Tout schuss avec Antoine Dénériaz

Partez avec Antoine Dénériaz à la découverte de domaines skiables français ou étrangers. L’ancien Champion olympique de descente en 2006 ne se contente pas de vous entraîner sur les pentes, il conçoit et commercialise aussi des skis « haute couture ».

Tout schuss avec Antoine Dénériaz

Un guide et sa propre marque de skis à la hauteur de votre envie de découvrir les domaines skiables de votre choix. Photo © DR

Skier pendant une journée ou un week-end avec un ancien champion olympique

Et profiter de son expérience, de son vécu et de ses conseils pour jouir au mieux du grand cirque blanc. Voilà le principe des « Dénériaz Experience Day » que propose le médaillé d’or de la descente aux J.O de Turin en 2006 également vainqueur de la Coupe du Monde de descente à trois reprises.

Pour que cette journée ou ce week-end soit le plus enrichissant possible, les groupes sont limités à six personnes, huit au grand maximum.
Par ailleurs, si les débutants sont acceptés, pour en tirer toute la quintessence mieux vaut avoir un certain niveau et surtout une homogénéité entre les participants. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, ce ne sont pas toujours les meilleurs skieurs qui en tirent le plus profit. « Les plus expérimentés, les mordus de vitesse ont parfois tendance à vouloir se mesurer à moi et ne pensent alors qu’à faire descente après descente ».

Tout schuss avec Antoine Dénériaz

Le champion n’est pas avare de ses conseils. Photo © Sylvain Aymoz

Découverte plaisir des domaines skiables

Or l’idée est d’apporter du plaisir aux participants, de leur faire passer un bon moment sur les pistes, de leur faire découvrir un domaine skiable et son environnement tout en échangeant et en leur prodiguant quelques conseils si ils le souhaitent. Ceci étant, il n’est pas question de cours théorique. J’ai certes le coup d’œil pour repérer de petits défauts mais ce n’est pas en une journée qu’on apprend à skier à quelqu’un ou qu’on change son style », explique Antoine Dénériaz qui effectue ces accompagnements sur le Grand Massif, domaine skiable des stations de Flaine, Samoëns et Morillon, qu’il connaît comme sa poche car il est originaire de cette dernière, ou ailleurs en France. Voire à l’étranger, sa carrière l’ayant amené à skier sur des pistes du monde entier. Par exemple à Kitzbühel, en Autriche, pour découvrir la mythique Streif, aux yeux de nombreux skieurs la descente la plus difficile et la plus technique au monde.

Des skis qui aident à progresser

Tout schuss avec Antoine Dénériaz

Premier étape de vos skis personnalisés dans l’atelier Dénériaz : le patron de vos planches ©DR

Si vous êtes intéressés, n’attendez pas la dernière minute pour réserver car Antoine Dénériaz a un emploi du temps hivernal d’autant plus chargé qu’ ayant également lancé sa propre ligne de skis et d’accessoires, il en assure promotion et commercialisation. Casques et lunettes sont produits en Italie selon ses désidératas en terme de forme et de composants, d’après des moules qui lui sont propres, en carbone ou carbone kevlar selon les modèles.
Les skis, eux, sont façonnés artisanalement dans un atelier d’Albertville qu’il a racheté où officie Alain Zanco, ancien du pôle recherche et développement de Rossignol. « Nous fabriquons de A à Z des skis de haute couture qui apportent une sensibilité et un confort que l’on ne trouve pas ailleurs. Même un skieur moyen note la différence, à savoir l’absence de vibration et une meilleure fluidité sur la neige. Il se sent plus en confiance et progresse plus vite», souligne Antoine Dénériaz dont l’atelier produit moins de 200 paires par an.

Tout schuss avec Antoine Dénériaz

Autre étape de l’Atelier Dénériaz : la découpe. Photo © DR

Un travail d’artiste pour des skis personnalisés

Entièrement fait à la main, demandant 8 à 10 h de travail par paire, sans compter les temps de séchage entre les couches de vernis, ils sont conçus avec des longerons latéraux pour une meilleure conduite sur neige. Du travail d’artiste fruit d’un savoir-faire éprouvé qui ne peut s’acquérir que dans quelques magasins de luxe des stations les plus huppées ou directement auprès de l’atelier, via le site internet d’Antoine Dénériaz.
Comptez un peu plus de 2 200 € pour le premier modèle avec noyau en balsa, longerons en bambou, structure fibro-métal double titanal et revêtement du ‘top-sheet’ en titanal. A plus de 3 000 €, selon le type de ski que vous pratiquer vous avez le choix entre des skis dont les longerons pourront être fait d’autres essences comme le noyer ou le frêne, le ‘top sheet’ en carbone, alutex ou bouleau et la structure en carbone bi-axial, basalt bi-axial, Tri axial FG, Tri axial basalt ou kevlar.

Tout schuss avec Antoine Dénériaz

En fonction de son gabarit et de son niveau, le choix du coeur du ski est déterminant. Le premier modèle s’appuie sur les qualités du balsa. Atelier de ski Dénériaz. Photo © DR

Il est en outre possible de commander des skis dont la souplesse et la rigidité sont adaptés à votre gabarit et à l’usage que vous en faite ou ayant un ‘top sheet’ au design personnalisé. Avec en prime un service à l’unisson de la qualité qui inclut garantie de deux ans et à la première intersaison un entretien complet gratuit comprenant ponçage et revernissage du top sheet ainsi qu’une re-préparation de la semelle et des carres.

Et si vous vous laissez tenter, une fois que vous serez en possession de ces bijoux quoi de mieux que quelques descentes avec Antoine Dénériaz pour les essayer.

Tout schuss avec Antoine Dénériaz

Un travail d’artisan pour des skis sur mesure dans l’Atelier Dénériaz. Photo © DR