Mécaniques

Skoda monte en puissance avec son dernier SUV électrique Enyaq RS iV

Auteur : Robert Mauss
Article publié le 12 décembre 2022

On pouvait reprocher au véhicule de Skoda un certain manque de puissance. Avec ce Coupé RS iV, le constructeur n’en jette pas seulement plein la vue, il démontre qu’il a entendu les reproches. Dynamisme, tenue de route irréprochable et équipement très haut de gamme sont les trois arguments du dernier SUV électrique de la marque tchèque. Le test de Singulars révèle en d’autres. Qui le rend concurrentiel d’une Tesla !  

La livrée ‘’Mamba Green’’ du Coupé Enyaq RS iV de Skoda en jette plein la vue Photo Robert Mauss

Il attire le regard ce coupé Enyaq RS iV

Dans sa livrée ‘’Mamba Green’’, le coupé se singularise au milieu des flux de la circulation. On la remarque d’autant plus qu’elle est parée de lumières (LED) sur chacune de ses quatre faces. Même la calandre s’illumine comme un arbre de Noël à l’ouverture de la voiture. L’intérieur de notre SUV tchèque profite d’avantages significatifs.

Le modèle que nous avons testé est habillé d’alcantara. Il est possible d’obtenir des sièges en cuir, mais le groupe Volkswagen hésite de plus en plus à recours à cette matière noble, cédant sans doute aux injonctions des militants de la cause animale.  En tout cas l’alcantara gris et noir, orné de piqures blanches est du plus bel effet.

Les sièges du Coupé Enyaq RS iV de Skoda à commandes électriques à mémoire Photo Robert Mauss

Très richement équipé

Les sièges avant sont dotés de commandes électriques à mémoire. De manière aimable ils se reculent à l’ouverture des portes avant de reprendre la position mémorisée par le conducteur ou son passager.
A l’arrière les trois passagers (théoriques) profitent d’une aisance réelle. La banquette arrière se rabat en deux-tiers, un-tiers.
A noter qu’un système astucieux permet de baisser cette banquette arrière en appuyant sur des boutons placés dans le coffre (585 litres tout de même). Le conducteur y trouvera aussi les câbles d’alimentation (dont l’un profite d’un sac spécial de rangement) et un filet destiné à couvrir le toit en verre de l’auto en cas de parcours sous un soleil de plomb.

Le plein d’astuces du Coupé Enyaq RS iV de Skoda Photo Robert Mauss

Le plein d’astuces

Skoda a doté ce modèle de nombreux rangements astucieux comme celui placé sous l’accoudoir central, doté d’une petite boite à clés amovibles. Derrière le microscopique levier de vitesse, le conducteur peut poser son téléphone dans un rangement doté d’un chargeur par induction et de deux ports micro USB. On aurait désiré la présence d’un bon vieil USB tout simple. Mais bon, il faut vivre avec son temps.
A noter également la présence sur le modèle RS iV d’un attelage arrière amovible !

Tout ‘’Confort’’ réél

Le Coupé Enyaq RS iV Skoda est richement occupé Photo Robert Mauss

Comme pour d’autres voitures haut de gamme, l’informatique prend une place folle. Avant de prendre réellement le volant, l’attaché de presse de la marque a bien voulu nous consacrer près d’une heure pour nous présenter l’auto et (quasiment toutes) les fonctionnalités du système d’information. Donc sachez amis lecteurs que le conducteur a le choix entre trois modes de conduite : ‘’Eco’’, ‘’Confort’’ et ‘’Sport’’. Nous avons testé ces trois modes, avant d’opter pour le deuxième pour le reste de notre essai. ‘’Confort’’ permet en effet de profiter de suspensions assez souples (réglables) sans entamer la batterie à chaque accélération.

Le Coupé RS iV possède un récupérateur d’énergie. Il suffit de positionner le levier de vitesse du B. Le conducteur peut non seulement améliorer l’autonomie de la batterie, mais de plus il profite d’un véritable frein moteur toujours utile pour sécuriser la conduite d’un engin pesant deux tonnes.

Une conduite « Tout confort » convaincante du Coupé Enyaq RS iV de Skoda Photo Robert Mauss

Taillée pour la route

Au volant, nous avons apprécié la puissance de cette Enyaq. La voiture peut passer de 0 à 100 km/h en 6,2 secondes ! Une prouesse pour une berline de série.  Le haut de gamme que nous avons testé atteint une vitesse de pointe de 180 km/h quand les autres modèles d’Enyaq sont bridés à 160 km/h.  La tenue de route de l’Enyaq RS est soutenue par quatre roues motrices avec deux moteurs à l’avant et à l’arrière, des jantes alliage de 21’’ (très réussies) et par un centre de gravité très bas grâce à la position de la batterie sous le plancher.  L’informatique embarquée complète le confort de conduite.

