Mécaniques

La citadine 100% électrique Honda e : pour la ville et guère mieux

Auteur : Robert Mauss
Article publié le 19 mars 2023

Curieusement, alors qu’ils ont été en pointe sur les hybrides, les constructeurs nippons sont encore largement absents du segment le plus dynamique du marché : le véhicule 100% électrique. Honda avec sa citadine ‘’e’’ prend ses marques avant le lancement d’une gamme plus conséquente avec un SUV attendu dans le courant de l’année. Robert Mauss, essayeur de Singular’s, a pris le volant de ce craquant modèle tout droit sorti d’un manga pendant quelques jours. Sa verdict est mitigé.

 

Soyons positif, la Honda e tranche par ses lignes originales.

Notre journaliste a testé le premier modèle 100% électrique, la citadine Honda e Photo Robert Mauss

L’un des premiers modèles électriques de la marque attire à l’œil et les commentaires des passants. L’un d’entre eux nous a même affirmé ‘’qu’elle sortait droit d’un manga’’. Et c’est vrai qu’avec ses lignes droites, son museau plongeant et ses jolis phares ronds, elle détonne sur la masse des voitures aux lignes rondes (et donc aérodynamiques) qui circulent aujourd’hui.

Ajoutons aussi que les designers ont fait en sorte que rien n’affleure afin de préserver le dessin original, tel qu’il avait été révélé en 2019 au (défunt hélas) salon de Genève sous le nom de Honda e Prototype. Par exemple, les poignées des portes avant s’incrustent discrètement pour n’apparaitre qu’en cas de besoin. A l’arrière, elles affleurent à peine. Les rétroviseurs extérieurs sont remplacés par de petites caméras.
Et c’est d’ailleurs ce qui frappe le plus, lorsque l’on ouvre les portes pour prendre le volant.

Les caméras font office de rétroviseurs extérieurs Photo DR

Devant soi, Honda a positionné un vaste écran tout en longueur qui s’étire d’une portière à l‘autre, avec à chacun des angles un petit écran qui sert de rétroviseur ! Jolie prouesse technique et originalité garantie. Bémol immédiat, il faut un petit effort d’adaptation pour en profiter : on a tôt fait de  perdre une partie du champ de vision en plaçant son bras ou en voulant ouvrir la boite à gant.
A noter que d’une pression du doigt, le conducteur peut transformer à volonté le rétroviseur central en caméra arrière ou en miroir, à la manière de la Renault Mégane électrique (voir essai).

Une connectique complète

La connectique est l’un des points forts de la Honda e Photo DR

L’écran central se pilote d’autant plus aisément que le constructeur a souvent doublé les commandes. Les utilisateurs peuvent choisir entre les icones de l’écran tactile ou des commodos placés sur la planche centrale (comme le chauffage et la ventilation) ou au volant.
Le journaliste de Singulars a apprécié le système de navigation même si la signalisation des limitations de vitesse apparait parfois un peu tardivement. La radio profite d’une sonorisation de bonne qualité. L’auto dispose de plusieurs ports USB, HDMI plus le Bluetooth bien pratique pour les smartphones.
Bravo donc à l’ergonomie, même s’il faudra un certain temps pour vraiment profiter de toutes les fonctions et capacités permises par un système haut de gamme.

Le modèle de Honda e testé par Singulars Photo Robert Mauss

Et maintenant roulons !

La boite de vitesses se réduit à trois boutons : Parking, Drive et Reverse. Plus un bouton de freinage moteur plutôt efficace. Première sensation vérifiée tout au long de nos journées d’essai, cette Honda e est particulièrement maniable. A la manière des vieux taxis anglais, elle est capable d’effectuer littéralement un demi-tour sur place ! En ville, nous ne sentons absolument pas son poids d’1,5 tonne. La direction est aussi précise que fiable.
En bonne voiture électrique, la Honda e profite de la puissance de l’électrique. Même si sa vitesse est limitée à 145 km/h, elle démarre fort et produit des accélérations puissantes. Du moins, si l’on tient vraiment à écraser le champignon. Sinon, cette berline se conduit tranquillement, souplement. En ‘’père peinard’’ comme chantait Brassens.

Des tarifs pénalisants

Le look manga e de la petite citadine Honda E est plombé par son prix Photo DR

Le confort est réel, même à l’arrière ou trois personnes peuvent prendre place grâce à des volumes  assez généreux : 3,9 m de long sur 1,75 m de large  et 1,51 m de haut. Les tissus gris sont un peu tristes, mais de bon aloi.
Deux regrets toutefois. Pour des raisons mystérieuses, la banquette arrière se rabat d’un seul tenant et non en 2/3-1/3. Et surtout, le coffre est franchement rikiki avec un volume d’à peine 170 litres. Donc pas question d’embarquer toute la famille en vacances avec les bouées, les sacs de couchage et la pharmacie de secours.
Le problème est d’autant plus sensible que nous arrivons au grand point faible de la Honda e : son autonomie. Selon les normes WLTP parfaitement théoriques, la voiture promet 200 kilomètres d’autonomie.

Selon Singulars, ne misez pas plus de 170 kilomètres  en conduisant très tranquillement sans jamais dépasser les 110 km/h, sans abuser non plus du chauffage et des phares longue portée. La Dacia Spring (voir essai) ne fait pas mieux, sauf qu’elle revient à 15 000€ contre au moins 35 000€ à la Honda e.
C’est très cher pour une voiture qui ne peut pas vraiment dépasser les limites de la ville.

#Robert Mauss

En savoir plus sur Honda e

le site de Honda citadine e

Informations pratiques

  • Dimensions : 3,89 m de long sur 1,75 m de large et 1,51 m de haut.
  • Empattement : 2,53 m
  • Coffre : 171 litres
  • Poids : 1,5 tonne
  • Rayon de braquage : 9,20 mètres
  • Pneus 17’’

Puissance : 110 kW (136 cv) ou 113 kW (154 cv) – Couple de 315 Nm
Batterie : 35,5 kWh
Chargement : 80% en trente minutes sur charge rapide ou sur une prise 220 volts 10 kilomètres environ par heure de charge.

  • Vitesse maximale : 145 km/h
  • 0 à 100 km/h en 9 secondes.
  • Autonomie annoncée : 205 kilomètres (normes WLTP)

Connectique :

  • Ecran :  deux écrans tactiles LCD IPS de 12,3 pouces (diagonale de 31,24 cm chacun)
  • Deux rétroviseurs numériques et rétroviseur central numérique à volonté
  • Système d’exploitation Honda : compatible Apple CarPlay et Android Auto.
  • Honda Personal Assistant : recherche de multiples services comme une station de recharge, un restaurant, un parking, etc.
  • Port HDMI, ports USB et prise de courant AC 230 V et Bluetooth

Partager

Articles similaires

La 3e édition du Rallye des Aventurièr(e)s reste 100% Solidaires contre le cancer

Voir l'article

Le Bus Toqué permet de déguster Paris de haut

Voir l'article

La première édition de La Route des Légendes renoue avec la nostalgie du Paris-Dakar

Voir l'article

L’ergonomie déroutante de la Volvo EX 30 electric atténue le plaisir de conduite

Voir l'article