Mécaniques

L’Estrima Birò, la plus petite voiture électrique au monde dispose d’une batterie rétractable

Auteur : Robert Mauss
Article publié le 24 mai 2022

La Biro électrique est italienne. Ses concepteurs de l’usine Estrima veulent imposer ce curieux format carré dans les rues des métropoles européennes. Ultra pratique, cette citadine résolue se faufile partout, se gare en un tour de main et dispose d’une batterie rétractable facile à recharger chez soi.  Après un test convaincant, le reporter de Singulars confirme qu’elle n’est pas faite pour tailler la route et qu’un cousin est plutôt utile face à des suspensions spartiates.

Singulars a testé la Biro Photo Robert Mauss

Bien conçue pour les petites rues

Au cœur du quartier de la République où fidèle à sa mission d’informer, le reporter de Singulars a décidé de conduire cet essai, L’Estrima Birò se faufile avec adresse et précision. Bloqué par un camion de livraison, le journaliste téméraire n’a pas hésité à placer deux roues sur le trottoir pour dépasser l’obstacle. Une manœuvre peu réglementaire et impossible avec une autre voiture : la Biro mesure à peine un mètre de large !

Changer sa conduite

Dans les rues étroites du Marais, la Biro se conduit avec plaisir pour notre reporteur. Photo DR

Pour circuler, il a fallu procéder doucement. La hauteur des roues et les suspensions ne permettent pas de faire n’importe quoi. Le moindre obstacle requiert de ralentir. On ne prend pas non plus les tournants sur les chapeaux de roue. Les freins fonctionnent correctement. Au feu, le couple est suffisant pour ne pas se faire insulter par les autres automobilistes.
Dans sa version de base, la Biro monte à 45 km/h et même à 60 km/h dans la version Bolt Pack.  C’est vraiment suffisant pour les parcours urbains, mais pas vraiment au-delà. La tenue de route n’est pas le point fort de ce quadricycle.

En ville, un engin vraiment pratique.

Du fait de ses dimensions, elle se gare en un clin d’œil, normalement ou à la perpendiculaire. Cette deux (petites) places ne permet pas d’emmener les enfants à l’école, mais un ado est autorisé à la conduire dès ses quatorze ans. Dans le pack de base, le coffre est petit (41 litres) mais suffisant pour contenir les courses du weekend.

Le Biro Bolt Pack atteint 60 kmh Photo DR

A bord, le confort est clairement spartiate.

La suspension rigoureuse exige un coussin pour les fessiers sensibles. Le poste de conduite rappelle celui d’une Dauphine des années soixante avec un minimum de fonctionnalités. On croirait même qu’Estrima s’est fourni en pièces chez le quincailler de Maurice Chevalier : un commodo à tout faire pour les lumières et les clignotants, un gros compteur central pas franchement lisible, un simple bouton d’acier comme avertisseur et un interrupteur pour avancer ou reculer, mais pas de point mort. Le frein à main est une sorte de barre munie d’une poignée positionnée face au passager à l’horizontal. Pas très esthétique, mais tout à fait efficace.
Un regret, le commodo des clignotants ne revient pas automatiquement en position neutre. A noter que les portières sont en … option. Elles se montent et démontent en un tour de main.

La batterie amovible se trimballe comme une valise à roulettes, mais son poids nécessite un ascenseur pour les étages Photo DR

Deux modèles de batterie au choix

La première livrée en standard offre une autonomie de 100 kilomètres et se recharge en cinq heures sur une prise murale. La seconde est plus limitée (50 kilomètres) mais est amovible. Le conducteur l’extrait facilement à l’aide de la clé la trappe située entre les deux roues arrière et la déplace à la manière d’une valise à roulettes. Extrêmement pratique : la Biro est la seule voiture électrique qu’il est possible de facilement recharger chez soi. Revers de la médaille : Il vaudra mieux disposer d’un ascenseur pour la monter chez soi.

Reste un (gros) détail : le prix

Biro la petite puce qui vise à envahir Paris Photo DR

Plutôt élevé pour un engin aussi rustique. Dans sa version de base, la Biro est commercialisée 10 800 euros, desquels il faut certes déduire une subvention étatique de 900 euros, plus les bonus proposés par d’autres collectivités.
Notons qu’avec sa vignette Critair’O le stationnement est gratuit dans nombre de villes.

En savoir plus sur la Biro

Pour tout renseignement : info@birofrance.nethttps://birofrance.net/

Depuis 2018, la gamme Birò s’est notablement élargie. D’abord avec l’arrivée des versions Big et Box, qui améliorent les aspects pratiques avec l’ajout d’une cellule arrière en plastique rotomoulé.

Cinq packs à disposition (hors bonus écologique)

La version de base est disponible en trois semaines, les autres en deux mois.

  • Winter Pack (13 176 €) : Le toit et la vitre arrière peuvent s’ouvrent. Les portes latérales se démontent.
  • Box Pack(15.576 €) : Le coffre est multifonction et modulaire, le volume de chargement est doté d’une cloison et d’un hayon aveugle
  • Limited Pack(10.776 €) : Un look tout en noir : châssis peint en noir super mat, vitre arrière et toit teintés, sellerie toute en noir, détails des poignées avec vis en acier inoxydable visibles et plaque gravée à son nom
  • Big (14.976 €) avec son coffre de 300 litres dispose d’un hayon vitré, alors que sur la Box, à la vocation utilitaire
  • Bolt (16 176€) a récemment rejoint le catalogue en quadricycle lourd en quatre finitions. Cela signifie qu’il faut un permis pour la conduire, mais en contrepartie, la vitesse de pointe passe de 45 km/h à 60 km/h. Elle est la seule à disposer d’une barre antiroulis sur le train avant, qui améliore le comportement routier de manière très sensible. Par contre, elle ne peut pas profiter de la batterie amovible.

  Description

  • Dimensions : 1,74 m long 1,03 cm large 1,56 m haut
  • Poids à vide 370kg
  • Pneus routiers 145/60 R13
  • Vitesse maxi à vide 45km/h
  • Deux batteries au lithium au choix :
  • 100 kms d’autonomie pour 5 heures de charge
  • 50 kms pour 3 heures de charge
  • Moteur 48v/ 4kw AC
  • Chargeur embarqué 230v-16A

Equipements de série :

  • Signal sonore de recul
  • Arceaux 3mm acier tubulaire
  • 4 freins à disque hydrauliques
  • Toit ouvrant
  • Vitre arrière ouvrante
  • Compartiments de rangement ( option )
  • Prise 12V
  • Désembuage ( option )
  • Kit prédisposition autoradio
  • Kit portières polycarbonate
  • Porte-bagages arrière ( option )
  • Pneus arrières 175

Partager

Articles similaires

La Dacia Spring électrique permet une double source d’économies

Voir l'article

Avec la trottinette Egret Pro, on roule en ville pour son argent

Voir l'article

De la F1 à votre bureau, le casque EPOS Adapt 660 AMC Aston Martin convient à vos oreilles

Voir l'article

La Mégane E-Tech 100% électrique de Renault : beaucoup mieux qu’une alternative

Voir l'article