Vins & spirits

Les Beaujolais sans sulfites du Domaine Franck Chavy appellent à une évolution gustative

Auteur : Patricia de Figueiredo
Article publié le 9 novembre 2021

Vigneron exigent, Franck Chavy cultive sur les 10 hectares du domaine éponyme des vins sans sulfites en Beaujolais dont des Morgon, Reynié et Brouilly, mais aussi des cuvées classiques en Chardonnay et en Gamay.  Ce passionné améliore sans cesse sa vigne et ses crûs dont certains ont été élus meilleurs du monde. Le gîte situé sur son domaine à Régnié-Durette dans le Rhône entre Macon et Villefranche-sur-Saône accueille les passionnés de nature et vins naturels.

Trois générations de vignerons

Franck Chavy dirige un Domaine dans la famille depuis trois générations Photo E Perrin

 

Franck Chavy fête cette année sa 30e récolte. Il a reçu le vin en héritage avec ce Domaine éponyme qui fait partie du paysage et de la famille depuis plus d’un siècle. Déjà, son arrière-grand-père était vigneron, puis son grand-père et son père avant lui. Certains ceps, les plus anciens, ont été plantés au début du 20e siècle.

Aujourd’hui, c’est sur 10 hectares avec 3,5 ha en Morgon, 2 ha en Brouilly, 3 ha en Régnié, 0.5 ha en Chardonnay et 0,5 ha en Beaujolais village. Pour préserver ses raisins le plus possible, ses récoltes se font manuellement. Il faut dire que les vignes utilisées ont des âges très respectables de plus de 100 ans pour certaines même si la moyenne tourne autour de 60 ans.  « Ce qui est passionnant avec notre métier c’est que nous n’avons jamais les mêmes conditions climatiques d’une année sur l’autre et cela permet de se remettre en question, de s’adapter en permanence »

Tous les vins produits signés du Domaine Franck Chavy peuvent se targuer de proposer des potentiels aromatiques forts. « Les macérations longues permettent de dépasser les arômes fermentaires primaires pour exprimer pleinement le terroir. Ensuite d’autres tanins, plus en profondeur dans les pellicules et les pépins apportent volume, rondeur et sucrosité » explique le vigneron.

Sans sulfites et biens stabilisés

Le Domaine Franck Chavy est à Régnié-Durette dans le Rhône entre Macon et Villefranche-sur-Saône

L’idée de proposer des vins sans sulfites lui est venue assez naturellement, pour éviter aux personnes qui ne supportent pas le souffre d’avoir la fameuse barre après un repas.

« Il y a 15 ans, il était difficile de garder des vins sans sulfites, à cause notamment à des défauts d’oxygénation. Aujourd’hui nous avons fait des progrès considérables, les vins sont beaucoup mieux stabilisés. Pourtant certaines personnes sont encore réticentes aux vins sans sulfites. Cela reste une question d’éducation gustative car les gens sont habitués au souffre et le ‘sans sulfites’ peut en déstabiliser certains » précise cet innovateur.

Des cuvées à fortes personnalités

Sur 10 hectares, la vigne s’épanouit avec un cépage Gamay noir. Photo EPerrin

Quant à nous, nous avons été totalement séduits par les trois cuvées qui affirment leurs personnalités toute en harmonie.

Le Brouilly 2020 sans sulfites fait preuve d’une ampleur, d’une sucrosité et d’une exubérance remarquable. Sur des viandes, des légumes, de la cuisine italienne, il fera merveille.

Le Morgon 2020 se place parmi les vins de gastronomie à accorder avec des viandes notamment « mais il se plait avec tous les plats à l’exception de la vinaigrette » s’amuse Franck Chavy.  C’est un vin rond où les tannins sont bien maitrisés, sur les fruits à noyaux avec la cerise en tête, il bénéficie d’une belle fraîcheur.

Le Reynier 2019 affirme sa rondeur et sa gourmandise. Porté sur les fruits noirs et rouges, il s’accorde sur des viandes blanches, des charcuteries…

Promesse tenue : Morgon 2017, cuvée Fût de chêne, meilleur Gamay du monde 2019

Morgon 2017, cuvée Fût de chêne du Domaine Franck Chavy a été élu meilleur Gamay du monde par le Concours international du Gamay de 2019

Avide de rencontres, les Salons sont pour lui l’occasion de partager avec ses clients leur ressenti et l’amour du vin. « J’aime susciter une émotion » conclut-il.

Habitué des prix internationaux pour ses vins, son Morgon 2017, cuvée Fût de chêne a été élu meilleur Gamay du monde par le jury des 160 dégustateurs du Concours international du Gamay de 2019 qui écrit sur son site : « Le Meilleur Gamay du monde 2019 prend ses racines sur les sols composés de sable, de roche et de gore du lieu-dit « Corcelette », un des 7 grands terroirs historiques du Cru Morgon.
2017 est un millésime précoce, sec et chaud au même titre que 2015, l’année de la dernière cuvée gagnante du concours en 2018. Franck Chavy signe ici une cuvée représentative de ce que l’on fait de meilleur en Beaujolais grâce à des conditions climatiques et un terroir exceptionnel mais par-dessus-tout grâce à la persévérance de ce perfectionniste dans l’âme. Macérations longues (20 jours), élevage en trois volumes de fûts de chêne différents (500L, 215L & 350L) : Toute la créativité de ce technicien passionné s’exprime dans ce Morgon 2017. Ici, le Gamay est réellement mis en valeur par un élevage subtil. Résultat : Des arômes de petits fruits noirs précédant des notes d’épices (anis sauvage, poivre, moka) qui ont su charmer les dégustateurs du jury. Prix de vente au caveau : 19€50. 
»

Pour en savoir plus sur Domaine Franck Chavy

Le site du Domaine Franck Chavy,
200 route de Lachat, 69430 Régnié-Durette – Tel.: 06 07 16 18 85

40 000 bouteilles sont produites par an et destinées aux cavistes indépendants et aux restaurants notamment ceux de la région de Lyon. Elles sont également prisées à l’exportation avec une préférence pour les pays du nord de l’Europe et le Canada.

Gîte de France 3 épis n°1407 : deux gîtes permettent de prolonger l’expérience et de s’immerger dans la vigne. Un studio pour deux personnes et un gîte jusqu’à 8 personnes.

Partager

Articles similaires

Etonnants beaujolais très nouveaux : Château de l’Hestrange, de la Maison Jambon, Cédric Vincent et Frédéric Berne

Voir l'article

Beaux-livres : Les raisins de Pierre Joseph Redouté, commenté par Jean-Michel Boursiquot (Paulsen)

Voir l'article

Trois blancs inhabituels de Bourgogne des Domaines La Croix Montjoie, Isabelle Faivre, et Elisabeth & Bruno Vuittenez

Voir l'article

Les graves, des bordeaux en pleine renaissance avec les Châteaux Méjean, Camus, et De Lionne,

Voir l'article