Voiture et garde temps : « transmission et transgression »

2018 fut une année placée sous le signe des collaborations entre les secteurs horloger et automobile. Aux affinités très proches, l’un donne le temps, l’autre court derrière. Singular’s revient sur trois partenariats créatifs : BRM-Chevrolet, Tissot-Porsche, Breitling-Bentley qui ont marqué l’année 2018. Ces jeux de matières et de couleurs s’appuient sur des techniques de pointe et du luxe, et annoncent aussi la tendance pour 2019.

Commençons par la collaboration entre BRM et Chevrolet. Cette année la collection « Corvette Vintage Grand Sport » rend hommage au 55ème anniversaire de la mythique C2 et dévoile ainsi deux montres. La première, la R6-46-Corv-GS est munie de trois aiguilles sous une glace saphir antireflet et d’un calibre ETA 2824-2 automatique, de fabrication suisse. Elle a 38 petites heures de réserve de marche. La seconde est un chronographe (R12-46-Corv-GS) de calibre ETA 7753. La fonction chronographe s’affiche sur le cadran à 6h et 3h, comptant deux totaliseurs de temps. La réserve de marche est s’élève légèrement à 46 heures.

Voiture et garde temps : « transmission et transgression »

Les gardes temps issus de la collaboration BRM et Chevrolet, pour le 55ème anniversaire de la C2. Photo © DR

Les deux montres automatiques partagent le même boitier de 46mm de diamètre, étanche à 100m et usiné dans un seul bloc d’aluminium comme le châssis de la Grand Sport. Elle orne le poignet par un bracelet en alcantara bleu ou marron à grosse perforation pour un rappel du volant. Le cadran bleu (paillète blue) est traversé par une bande blanche sportive. Le chiffre 2 remplace le 12, en honneur de la Grand Sport 002, commercialisée entre 1963 et 1967. L’aiguille des secondes est bleu jean, pour un effet de style à l’américaine. Elles sont commercialisées à 7300€ en édition limitée à 163 pièces chacune. Pour rappel, la Corvette Grand Sport est née en 1963. Seulement cinq prototypes ont été fabriqués à cette époque, conçus par Zora Arkus-Duntov. Doté d’un moteur V8 Small Block de 6,2l. Après un bref retour en 1966, la C2 a fait son grand retour en 2017 basée sur la dernière génération des Stingray entre Corvette standard et la Z06.

Voiture et garde temps : « transmission et transgression »

La Chevrolet Corvette C7.R, version compétition de la Chevrolet Corvette C7, produite par Chevrolet Corvette Racing, homologuée pour la course en catégorie Grand Tourisme Endurance (GTE) de l’Automobile Club de l’Ouest. Photo © DR

On ne change pas une équipe (de course) qui gagne

Depuis 2015, BRM et Corvette s’associent pour une série de garde temps en éditions limitées. La collection Corvette C7.R rend hommage à une icône de l’automobile. Ces modèles possèdent des éléments caractéristiques de Corvette Racing, tels que des aiguilles et des cadrans peints sur mesure en jaune C7.R traditionnel, des bracelets en cuir avec des surpiqûres personnalisées qui évoquent les ceintures de sécurité des voitures de courses américaines, ou encore des couronnes gravées à l’image de « Jake », la mascotte de la marque. Composées seulement de 100 pièces numérotées, ces séries de montres sont disponibles en jaune et noir ou noir et gris.

Voiture et garde temps : « transmission et transgression »

Composées seulement de 100 pièces numérotées, ces séries de montres de la collection Chevrolet Corvette C7.R sont disponibles en jaune et noir ou noir et gris. Le jaune reprend les couleurs de la C7.R. Photo © DR

En complément, deux séries limitées de 24 pièces sur la base d’un mouvement de 24 heures, un clin d’œil aux 24h du Mans. (Multiple vainqueur en WEC – World Endurance Championship- en catégorie LM GTE Pro) est aussi le fruit la collaboration entre la maison horlogère française et le constructeur américain.

Voiture et garde temps : « transmission et transgression »

La Tissot Alpine On Board de 2018. Photo © Tissot

La Tissot Alpine : sur poignet ou habitacle

Tout comme la collaboration précédente est un clin d’œil aux années 1960, on poursuit avec la collection vintage signée Tissot et Alpine. Un chronographe modulaire qui se porte au poignet ou qui se fixe au tableau de bord de la sportive française.

