Skier à Villard Reculas, perle de l’Oisans

En Isère, au cœur de la vallée de l’Eau d’Olle, Villard Reculas est l’un des plus ravissants villages des Alpes. Un havre de paix et d’authenticité d’où les skieurs peuvent se lancer à l’assaut des innombrables pistes du domaine de l’Alpe d’Huez.

Skier à Villard Reculas, perle de l’Oisans

Villard Reculas dans les Alpes, une immersion hivernale dans un village isérois au charme authentique d’antan. Photo © Images et rêves

Avec sa petite église et ses chalets en pierre et en bois accrochés à flanc de montagne qui émergent du manteau neigeux, le village de Villard Reculas compose la parfaite carte postale hivernale et semble sorti d’un conte de fées. Pas de grands ensembles hôteliers, pas de néons tapageurs, pas de vie nocturne débridée pour rompre le charme. Difficile de trouver lieu plus authentique et plus calme pour un séjour à la montagne en hiver que cette bourgade iséroise qui ne compte que 60 habitants à l’année. Avec en prime une exposition plein sud qui garantit un ensoleillement généreux et une vue panoramique sur la Vallée de l’Eau d’Olle. Pour en profiter pleinement, une adresse, le chalet « Il Fera Beau Demain » dont les appartements sont spacieux, meublés avec goût et qui offre à ses hôtes piscine et sauna intérieurs ainsi qu’un jacuzzi extérieur d’où la vue sur les sommets de l’Oisans est superbe. Composé de deux lodges, le chalet Montana est une autre option cosy.

Skier à Villard Reculas, perle de l’Oisans

Une terrasse du Chalet Il Fera Beau Demain, rien d’ostentatoire, la nature tout simplement et le plein soleil d’hiver.

Skier à Villard Reculas, perle de l’Oisans

La piscine (7 m sur 5), chauffée à 28°C, du chalet Il fera beau demain. Photo © DR

Des pistes de tous niveaux

Autour, une dizaine de pistes de ski peu fréquentées vous attendent. A première vue rien de bien excitant pour les skieurs chevronnés me direz vous, même si l’une de ces pistes est une noire. A ceci près que le télésiège du Villarais donne accès au vaste domaine skiable de l’Alpe d’Huez où les amateurs de glisse peuvent s’en donner à cœur joie avec 115 pistes d’une longueur totale de 250 km où l’enneigement est garanti par tout temps grâce à des centaines de canons à neige. Sans compter plusieurs snowparks, un espace free ride, un champ de slalom et de nombreux sites ou faire du hors piste ou du ski de randonnée.
Même les débutants y trouvent des terrains à leur convenance car deux plateaux situés à 2 100 et 2 800 m d’altitude offrent des pistes sans difficultés majeures. Sur le plus bas il existe même une boucle de ski de fond d’une vingtaine de km ainsi que 30 km de sentiers damés et balisés pour les promeneurs.

Skier à Villard Reculas, perle de l’Oisans

Station familiale, cocon… mais pour les grands sportifs le télésiège du Villarais donne accès au vaste domaine skiable de l’Alpe d’Huez. Photo © Office de tourisme Villard Reculas

Des tracés de 2 000 m de dénivelé

Le tout accessible par télécabine et téléphérique. Un bonheur pour les non skieurs qui peuvent ainsi profiter des paysages et déjeuner en compagnie de leur famille ou de leurs amis dans les restaurants d’altitude.
Et si vous êtes un amateur de folles descentes et de murs abrupts vous y trouverez aussi votre compte. Le domaine recèle une piste qui traverse la montagne de part en part pour déboucher sur un mur avec 35° d’inclinaison et quatre tracés ont des dénivelés dépassant ou proches de 2 000 m !! Trois qui terminent dans la vallée de l’Eau d’Olle et un qui s’achève à l’Alpe d’Huez.
Tous ces tracés ont en commun de partir du Pic Blanc, à 3 300 m d’altitude. Desservi par un téléphérique, et donc également accessible aux promeneurs, il commande un superbe panorama englobant le Mont-Blanc, la Meije, la Barre des Ecrins, le Pic de Bure, le Vercors et par temps clair la vue porte jusqu’au Jura et au Mont Ventoux.

Skier à Villard Reculas, perle de l’Oisans

Le domaine de l’Alpe d’Huez . Photo © Thierry Joly

« Faire chauffer les genoux »

Du Pic Blanc, la « reine » de ces descentes emprunte successivement la piste noire passant par le tunnel et un mur de bosses, une rouge, et encore une noire, pour arriver 2 230 m plus bas à l’Enversin d’Oz. Une vertigineuse plongée dans la vallée à travers des paysages qui vont du glacier aux forêts enneigées que seuls les plus sportifs parviennent à faire d’une traite car un tel parcours « fait chauffer les genoux » comme disent les habitants de la région.

Elle s’achève près de Vaujany, une station bien plus importante que Villard Reculas mais qui conserve un parfum d’authenticité car les résidences touristiques s’étageant en amont et en aval du cœur historique ont été bâties dans le respect de l’architecture locale. Elle propose en outre un éventail d’animations, de services et d’équipements impressionnants en regard de sa taille. Garderie pour enfants, parkings couverts gratuits, escalier mécanique reliant le bas et le haut de la station, espace loisirs avec bowling, patinoire, piscine, jacuzzi, sauna, hammam,… . Certes les pistes ne sont pas juste à coté, mais un téléphérique de 160 places mène les skieurs en cinq minutes au cœur du domaine de l’Alpe d’Huez. Pour l’hébergement, notre préférence va à deux anciennes fermes restaurées avec soin et transformées en chambres d’hôtes alliant modernité et architecture traditionnelle. Solneige, qui est aussi une table réputée, et La Maitreya.

Skier à Villard Reculas, perle de l’Oisans

Le salon de la Maitreya, une ancienne ferme restaurée. Photo © DR