Gastronomie

Arty, la cuisine bistronomique décontractée du chef Antony Geoffroy

Auteur : Patricia de Figueiredo
Article publié le 2 novembre 2022

Dans un décor semi industriel, Arty est un restaurant bistronomique décontracté et tendance ouvert en 2015 par Jean-Philippe Cheynet, entre Opéra et Vendôme. Le chef Antony Geoffroy y revendique d’ « allier les goûts sans choquer » : les burgers que l’on commande par tablette côtoient une cuisine inventive. Devant cette variété, les habitués aiment s’y retrouver à deux ou en grande tablée.

La salle du sous-sol d’Arty avec sa fresque ‘street art’ monumentale Photo DR


Le décor d’Arty tient ses promesses Photo Patricia de Figueiredo

Un décor pluriel accueillant

Murs bruts, banquettes confortables, bar accueillant au rez-de-chaussée… sans oublier une jolie surprise pour ceux qui aiment se retrouver entre amis. Le restaurant cache aussi la salle du bas qui peut accueillir 30 personnes. Sa fresque imposante marque les esprits, tout cela devant le passe de la cuisine où l’on peut voir les chefs travailler. Ici pas de cartes traditionnelles, ni même d’ardoise ! Le client choisit ses plats sur tablettes, on aime ou pas mais l’avantage est de découvrir tous les plats en photo.

De la salle à travers la passe, le client pour apercevoir le chef Antony Geoffroy au centre et son équipe Photo Patricia de Figueiredo

Retour vers le futur

Le chef justement, c’est Antony Geoffroy. Ce parisien de souche a une famille dans le métier avec deux oncles cuisiniers, en Seine-et-Marne et à la Réunion. Il a déjà œuvré au Arty, avant de partir chez Anco à Bercy pour revenir après le confinement… chez Arty.  « J’aime allier les goûts sans choquer, mettre de l’originalité dans des plats classiques comme faire une mayonnaise au café » détaille le jeune chef.

Une carte sans complexe

Le veggie burger et ses frites maison, le burger signature d’Arty Photo Patricia de Figueiredo

On retrouve ainsi à la carte des classiques burgers. Ces derniers bénéficient d’un pain de grande qualité.
Mon préféré ? Le « veggie » agrémenté de très bons légumes – courgettes, aubergines, poivrons- accompagnés de cheddar et guacamole.

Pour ceux qui cherchent à se faire surprendre, les plats plus personnels du chef sont bien présents.
Nous avons opté en entrée pour le velouté de topinambour coco et curry, en plat , le tataki de thon, purée de pommes de terre ou un filet mignon de porc, risotto et caviar d’aubergines.
En dessert, des classiques comme le moelleux en chocolat ou l’île flottante terminent un agréable repas.

Pour découvrir Arty

Arty, le restautant. 17 rue Daunou, 75002 Paris
contact@artylerestaurant.fr – Tél.: +33142612001
fermé les dimanche et lundi

Le midi : un menu entrée/plat ou plat/dessert à 24,90€ et un menu entrée/plat/dessert à 29,90€.

Jean-Philippe Cheynet, le patron du Arty Photo Patricia de Figueiredo

Des Happy Hours (à partir de 17h30) avec tapas et planches pour combler l’avant-diner.
Un Bourgogne Citry d’Edmond Chalmeau ou un Viognier du domaine Paul Mas sont de très honnêtes propositions.

Salle du bas : espace modulable et se plie à tout événement qu’il soit privé ou professionnel.
Une partie de la salle au rez-de-chaussée peut être isolée du reste de la salle, tandis que la salle du bas.

Partager

Articles similaires

L’Habitation Céron, du parc éco-responsable au chocolat en Martinique

Voir l'article

Les charmes du Cap Nord terre festive en Martinique à Noël

Voir l'article

La Butte, de Solène et Nicolas Conraux, un modèle de restaurant étoilé et durable.

Voir l'article

KUKU ou la nouvelle table du monde animée par Julien Gaspari

Voir l'article