Gastronomie

Le Petit Comte souffle un vent bistrotier innovant à Boulogne

Auteur : Patricia de Figueiredo
Article publié le 15 mars 2022

Le Comte de Gascogne, restaurant étoilé a été jadis le point de ralliement de tous les gourmets de l’ouest Parisien. Tombé en désuétude, l’adresse a même été fermée. En juillet 2021, Julia et Julien Zanon, à la tête du groupe Gemini Family, le reprennent et font subir au Petit Comte un lifting complet. L’inventivité du jeune chef Pierre Adrien Schmidtke en fait un bistrot gastronomique innovant, qui enchante les papilles.

La Salle du fond du Petit Comte Photo Patricia de Figueiredo

Le renouveau du bistrot français

Ce n’est pas leur première affaire : Julia et Julien Zanon ont commencé par ouvrir des adresses italiennes vite remarquées, déjà sept Gemini Family dans plusieurs quartiers parisiens (1er, 6e, 7e, 15e, 17e) ou de la Petite couronne (Saint-Ouen, Boulogne). Avec la création du Petit Comte, ils se lancent dans l’aventure du bistrot français. Avec de jolis atouts.

L’esprit du lieu a été gardé

Le jeune chef Pierre Adrien Schmidtke a rapidement créer l’identité du Petit Comte Photo Patricia de Figueiredo

Le décor avec ses plantes qui descendent du plafond et les anciennes cartes et menus des déjeuners et dîners d’antan, soirées de gala où les plats n’en finissaient plus de se succéder rappellent un confortable patrimoine. Une salle à l’avant, une au fond à laquelle s’ajoute une mezzanine qui permet les privatisations permet de ciseler de belles ambiances. A cet espace s’ajoute une terrasse qui fera le bonheur des clients aux beaux jours. Pour l’heure l’ambiance est déjà dynamique, chic et conviviale tout à la fois : chaises en rotin rouge et jaune, banquettes rouges foncées, surnappes en papier sur des nappes en tissus et superbe verrière pour la salle du fond.

Le bistrot selon le chef Pierre Adrien Schmidtke

La Salade de betteraves au raifort du Petit Comte Photo Patricia de Figueiredo

Sur une carte ramassée, le jeune chef Pierre Adrien Schmidtke joue à fond les codes et les incontournables de l’esprit bistrotier ; œufs mayonnaise, assiette de saucisson, andouillette « AAAAA », magret de canard du Sud-Ouest et carottes des Sables, …
Mais Schmidtke s’engage aussi des recettes revisitées plus détonantes comme la délicieuse salade de betteraves au raifort ou le velouté de topinambours, cresson et pignon de pins qui vous réconciliera définitivement avec ce légume oublié tellement le goût est sublimé.
Les végétariens ne sont pas oubliés avec la jardinière de Pierrot, qui mélange joliment des choux de Bruxelles panés, du céleri-rave en purée, des oignons grelots, des carottes des sables, des épinards, des poireaux fumés, des pickles oignons rouges, des endives rouges, le tout arrosé de jus de légumes rôtis.

En dessert l’ananas fontainebleau terminera légèrement votre repas mais rien n’interdit les gourmands de se laisser tenter par une fastueuse île flottante.

La carte des vins offre une belle sélection à prix variables.

À titre d’exemple,
le très parfumé Pinot noir Cœur de violette de Frédéric Magnien en rouge
ou un plus imposant Puligny Montrachet Domaine Jacques Carrillon 2018 en blanc.

En savoir plus sur Le Petit Conte

Le Petit Comte
89 Avenue Jean Baptiste Clément, 92100, Boulogne-Billancourt
Ouvert tous les jours du lundi au dimanche midi
Horaires : 12h00-14h30 & 19h00-22h30 Fermé dimanche soir.

La carte du moment (15 mars) du Petit Comte

Partager

Articles similaires

L’Habitation Céron, du parc éco-responsable au chocolat en Martinique

Voir l'article

Les charmes du Cap Nord terre festive en Martinique à Noël

Voir l'article

La Butte, de Solène et Nicolas Conraux, un modèle de restaurant étoilé et durable.

Voir l'article

KUKU ou la nouvelle table du monde animée par Julien Gaspari

Voir l'article