Trois tables parisiennes originales : Les Fables de la Fontaine, Le Beslay – Hôtel des Deux Girafes, Maison Gazelle

Dans ces temps de marasme pour les restaurants parisiens – Qui a envie de s’attarder autour d’une bonne table quand le temps de trajet devient impossible ? –, Singulars vous conseille trois tables qui vous aideront à commencer 2020 d’une belle fourchette : Les Fables de la Fontaine (Paris 7e), Le Baslay – Hôtel des Deux Girafes et Maison Gazelle (Paris 11é).

Trois tables parisiennes originales : Les Fables de la Fontaine, Le Beslay – Hôtel des Deux Girafes, Maison Gazelle

Les Fables de la Fontaine. 7é

David Bottereau, maître restaurateur, a le flair pour repérer les chefs prometteurs. Après Antony David, Julie Sedefdjian et Medhi Karamane, voici le très talentueux Mehdi Bencheikl. Âgé de 32 ans, son parcours est tracé de maisons prestigieuses : de commis Chez Laurent à sous-chef avec Anne-Sophie Pic, en passant par Le Meurice et Le Pré Catelan. Le chef s’épanouit ici dans ce lieu en pierres apparentes avec sa table d’hôtes centrale, face à la ravissante place Fontaine de Mars et sa terrasse.
Sa carte reste axée sur les poissons à l’image du menu spécial ‘grand bleu’ pour deux qui propose des poissons entiers à 110€, remarquable aussi le lieu jaune rôti, pommes de terre grenaille au beurre d’algues, coques sabayon iodé. Coté desserts, la tarte butternut confit, clémentine corse, crème d’Isigny muscade et graines de courge soufflées, ou le chocolat de Tanzanie en textures, praliné et noisettes caramélisées sont parfaitement maitrisés et réalisés.
Pour le vin, Raphaëlle Vilain la sommelière conseille un Pouilly fumé Jonathan Didier Pabiot Florilège 2018, un Patrimonio E Croce d’Yves Leccia 2015 ou Pessac-Léognan Château Lagrave-Martillac 2017. Une excellente adresse gastronomique et conviviale.

Trois tables parisiennes originales : Les Fables de la Fontaine, Le Beslay – Hôtel des Deux Girafes, Maison Gazelle

La salle principale du Beslay à l’ Hôtel des Deux Girafes est décorée de travaux d’artistes contemporains proposés à l vente. Photo © Patricia de Figuieredo

Le Beslay – Hôtel des Deux Girafes. 11é

Dans ce coin tranquille du 11e arrondissement, le restaurant du très original hôtel Les ‘Deux Girafes’ avec son patio en rez-de-jardin bas, joue dans la continuité avec notamment sur ses murs, les reprises des artistes graphiques exposées dans le lobby. Le décor est un mélange très réussi de mobiliers modernes et classiques où le bleu des banquettes domine. La cuisine ouverte permet d’avoir une vue sur la cheffe Antonella Finelli. Celle-ci d’origine italienne peut se promouvoir d’un beau parcours dans les brigades parisienne : Le Divellec, Lucas Carton, La Grande Cascade. Son talent s’épanouit dans des recettes réalisées avec des produits largement d’origine biologique et italienne : œuf bio parfait, crème de carbonara, croustillant de lardons ; linguine pâtes sèches artisanales, champignons de Paris et gambas ; Merveilleux aux marrons et clémentines. Le restaurant propose un brunch le dimanche. Une belle façon de terminer la semaine.

Trois tables parisiennes originales : Les Fables de la Fontaine, Le Beslay – Hôtel des Deux Girafes, Maison Gazelle

Le cadre très épurée de la Maison Gazelle permet d’apprécier tranquillement les dernières créations autour de la corne de gazelle. Photo © Patricia de Figuieredo

Maison Gazelle. 11é

Suivant la tendance des mono-produits, Sara Boukahled, une jeune entrepreneuse franco-marocaine s’est lancée dans une déclinaison de la corne de gazelle, rangée par puissance aromatique : amande fleur d’oranger, rose ; citron (ma préférée) ; sésame ; cacao bergamote (la plus originale) ; noisette. Mais son coup de génie gustatif est sans aucun doute ses versions salées : Kefta piment d’Espelette ; Tagine d’agneau pruneaux, Confit d’oignons et cannelle et conté …
Dans son salon de thé-boutique inondé de blanc, se dégage un sentiment d’apaisement, loin de l’agitation de la rue Paul-Bert, experte en spots gastronomiques. Sara marie le meilleur des produits sourcés, marocains et français, à l’image des amandes émondées à la main venues de trois terroirs différents – Beldi, Roussi, et Riffi – et qui serviront à faire le lait ou la glace d’amandes. Un voyage gustatif entre raffinement marocain et élégance française.

Trois tables parisiennes originales : Les Fables de la Fontaine, Le Beslay – Hôtel des Deux Girafes, Maison Gazelle

La gamme de variations culinaires de la Maison Gazelle. Photo © Patricia de Figuieredo