Mécaniques

10 scooters électriques pour tous les portefeuilles dans une offre pléthorique

Auteur : Robert Mauss
Article publié le 28 septembre 2022

Après les motos électriques, Singulars a retenu 10 scooters électriques avec ou sans permis sur les 70 commercialisés en France. Les prix sont (pour l’instant) orientés à la baisse et surtout les performances s’améliorent notamment l’autonomie. Si la domination des marques chinoises restent historiquement forte, les Européens montent en puissance. BMW occupe résolument le haut de gamme. Piaggio se lance enfin dans l’aventure électrique. Et d’autres comme les français Eccity et Mob-ion veulent faire leur place au soleil.

10 modèles séduisants sur les 70 disponibles 

BMW CE 04

BMW CE 04

Le design est spécial avec une allure d’obus et une selle longue comme le jour. On aime ou pas, mais ce CE 04 n’est pas encore sorti qu’il fait déjà figure de référence. Malgré son apparence massive, il s’agit d’un équivalent 125 cc. Le constructeur allemand maitrise d’ailleurs parfaitement la technologie depuis une dizaine d’années. On peut faire (un peu) de route avec une autonomie annoncée à 130 kilomètres, mais l’engin est dédié à la ville. Autre performance une recharge à 80% en 65 minutes avec un chargeur rapide, en option hélas.
Pour le reste, le CE 04 passe de 0 à 50 km/h en 2,6 secondes seulement avec ses 42 chevaux de puissance.
A noter un écran TFT de 10,25’’ ! Il faudra débourser 12 500 euros hors option pour rouler sur cet engin futuriste.

Eccity model 3

Eccity model 3

On en voit encore assez peu et c’est dommage. Déjà, ce scooter à trois roues est conçu et assemblé en France, même si de nombreuses pièces sont importée. Il profite d’ailleurs de plusieurs brevets. Ensuite, les modèles électriques à trois roues ne courent pas encore les rues. De plus, les caractéristiques annpncées sont respectables : 100 kilomètres d’autonomie, une recharge en trois heures et une vitesse de pointe de 130 km/h. Le train arrière s’incline à 37° et offre une vraie stabilité sur la route. Cet équivalent 125 cc est commercialisé à partir de 10 000 euros.

Horwin SK1

Horwin SK1

Cet équivalent 50 cc intègre le moteur électrique dans la roue arrière. Attendu pour la rentrée, le SK1 sera commercialisé autour de 3 000 euros. Le constructeur chinois annonce des performances limitées : 45 km/h de vitesse de pointe et un couple de 150 Nm. Le client aura le choix entre deux batteries : 1,87 ou 2,59 kWh.
Le constructeur annonce une autonomie de 70 ou 96 kilomètres précisément.

Kimco i-One

Kimco i-One

Débarqué de Taiwan, cet équivalent 50 cc arrive jusqu’à 45 km/h en vitesse maximum. Cet engin compact est plutôt léger avec 95 kilos sur la balance. Son intérêt essentiel réside dans sa batterie amovible. Il faudra bien entendu un bras solide pour la porter. Sinon, l’engin dispose d’une entrée prise de recharge à l’avant. L’autonomie annoncée se monte à 46 kilomètres. Le client peut également s’offrir une deuxième batterie moyennant 700 euros de supplément aux 4 000 euros demandés.  A noter que si Kimco équipe la roue avant d’un frein à disque, il se contente d’un tambour à l’arrière.

Lvneng NCE-S

Lvneng NCE-S

Le géant chinois, prononcez Luneng, multiplie les modèles et lance pour cette rentrée automnale un équivalent 125 cc. L’engin arrive à planer jusqu’à 90 km/h, une vraie performance. Le scooter possède deux batteries amovibles de 2,44 kWh chacune. L’autonomie n’a pas été communiquée A noter un éclairage Full LED et surtout des freins CBS qui répartissent la puissance du freinage sur l’avant et l’arrière. Une application permet de géolocaliser le scooter, de déclencher une alarme en cas de vol et même de le démarrer. Le prix s’élève à 7 000 euros.

