Gastronomie

La Démocratie revendique une bistronomie pour tous boulevard Raspail

Auteur : Ghyslaine Moreau de Raymeront
Article publié le 9 décembre 2022

Comment imaginer qu’en passant le discret porche du 32 boulevard Raspail, après trois marches à gravir, se découvre La Démocratie un restaurant aussi intime qu’agréable ?  Le très réputé chef Stéphane Savorgnan, sous la direction de Pascal Mousset, président des Tables Mousset (Chez Françoise, Le Petit Marguery, le Comptoir Marguery) réveille ce lieu chargé d’histoire, pour en renouveler avec une bistronomie inventive le caractère un peu magique. Une adresse originale pour passer un bon moment à prix très doux.

L’entrée du 32 boulevard Raspail discrète ne paie pas de mine Phot La Démocratie

La Démocratie reprend vie en conservant son charme, son âme et ses secrets.

Rien n’est banal dans cette adresse de par son emplacement, son passé et sa disposition. Quelques pas dans un jardin insoupçonnable, vous serez plongé au cœur de l’ancienne rédaction du journal La Démocratie éteint en 1896 et ex-siège du parti politique Le Sillon jusqu’en 1950… où le temps s’est figé dans les magnifiques boissures

Quelques marches

Vous êtes accueilli par un bar en sinc majestueux, ce qui est toujours convivial, le cadre est sympathique et cosy mais la grande surprise est la baie vitrée avec vue plongeante sur un jardin, ouvert à tous, une dépendance du restaurant.

En poussant cette porte donnant sur ce mini parc, vous arrivez dans un univers hors du temps, ce genre de jardin dont chacun peut rêver avoir sur Paris, parsemé de petites tables et où tout votre être saura que passer un moment ici ne sera que délectation. Loin des bruits, de la foule du quartier et des ennuis.

Quelques tables du restaurant La Démocratie donnent sur le jardin Photo La Démocratie

Une bistronomie pleine d’allant

Grace aux efforts d’Aurélien Wenger son propriétaire petit-fils du fondateur des lieux, Pascal Mousset, directeur de l’établissement (qui n’en est pas à son premier coup d’essai avec Les Tables Mousset) La Démocratie ouvre ses portes. Ils ont fait confiance à Stéphane Savorgnan manifestement inspiré par les lieux. Le chef, malgré (ou peut être) des cuisines aux espaces limités concocte une carte bistronomique inventive, naturelle avec la part belle aux produits de saison.

Noix de Saint-Jacques de la baie de Seine sauce passion mousseline de céleri signé Chef Stéphane Savorgnan Photo La Démocratie

En exemple de ce que la carte propose

  • Velouté de potimarron noisettes torréfiées et éclats de marrons ;
  • Cassolette de ris de veau forestière sauce aux morilles ;
  • Poitrine de cochon braisée, mousseline de patates douces ;
  • Noix de coquilles Saint-Jacques de la baie de Seine sauce passion et mousseline de céleri ; Poire conférence pochée, sauce chocolat ;
  • Cheese cake au chocolat blanc et spéculoos, compote de figues

Le vrai secret de La Démocratie

Le secret de la La Démocratie est son jardin secret chargé d’histoires La Démocratie

Si vous avez envie de faire une fête entre amis, fêter un anniversaire ou organiser un grand dîner d’une trentaine de personnes assises, La Démocratie vous réserve une salle cachée, Le Sillon.
Laissé dans son jus historique du début du siècle, tout en bois, chargée de symboles des anciens maitres des lieux , l’ancienne salle de rédaction de La Démocratie, devient une salle de banquets.  Avec son entrée privée dans une rue adjacente tout en pavé ou un accès direct par le jardin, c’est cette pièce stupéfiante.  Cet espace confidentiel, magnifique où la décoration trouve son équilibre entre histoire et modernité est réservé aux privatisations.

Le saviez-vous ?  La Démocratie ou Le Sillon

Le Sillon se privatise pour des évènements personnalisés Photo Hervé Moreau

Le nom du restaurant vient du journal du même nom qui était imprimé au sous-sol de l’immeuble. Le journal La Démocratie créé à Montluçon s’éteignit en 1896. Puis ce fut au tour du parti politique Le Sillon d’occuper les lieux. Fondé en 1898 par Marc Sangnier (1873-1950), il visait à rapprocher le catholicisme de la République. La grande salle qui permettait la réunion de ses adhérents après avoir été la salle de rédaction du journal demeure toujours. Elle n’a pas bougé depuis 1902, avec tous ses symboles, à l’image de la plaque commémorative de l’accident de Blaise Pascal en 1654 à Neuilly, à la suite duquel le mathématicien a eu la révélation mystique. Blaise Pascal a été une inspiration pour Sangnier. Elle possède une verrière, un puits de lumière construit en 1907 aux emblèmes du Sillon, – le S, gui et épi de blé noués d’un ruban, que l’on retrouve aussi sur certaines pierres du jardin.

Pour découvrir les secrets de La Démocratie

La Démocratie
32 boulevard Raspail,  Paris 75007
Tél.: +33 7 67 69 85 33 – contact@lademocratierestaurant.com

Ouvert du Lundi au Vendredi de 09:00 à 23:30

  • Menu Démocrate (entrée + plat + dessert) : 38€
  • Menu Républicain (entrée + plat + dessert) : 30€

Pour privatiser la salle de rédaction de La Démocratie et du parti du Sillon : Tél.: +33 1 47 05 49 03

Le Sillon, ex-salle de rédaction de la Démocratie dans son jus Photo Hervé Moreau

Partager

Articles similaires

Pour la St Valentin, invitez-vous à la table du Petit Marguery à Paris

Voir l'article

L’Archestrate, le très cosy restaurant du 7e parisien mené par des femmes

Voir l'article

L’Habitation Céron, du parc éco-responsable au chocolat en Martinique

Voir l'article

Les charmes du Cap Nord terre festive en Martinique à Noël

Voir l'article