Gastronomie

Didon by Michel Portos et Erik Marchesan, une bistronomie méditerranéenne à St Germain des Prés

Auteur : Cécile d’Orville
Article publié le 11 janvier 2023

Didon évoque la fondatrice et 1ére reine de Carthage, le rêve oriental de Flaubert et le Moyen-Orient dont sont originaires les créateurs du lieu, Carole et Imad Kanaan. Les propriétaires de Hébé et du Ya Bayté dans le 5e arrondissement de Paris ont fait appel au chef doublement étoilé Michel Portos pour superviser les tables. Au piano du restaurant Didon (rue du Dragon 6e), son complice, le chef Erik Marchesan réalise des assiettes « bien pensées et bien faites » au charbon de bois à partager sans façon.

La cuisine ouverte du Didon à l’image de sa carte Photo Cécile d’Orville

Une simplicité conviviale

Didon est installé rue du Dragon dans cette petite rue festive, au cœur de St Germain des Près.  Un décor où le bois et les pierres dominent, une cuisine ouverte sur la salle du rez-de-chaussée, une seconde à l’étage, des appliques lumineuses en forme de cercle. Une convivialité se dégage de l’ensemble aidé en cela par la bonhommie de l’accueil.

Un bistronomique de partage

Michel Portos et Erik Marchesan, le duo Didon Photo DR

Le restaurant assumé bistronomique de partage s’est fait une spécialité : une cuisine au charbon de bois qui dévoile les saveurs des aliments, des produits choisis avec précision. Le duo – Michel Portos et Erik Marchesan – a trouvé la bonne dynamique pour concocter et produire une cuisine inventive « à mi-chemin entre la simplicité du brut et le raffinement de la haute cuisine » comme aime à le souligner le chef étoilé pour mieux la décliner en assiettes à partager.

La déclinaison de carottes, un plat vegan, du du Didon by Michel Portos et Erik Marchesan Photo Cécile d’Orville

Convivialité à tous les étages

La force de la proposition du bistronomique est de ne s’enfermer dans aucune frontière. C’est créatif. Et il y en a pour tous les goûts.

Une proposition végane en côtoie une végétarienne : cette diversité se retrouve dans les entrées, les plats et les desserts, comme la déclinaison de carottes gingembre, moutarde et cacahuète, sublimées par une cuisson au feu de bois, d’autres marinées ou encore en mousseline, un régal tout comme pour les amateurs, la seiche en tagliatelles, œufs de saumon, persil, sauce au harengs fumés.

Les plats sont à l’envi comme le cabillaud parfaitement cuit avec ses poivrons et son émulsion marinière.

L’agneau est de haute tenue avec sa patate douce au Didon Photo Cécile d’Orville

Côté viandes, avouons que l’agneau est de haute tenue avec sa patate douce, ses poireaux et sa sauce zaatar. Les garnitures peuvent se choisir à part comme les pommes de terre en triples cuisson ( vapeur tournesol et graisse de bœuf ce qui leur donne un moelleux incomparable). Plus léger, il faut essayer le chou-fleur.

Difficile de laisser une place pour le dessert mais le vegan kaki pomme grillée au charbon de bois, pignons de pin, espuma de kaki, sorbet yuzu fait visuellement son effet tout en étant d’une grande légèreté.

Dessert Kaki au yuzu, du Didon by Michel Portos et Erik Marchesan Photo Cécile d’Orville

Les accords de Stéphane Derenoncourt

Sa carte des vins réunit la France et la méditerranée : En Blanc, un Estate Argyros, en cépage Assyrtiko, un Santorin grec qui ouvrent les papilles en douceur.

Plus classiquement en rouge un Pic Saint-Louis L’Orphée du domaine du Mas Foulaquier accompagne parfaitement les plats.

Pour découvrir Didon

Didon, une adresse chaleureuse à découvrir.

ouvert tous les jours, de 12h à 14h 30 et de 19H à 22h30
8, rue du Dragon Paris 6ème – Tél. : +33 1 81 69 63 72

Les pommes de terre aux trois cuissons du Didon by Michel Portos et Erik Marchesan Photo Cécile d’Orville

Les deux autres adresses supervisées par le chef (consultant) Michel Portos

  • Hébé, 15 rue Frédérique Sauton, Paris 5e – Tél. : +33 1 46 34 08 91 : une cuisine aux saveurs méditerranéennes, signée par Michel Portos & Clément Courtemanche.
  • Ya Bayté, 1 rue des Grands Degrés, Paris 5e – Tél : +33 9 75 92 55 20 : un Street Food dédié à la gourmandise et à la convivialité libanaise

Partager

Articles similaires

Pour la St Valentin, invitez-vous à la table du Petit Marguery à Paris

Voir l'article

L’Archestrate, le très cosy restaurant du 7e parisien mené par des femmes

Voir l'article

L’Habitation Céron, du parc éco-responsable au chocolat en Martinique

Voir l'article

Les charmes du Cap Nord terre festive en Martinique à Noël

Voir l'article