Escapade paradisiaque aux Seychelles

Aller aux Seychelles c’est plonger dans un monde de plages enchanteresses à la faune et à la flore riches d’espèces uniques. Sur l’île de Praslin, le Raffles constitue un parfait lieu de villégiature pour jouir des charmes de la destination.

Escapade paradisiaque aux Seychelles

L’Ilot Chauve-Souris sur l’île de Praslin. Photo © Thierry Joly

Douceur de vivre, plages de sable blanc ourlées de cocotiers et baignées par une mer aux eaux turquoises, hôtels luxueux,.. La réputation de destination paradisiaque des Seychelles n’est pas usurpée et il n’est pas étonnant que les jeunes mariés du monde entier y accourent pour leur lune de miel. Cet archipel de 115 îles granitiques et atolls coralliens posés sur l’Océan Indien plus de 1500 km au large du Kenya recèle toutefois également des paysages au relief accidenté, couvert d’une végétation luxuriante ainsi qu’une flore et une faune réservant des émotions rares aux amoureux de la nature. Plonger à côté de majestueux requins baleines qui fréquentent ses eaux de août à octobre. Observer des tortues marines venant déposer leurs œufs sur les plages en plein jour et non de nuit comme ailleurs. Croiser les tortues terrestres les plus grandes au monde. Se retrouver entouré de milliers d’oiseaux et éprouver la sensation de jouer un remake du film d’Alfred Hitchcock.

Escapade paradisiaque aux Seychelles

La ponte des tortues sur l’île de Cousin. Photo © Thierry Joly

Escapade paradisiaque aux Seychelles
Cousin. Photo © Thierry Joly

Un jardin d’Eden

Un véritable jardin d’Eden que vous aurez parfois l’impression d’avoir pour vous seul, comme aux premières heures de l’Humanité, car aux Seychelles le tourisme de masse n’est pas de mise.
Si vous voulez découvrir toutes ces facettes mais avez peu de temps ou ne souhaitez pas courir d’hôtels en hôtels, choisissez de séjourner à Praslin, la seconde île du pays. A 45 mn de bateau et 15 mn de vol de la principale, Mahé, où se trouvent la capitale et l’aéroport international, elle offre un parfait condensé du pays. Pour ce qui est de l’hôtel, tant pour la situation que pour le confort, optez pour le Raffles dont les 86 luxueuses villas à la décoration contemporaine rehaussée d’une touche tropicale bordent ou surplombent la plage de l’Anse Takamaka. D’une superficie de 125 à 275 m2, selon qu’elles ont une ou deux chambres, elles disposent toutes d’une terrasse et d’une piscine privative avec, pour certaines, une superbe vue sur la baie et leur orientation permet de jouir en toute quiétude des couchers de soleil.

Escapade paradisiaque aux Seychelles

Le Spa de l’hôtel Raffles. Photo © Raffles Hotels & Resorts

Symphonie de couleurs en bord de mer

Ajoutez à cela un service irréprochable, des restaurants proposant une cuisine raffinée faisant bonne place aux produits de la mer, des bars servant les meilleurs alcools, un spa haut de gamme ainsi qu’un accès direct à la plage et vous comprendrez qu’on peut aisément passer des jours entiers sans quitter les lieux. Il serait toutefois dommage de ne pas explorer l’île pour profiter de ses richesses. D’autant que l’une des plus belles plages de l’Archipel n’est qu’à quelques minutes. Anse Lazio, parfaite pour la baignade par la profondeur de l’eau, où le blanc du sable se conjugue avec le vert de la végétation luxuriante, le bleu turquoise de la mer et le rose de rochers de granit éparpillés ici et là. Faisant face à l’hôtel, l’île Curieuse abrite quant à elle des dizaines de tortues géantes encore plus impressionnantes que leurs cousines des Galapagos dont le poids peut atteindre 300 kg et la longévité 50 à 150 ans.

Escapade paradisiaque aux Seychelles

Le restaurant de l’hôtel Raffles sur Curieuse. Photo © Raffles Hotels & Resorts

Arche de Noé

Nécessitant une promenade en bateau un peu plus longue, car située de l’autre côté de Praslin, l’île Cousin en héberge également quelques-unes. Mais l’attrait majeur de ce petit bout de terre entièrement transformé en réserve naturelle est ailleurs. Il réside dans les tortues marines qui viennent y pondre d’octobre à avril et dans les dizaines de milliers d’oiseaux sédentaires ou migrateurs qui y nichent en compagnie d’un nombre tout aussi important de lézards qui se repaissent de leurs œufs. Une arche de Noé qui ne s’explore qu’accompagné d’un membre de l’ONG qui gère cette réserve. Il vous guidera là où les tortues ont leurs habitudes et veillera à ce que votre balade dérange le moins possible les volatiles et leur bruyante progéniture. Autre curiosité de Praslin, ses cocotiers de mer, palmiers que l’on ne retrouve nulle part ailleurs dont le fruit d’une vingtaine de kg est surnommé coco-fesses pour ses formes callipyges.

Escapade paradisiaque aux Seychelles

Coco fesses sur l’île de Praslin. Photo © Thierry Joly

Mythiques coco-fesses

Plus grosse graine du règne végétal, elle a fait fantasmer des générations de navigateurs qui la voyant flotter à la surface de l’océan, imaginaient qu’elle provenait d’arbres sous-marins. Symbole des Seychelles, elle est très recherchée par les trafiquants pour de prétendues vertus aphrodisiaques et les cocotiers de mer sont aujourd’hui protégés au sein de réserves. La plus connue est la Vallée de Mai dont les sentiers vous font pénétrer sous les frondaisons d’une forêt primaire où poussent cocotiers de mer mais aussi pandanus, jacquiers et autres essences rares où s’ébattent quantité d’oiseaux. Autre option, le Fond Ferdinand, réserve un peu plus rustique, au relief plus accidenté, du sommet de laquelle vous aurez une superbe vue sur Praslin. Quelques soit votre choix, n’oubliez pas la lotion anti-moustique….

Escapade paradisiaque aux Seychelles

La Anse Source d’Argent, île de la Digue. Photo © Thierry Joly

Hors du temps à la Digue

Qui aime les vacances actives peut par ailleurs s’adonner à la pêche au gros, à la planche à voile et bien sûr au snorkeling ou à la plongée. Spectacle garantit car les fonds marins seychellois regorgent de poissons aux couleurs chatoyantes mais aussi de napoléons, de mérous, de raies et de requins. Pour les requins-baleines, il vous faudra aller plus loin car ils ne se rencontrent qu’au large des cotes ouest et nord de Mahé. A une quinzaine de minutes de bateau, l’île de la Digue est une autre escapade aisément envisageable sur une journée et vaut le détour pour ses plages, son aspect plus rural, son atmosphère encore plus alanguie et nonchalante. Pratiquement aucun véhicule à moteur ne vient perturber l’ambiance et couvrir les notes musicales créoles qui s’échappent des habitations. Tout le monde se déplace à pied ou en vélo. L’île conserve en outre de beaux exemples de maisons traditionnelles et d’anciennes demeures de maîtres. Vous aurez peut-être une impression de déjà vue en découvrant celle de la plantation Union Estate. A juste titre car le film érotique « Goodbye Emmanuelle » y a été en partie tourné en 1977. A quelques pas, se niche la plage la plus connue des Seychelles, Anse Source d’Argent dont le mince ruban de sable est jalonné de rochers artistiquement sculptés par l’érosion. Une vision de rêve dont on ne se lasse pas.

Escapade paradisiaque aux Seychelles

La Anse Patates sur la Digue. Photo © Thierry Joly