Ces trains japonais, véritables palaces roulants

Amoureux des voyages en train de luxe, le Japon est pour vous la destination incontournable de ce début de XXIe siècle. Lancés l’an dernier, le Shiki-Shima et le Twilight Express Mizukaze font découvrir le Pays du Soleil Levant dans des conditions de confort et un raffinement exceptionnels.

Les superlatifs manquent pour décrire le Shiki-Shima et le Twilight Express Mizukaze, deux trains de luxe lancés l’an dernier par les opérateurs ferroviaires nippons JR East et JR West. Confort digne des plus grands hôtels, design hors du commun, décoration utilisant des matériaux traditionnels nobles tels bois précieux, laque et whasi (papier fabriqué à partir du mûrier), menus concoctés par des chefs étoilés, personnel au petit soin… Tout n’est que raffinement et opulence dans une atmosphère ouatée et intime, ces trains de dix wagons n’embarquant que trente-quatre passagers. Avec le long du parcours des arrêts pour des visites privilégiées de sites touristiques ou culturels.

Ces trains japonais, véritables palaces roulantsLe Shiki-Shima, palace roulant.

Cap au Nord

Partant de Tokyo, le Shiki-Shima, ou Ile des Quatre Saisons en français, lézarde de 2 à 4 jours le long des côtes est et ouest du nord du Japon allant jusqu’à Hokkaido pour le voyage le plus long. Conçu par Ken Okuyama, l’un des designers japonais les plus renommés qui a travaillé pour le studio Pininfarina et dessiné des Ferrari, il a un aspect extérieur résolument futuriste par ses formes et sa couleur dorée. Tout comme les wagons transformés en salons panoramiques situés aux deux extrémités du train qui font penser à des vaisseaux spatiaux avec leur intérieur d’un blanc immaculé et leurs vitres allant du sol au plafond. Pour que vous ne manquiez pas une miette des paysages traversés, les autres wagons sont eux aussi largement vitrés. En particulier le lounge bar qui est baigné d’une musique d’ambiance spécialement créée par un célèbre compositeur de musiques de films. Quand ce n’est pas un pianiste qui officie.

Ces trains japonais, véritables palaces roulantsShiki-Shima, l’avant d’un train avant-gardiste.

Luxueux dans le moindre détail

Dans le reste du train, le décor reste moderne mais plus classique, plus japonisant avec des tons plus chauds qui s’assombrissent dans les espaces privés facilitant ainsi relaxation et repos. Si les suites normales sont dotées de cabinets de toilette avec douche et de lits transformables en fauteuil durant la journée, la Deluxe Suite et la Shiki-Shima Suite, plus vastes, offrent lit king size et baignoire en hinoki, cyprès japonais dont le bois est parfumé. Elles comprennent en outre un living-room doté d’une cheminée électrique et la seconde est aménagée en duplex. Dans la salle à manger, où chaque table est placée devant une fenêtre, on se régale de plats élaborés par Katsuhiro Nakamura le premier chef japonais à avoir obtenu une étoile au guide Michelin. Et le menu change au fil du voyage pour refléter les régions traversées. Très variées, les excursions sont une bonne introduction au Japon faisant aussi bien découvrir sites et monuments célèbres que les meilleurs vins de la principale région viticole japonaise, la civilisation Ainu – population autochtone du nord du pays – et la vie locale à travers la visite de marchés aux poissons et de sources thermales.

Ces trains japonais, véritables palaces roulants

Le Shiki-Shima, une suite.

Ces trains japonais, véritables palaces roulants

Shiki-Shima, une salle de bain.