Au chapitre ‘’positif’’, la technologie est réellement complète.

Le Coupé Enyaq RS iV de Skoda Photo dispose d’une technologie complété affichée sur un écran de 13 pouces Photo DR

Le conducteur apprécie en particulier la conduite tête haute qui permet d’accéder aux informations principales sans baisser les yeux vers le compteur : vitesse, niveau de la batterie, signalisation et routière et même les indications de direction transmises par le GPS du véhicule. L’Enyaq Coupé RS iV est équipée avec un écran de 13’’, plus qu’un iPad Pro ! Ce qui permet d’afficher les fonctions ou le GPS très clairement. En marche arrière, l’écran affiche les images des radars de stationnement.

Le conducteur ou son passager avant passent facilement d’un menu à l’autre : climatisation , radio, aides à la conduite … C’est sur ce dernier point que l’ergonomie mériterait une nouvelle réflexion. Sans être impossible, il n’est pas franchement recommandé de naviguer d’une fonction à l’autre sans perdre la route des yeux. Les fonctions sont vraiment nombreuses et accessibles via une cascade de sous-menus. Peut-être pourrait-on cerner et regrouper les fonctions essentielles dans un menu à part ? Mais cette remarque mise à part, cette Skoda se place résolument au top de la connectivité.

Un coffre de 585 litres pratique pour la famille Photo Robert Mauss

Une autonomie et une recharge efficace

Comme toujours avec les véhicules électriques il s’agit d’un point fondamental. Chargée à 100%, la batterie annonce une autonomie de 422 kilomètres. Comme toujours, il s’agit d’une donnée théorique calculée sur un parcours imaginaire intégrant des trajets urbains, routiers et autoroutiers. Dans la vraie vie, il faut plutôt compter une capacité de 350 kilomètres. L’Enyaq RS iV est équipée d’une batterie de 77 kWh qui se recharge en 25 minutes à hauteur de 80%. A noter que le GPS indique les bornes rapides Ionity du parcours. Inutile de courir après les nouvelles bornes ultrarapides de 360 kWh : la puissance de chargement est limitée à 125 kWh.

Un SUV électrique parfaitement concurrentiel

Un SUV électrique parfaitement concurrentiel avec des plus Photo Robert Mauss

Pour ce bijou de technologie, il faudra débourser 62 000 euros. C’est une somme. Mais si nous comparons ce SUV à des véhicules comparables, thermiques ou électriques y compris chez Tesla, cette Enyaq est parfaitement concurrentielle. Par ailleurs Skoda commercialise d’autres modèles, certes moins performants et nettement moins équipés à partir de 48 000 euros.

Pour enfoncer le clou, mentionnons un super plus : la sécurité. Outre une panoplie d’outils d’aide à la conduite, signalons le système de freinage automatique, redoutable y compris à faible allure : il nous a empêché de heurter un livreur à vélo surgissant d’un trottoir sans regarder la route.

En savoir plus sur le coupé Skoda Enyaq RS iV

Le site Skoda Enyaq Coupé RS iV

Prix : 62 000 euros

Principaux équipements

Dimensions : longueur 4,65 m, largeur 1,88 m, hauteur 1,62 m
Poids : 2,2 tonnes
Coffre de 585 litres

Moteur : 225 kW, 306 chevaux
Vitesse maximale 180 km/h
Batterie 77 kWh avec une autonomie de 450 kilomètres (chiffres constructeurs)
Chargement 125 kW maximum avec un chargeur Combo

Fonction Travel Assist avec assistant de changement de voie et d’évitement.
Caméra de recul à 360°
Alarme antivol
Emergency Assis pour les urgences médicales
Affichage tête haute en réalité augmentée
Sièges chauffants
Réglage des sièges avant à mémoire
Front Assist :freinage automatique d’urgence
Récupérateur d’énergie au freinage
Détecteur de fatigue
Détecteur de pluie
Allumage automatique des phares
Feux arrières Full LED
Accès, démarrage et arrêt du moteur sans clé
Volant Sport trois branches
Crystal Face : calandre lumineuse
Vitres et lunette arrière surteintées
Hayon du coffre électrique avec déverrouillage de la banquette arrière
Attelage amovible par commande électrique
Toit panoramique

Partager

Articles similaires

La Voiture Européenne de l’année 2023 est la Jeep Avenger 100% électrique

Voir l'article

Les scooters électriques Tym arrivent de Chine en passant par Castres

Voir l'article

10 films de sports mécaniques recommandés par Juan-Peter Sedona (Requiem mécaniques)

Voir l'article

La Vello Bike+ électrique se replie et se charge en un tour de main !

Voir l'article