Mob-ion AM1

Mob-ion AM1

Quelques courageux ont décidé de concevoir et de produire des scooters made in France. Cet AM1 est un équivalent 50 cc. Il est commercialisé à partir de 3 600 euros. L’AM1 possède un argument choc : une batterie (tricolore) capable d’assumer jusqu’à 200 kilomètres avant la recharge. Il faut compter entre 2h15 et 4h30 pour recharger l’engin. La vitesse maximum s’établit à 45 km/h.  Soulignons également un système antivol par GPS.

Motron Vizion

Motron Vizion

Le constructeur autrichien lance la Vizion, un joli petit roadster électrique. Malgré son allure très ‘’grand prix’’, cette Vizion est un équivalent 50 cc. La vitesse maximale plafonne à 45 km/h et l’autonomie est donnée pour 60 kilomètres.

Niu NQI Sport

Niu NQI Sport

Cet équivalent 50 cc a séduit massivement le public chinois. Proposé au tarif attractif de 2 600 euros, ce NQI est joliment designé. Il est doté d’une batterie amovible (10 kilos) capable de parcourir 80 kilomètres. Il faudra tout de même sept heures pour la recharger sur une prise domestique.

Piaggio 1 Active

Piaggio 1 Active

La marque iconique lance un équivalent 125 cc à un prix canon : à partir de 3 400 euros. Cet engin est dédié à la ville. Sa petite roue avant lui permet de se faufiler aisément entre les voitures.
Par contre, il vaut mieux éviter le périphérique et autres voies rapides. Du reste, la vitesse maximum s’établit à 60 km/h. En revanche la batterie (amovible) assume une autonomie de 85 kilomètres en conduite économique. Ce scooter Active reprend les recettes qui font la fortune de Piaggio comme le confort de conduite, les repose-pieds pour le passager.

Zapp i300

Zapp i300

Evidemment son look très particulier attire le regard. Il ne faudra pas non plus accepter de passager. Mais ce i300 débarqué d’Outre-Manche annonce des performances de moto avec un zéro à 100 km/h en 4,8 secondes. Mieux qu’une Porsche. Et sidérant pour un engin équivalent 125 cc à peine.
Pour des raisons de sécurité, ce Zapp i300 est d’ailleurs bridé à 96 km/h maximum. L’engin profite de ses deux batteries amovibles de 720 kWh. Autre performance, on arrive à recharger ces batteries jusqu’à 80% en 40minutes depuis une prise électrique. En contrepartie, l’autonomie (annoncée) ne dépasse pas 60 kilomètres. Le prix est à la hauteur : à partir de 6 300 euros.

En savoir plus sur les motos électriques

Les quatre catégories de permis de scooters électriques

Il est complexe de comparer un moteur électrique et un moteur thermique, même si in fine ils rendent le même service. Heureusement, l’état et ses fonctionnaires savent faire preuve d’imagination.  Ils ont réparti les moteurs électriques en quatre catégories qui correspondent chacune à un permis de conduire différent.

  • Le permis AM permet de rouler sur des motos d’une puissance maximale de 4 kW sans dépasser la vitesse de 45 km/h. C’est l’équivalent d’une cylindrée de 50 cm3.
  • Le permis A1 permet d’accéder à des engins d’une puissance maximale de 11 kW, soit 15 chevaux et 125 cm3.
  • Le permis A2 autorise à rouler sur des motos dont la puissance est inférieure à 35 kW.
  • Le permis A donne accès à n’importe quelle monture.

10 marques de scooters électriques à suivre

  • BMW CE 04,
  • Eccity model 3,
  • Horwin SK1,
  • Kimco i-One
  • Lvneng NCE-S
  • Mob-ion AM1
  • Motron Vizion
  • Niu NQI Sport
  • Piaggio 1 Active
  • Zapp i300

Partager

Articles similaires

Juan-Peter Sedona, Requiem Mécaniques (LibriSphaera 2022)

Voir l'article

La voiture électrique Yoyo XEV est une jolie bulle en plastique pour la ville

Voir l'article

La Peugeot 208 électrique gagne en autonomie

Voir l'article

La moto électrique Xubaka du français Sodium Cycles se la joue résolument rétro

Voir l'article