Méditerranée Japonaise

Créé par JR West, le Twilight Express Mizukaze, nom signifiant « l’île des quatre saisons », explore, lui, les côtes nord et sud de l’ouest du Japon par des trajets de 2 à 3 jours entre Osaka ou Kyoto et Shimonoseki, passant par quelques-uns des plus beaux paysages côtiers du pays, en particulier le long de la mer de Sato surnommée la Méditerranée Japonaise. Fruit d’une collaboration entre le concepteur de train, Fukuda Tetsuo, et Kazuya Ura, décorateur du Geihinkan, la résidence accueillant les chefs d’Etats de passage à Kyoto, il a un extérieur et des wagons salons panoramiques plus classiques, plus sobres, moins spectaculaires. A ceci près qu’un balcon est installé à l’avant du train, sous la cabine du conducteur, accessible depuis le wagon panoramique pour qui veut imiter Kate Winslet à la proue de ce Titanic sur rail !!!

Ces trains japonais, véritables palaces roulants

Le Twilight Express Mizukaze… longeant les côtes japonaises.

Bien entendu uniquement quand le train roule à vitesse modérée, ce qui est le plus fréquent afin que les passagers puissent pleinement profiter des paysages et les déplacements de nuit se font sur les tronçons les moins spectaculaires. Un point commun à tous ces trains croisières.

L’Art Déco revisité

Partout ailleurs, le Twilight Express Mizukaze a une décoration intérieure de style Art Déco, raffinée et riche sans être ostentatoire et rehaussée de superbes pièces d’artisanat local. Une réussite totale et lorsqu’on pénètre dans le lounge bar au moment où joue un musicien ou dans le restaurant à l’heure des repas, on a l’impression de plonger dans un film des années 20. Accordant une large place aux produits des régions traversées, les menus sont l’oeuvre des chefs Yoshihiro Murata de Kyoto et Hajime Yoneda d’Osaka qui ont respectivement trois et deux étoiles au guide Michelin.

Les chambres sont à l’unisson, cosy, stylées et très confortables, avec douches et lits transformables en fauteuils. Le summum du luxe est atteint avec une suite qui s’étend sur un wagon entier. Ses heureux occupants disposent d’un balcon privé, d’une chambre avec lit king size, d’une salle de bain en marbre avec baignoire et d’un salon / salle à manger où ils peuvent se faire servir leurs repas. De quoi jouir en toute quiétude de leur voyage sans croiser aucun des autres passagers si ils le souhaitent. Sauf lors des excursions qui mènent sur des sites naturels comme les dunes de sable de Tottori, dans des monuments et musée célèbres tel le sanctuaire Itsukushima de l’île Miyajima mais aussi dans des lieux liés à de grands intellectuels ou penseurs du pays, moins intéressants pour un étranger à moins d’être passionné ou grand connaisseur de la culture japonaise.

Ces trains japonais, véritables palaces roulants

Une Suite du Twilight Express Mizukaze, ambiance Art Déco.

Un air d’Orient Express

Pour être complet, mentionnons aussi le Seven Stars Nanatsuboshi, train de luxe opéré par JR Kyushu qui depuis 2013 fait le tour des sept préfectures de l’île de Kyushu par des circuits en boucle de 2j/1n et 4j/3n au départ de Fukuoka. Ce train de sept voitures et quatorze suites embarquant vingt-huit passagers offre des prestations similaires mais son design est moins original, plus rétro, rappelant fortement l’Orient Express par son mobilier, ses boiseries et l’éclairage des pièces. Chaque wagon abrite trois suites, deux seulement pour les plus grandes. Située en queue du train, la plus luxueuse dispose de baies vitrées non seulement sur ses côtés mais aussi en bout de wagon offrant ainsi une perspective différente sur les paysages.

Ces trains japonais, véritables palaces roulants

Le salon du Seven Stars, un voyage dans le temps.

Si vous êtes tentés par l’expérience, quelque soit votre choix, prenez-vous-y à l’avance et croisez les doigts. Malgré le prix élevé des places, la demande est telle qu’elles sont attribuées par tirage au sort.

Ces trains japonais, véritables palaces roulants

Ne le laissez pas passer…