyait, emprisonnait son imagination avec leurs interminables descriptions, « alors que le théâtre laisse la place à l’invention pour le lecteur. J’ai trouvé que cela était une liberté absolue de s’imaginer le monde dans lequel évolue les personnages. » En terminale, Christophe Barbier joue le rôle de Cyrano dans la pièce de fin d’année, « une aventure fondatrice « le 24 juin 1984 véritablement foudroyé la première fois sur scène », celle de jouer. En attendant de s’y consacrer, il écrit en tant que critique, côtoie aussi beaucoup de professionnels. Il crée aussi avec des anciens de l’ULM, sa compagnie Le Théâtre de l’Archicube pour des spectacles occasionnels sans la contrainte de jouer pour gagner sa vie « que pour le plaisir, et c’est un privilège ».

Pour moi, c’est un lien avec mon métier de journaliste. Le journaliste est dans la recherche de la vérité actuelle, mais aussi parfois historique. Incarner des personnages qui ont véritablement existé, c’est une prolongation naturelle au théâtre d’une démarche intellectuelle de journaliste. J’aime beaucoup prendre la matière historique et la rendre matière de théâtre.
Christophe Barbier, Avant-propos, Mozart Mon Amour

Une place de plus en plus vitale

Progressivement, il pratique de plus en plus professionnellement dans les années 2000, avec des remplacements. Son départ de l’Express accélère – et lui permet de multiplier – les projets, comme auteur, metteur en scène et acteur à l’affiche de différents théâtres. En mai, l’auteur d’un savoureux Dictionnaire amoureux du théâtre (Plon) joue Paul Morand dans la pièce Mademoiselle Chanel en hiver de Thierry Lassalle au Théâtre de Passy (jusqu’au 28 mai 23), et Mozart mon amour au Poche Montparnasse.

Paul Morand (Christophe Barbier) confident de Chanel (Caroline Silhol) Mademoiselle Chanel en hiver, de Thierry Lassalle Photo Laurencine Lot

Mademoiselle Chanel en hiver

« La metteuse en scène a pensé à moi pour le rôle de Paul Morand dans la pièce écrite par Thierry Lassalle, qui a tout de suite fonctionné en lecture public avec la distribution actuelle. » Quand on lui demande comment il a abordé ce personnage plus que trouble, Christophe Barbier répond qu’il défend toujours les personnages qu’il incarne. « L’auteur a le sens de l’ambiguïté et ce personnage est un grand écrivain qui possède une intelligence des choses et dans le même temps il a fait tous les mauvais choix, il a des convictions abominables. J’ai décidé de le jouer comme ça, pour que le spectateur s’interroge. J’ai relu les romans de Morand avant la guerre, il est flamboyant avec un côté un peu kitsch, je me suis inspiré de sa manière d’écrire pour le jouer. »

Mozart mon amour

Son personnage bien réel se nomme Georg Nikolaus Von Nissen (1761 – 1826) , un diplomate danois en poste à Vienne qui a redécouvert l’œuvre de Mozart et s’est battu pour qu’elle soit rejouée. Mozart mon amour qu’il a écrit et mis en scène est un spectacle musical dans lequel chante et joue Pauline Courtin, chanteuse d’opéra et aussi épouse de Christophe Barbier. Elle interprète Constance Mozart, qui épouse Von Nissen en 1810, près de 20 ans après la mort de son premier mari.

Mozart mon amour, de et avec Christophe Barbier, Pauline Courtin et Vandim Sher au Poche Montparnasse Photo Laurencine Lot

Pour compléter la distribution : Vandim Sher au piano joue Franz Süssmayr, l’élève de Mozart qui va terminer le Requiem et le public, essentiel pour la rédécouverte de Mozart : « Il est le Conseil impérial devant lequel Mozart, par personnages interposés, passe son grand examen Oublie-t-on ou ressuscite-t-on Mozart ? Une partie de sa musique est passée dans le patrimoine de l’humanité, on l’a en nous sans savoir forcément qu’elle vient de lui. »

Mozart est le compositeur de l’amour : il est aussi épique qu’intimiste.
Que ce soit avec
la Petite musique de nuit, ou l’air de Pamina dans La flûte enchantée,
il a su toucher au plus profond de l’âme humaine les émotions les plus absolues

Christophe Barbier, Avant-propos, Mozart Mon Amour

#Patricia de Figueiredo

Le Carnet de lecture de Christophe Barbier

Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand

La première pièce dans laquelle j’ai jouée, ayant la chance d’y tenir le rôle-titre. Œuvre mythique du théâtre français, tant par son succès que par la capacité de l’auteur à créer le héros national parfait, Cyrano continue à fasciner les générations, plus de 120 ans après sa création.

La Nuit des temps, René Barjavel

Ce roman de René Barjavel est une puissante relecture de la destinée humaine ainsi qu’une ode à la beauté absolue. Sous la calotte glaciaire de l’Antarctique, on retrouve un couple conservé par cryogénie depuis des millénaires… Quel est leur secret ?

La trahison des clercs, Julien Benda

Cet essai de Julien Benda, publié en 1927, dénonce la dérive politique des intellectuels entraînés vers les extrémismes, fasciste ou communiste. A relire aujourd’hui…

George Dandin, Molière

Ce n’est pas la plus célèbre pièce de Molière, mais c’est une des plus visionnaires. Les mésaventures de ce paysan enrichi qui a épousé une jeune aristocrate (mariée de force par ses parents ruinés) permettent à Molière de développer sa pensée des classes sociales et d’amorcer des revendications égalitaires et féministes. Beaumarchais poursuivra ce combat cent ans plus tard…

Les sans jours, Ludovic Vigogne

L’un des meilleurs livres d’enquête actuels sur la première année du second quinquennat Macron, signé Ludovic Vigogne, journaliste à L’Opinion. Comment comprendre le vide actuel de l’exécutif et la crise démocratique où la France est bloquée.

Pour suivre de Christophe Barbier au théatre

  • jusqu’au 28 mai 23, Mademoiselle Chanel en hiver de Thierry Lassalle au Théâtre de Passy,
  • depuis 24 avril, tous les lundis, 21h, Mozart mon amour qu’il a écrit et mise en scène au Poche Montparnasse.

Bibliographie sur le théâtre sélective

  • Le Monde selon Molière, Tallandier, 2022
  • Le Monde selon Sacha Guitry, Tallandier, 2018
  • Dictionnaire amoureux du théâtre, Plon, 2015.
  • Les Fantaisies microcosmiques, ouvrage collectif, L’Avant-Scène Théâtre, collection Des Quatre Vents, 2004

Partager

Articles similaires

Le Carnet de lecture de Laetitia Le Guay-Brancovan, auteure et musicologue

Voir l'article

Le carnet de lecture de Mathieu Herzog, chef & Léo Doumène, directeur de Appassionato.

Voir l'article

Le carnet de lecture de Florentine Mulsant, compositrice

Voir l'article

Le carnet de lecture d’Hanna Salzenstein, violoncelliste, E il Violoncello suonò (Mirare)

Voir l'article