À l’occasion de Salon de l’Automobile de Paris en octobre dernier, Alpine a dévoilé son partenariat avec Tissot. Une collaboration plein d’ingéniosité puisque la montre peut aussi bien se porter au poignet que se clipser sur un cadre support en aluminium spécifique qui se fixe sur l’écran multimédia de la voiture, uniquement dans les centres Alpine.

Le chronographe de 45mm en acier 316L, étanche à 100m est une édition spéciale qui embarque un calibre mécanique automatique doté d’une réserve de marche de 60 heures. Il s’agit plus précisément d’un Valjoux A05.H31 visible à travers le fond transparent de la montre. Niveau design, c’est un imposant chronographe bicompax-date aux poussoirs semblables aux soupapes du moteur, un cadran noir et un bracelet en cuir noir de type « pilote » à trous et aux coutures bleu Alpine, agrémenté d’une lunette tachymétrique base 400. Les aiguilles luminescentes sont voulues sixties. Quant à la trotteuse bleue aussi, elle évoque le A. L’ensemble est protégé par un verre saphir. Souvenez-vous, le constructeur français et l’horloger suisse ont déjà collaboré dans les années 1970, alors qu’Alpine raflait de nombreux titres tels que celui de Champion du monde des Rallyes en 1973 avec l’A110, ou encore la victoire aux 24h du Mans en 1978 avec l’A442b, prouesse renouvelée cette année sur tapis vert.

Voiture et garde temps : « transmission et transgression »

La Montre Alpine Tissot V8 est dotée d’un chronographe bicompax-date aux poussoirs semblables aux soupapes du moteur. Photo © Tissot

Retour aux sources innovant

Après deux infidélités pour BRM et Ralf Tech, Alpine collabore de nouveau avec Tissot depuis 2015. Le modèle Tissot V8, réédition 2017 rend hommage aux courses automobiles avec un cadran style carbone, un mouvement quartz de fabrication suisse, le boitier est en acier inoxydable, avec option gravure. Le bracelet est en cuir de veau grainé et à l’intérieur en synthétique, la boucle un est fermoir papillon à poussoir. Ce garde temps incarne la définition de look vintage, créant ainsi un lien le modèle d’origine des années 1960 et la nouvelle version grâce aux couleurs et matériaux utilisés.

Les collaborations entre maisons horlogères et automobiles sont une part importante du marché des chronographes. BRM avec DS, aujourd’hui Corvette, Bell&Ross avec un concept car Peugeot, ou encore la luxueuse et longue collaboration entre Breitling et Bentley.

Cet automne le fabriquant suisse de montre a annoncé deux nouvelles importantes : le renouvellement du partenariat entre la marque horlogère, poursuivant ainsi quinze ans de partenariat, et le constructeur automobile de luxe Bentley et l’abandon de la collection à part Breitling for Bentley, pour s’orienter vers des éditions limitées, dont voici le premier modèle. Un changement de positionnement au profit du segment des éditions limitées plus dans l’air du temps, conduit par Georges Kern nouveau président de Breitling.

Voiture et garde temps : « transmission et transgression »

La Breitling B01 British Racing Green, 1er modèle de l’édition limitée. La pièce se distingue par un cadran couleur verte BRG –British Racing Green-. Photo © DR

Une nouvelle génération entre héritage et création

Son nom : Breitling B01 Chrono 42 Bentley British Racing Green. Garde temps de 42mm, épaisseur de 13,65mm, étanche à 100m. Animé par le mouvement mécanique calibre manufacture Breitling 01, visible à travers le fond saphir de son boitier rehaussé du logo Bentley métallisé. La réserve de marche est de 70 heures et une échelle tachymétrique complète ce bijou. Le garde-temps arbore une plaque gravée Bentley, plaque inspirée du tableau de bord de la Bentley Blower Supercharged de 1929. La pièce se distingue par un cadran couleur verte BRG –British Racing Green-, protégée par un verre saphir légèrement bombé et s’agrémente au choix d’un bracelet à sept rangs en acier inoxydable ou en cuir nubuck du même vert. Ses cadrans auxiliaires sont placés à 3 et 9h et le guichet date à 6h. La montre sera votre pour la somme de 7800€.

D’autre part, à l’occasion du centenaire du Bentley Motors en 2019, Breitling lancera un garde-temps exclusif en édition limitée pour rendre hommage à « un siècle d’excellence au cœur du secteur de l’automobile de luxe ». Le fabriquant suisse a aussi annoncé la réalisation d’une horloge de bord pour le modèle emblématique Continental GT.