Culture

Nature & Art : 30e Festival des Jardins & 15e Saison d’art au Domaine de Chaumont-sur-Loire

Auteur : Olivier Olgan
Article publié le 1er juillet 2022

Peu de lieu de culture en plein air à l’instar du Domaine de Chaumont sur Loire peut revendiquer une triple identité : artistique, jardinistique et patrimonial. Chacune se complète pour offrir une expérience immersive multidisciplinaire. Promesse évolutive d’une interdépendance fusionnelle d’une œuvre et d’un lieu, le premier Centre d’arts et de Nature célèbre jusqu’au 6 novembre le 30e Festival des Jardins et sa 15e Saison d’art en associant artistes et paysagistes dans une magnifique fête de poésie et de spiritualité.

Alison Stigora, Flux, 2022, Saison d’Art 2022 Domaine de Chaumont-sur-Loire Photo OOlgan

La symbiose de la nature et de l’art

L’expérience de vivre et de voir l’art dans un lieu historique et naturel unique, situé en bord de Loire, paysage classe au patrimoine mondial de l’UNESCO, telle est depuis 30 ans la promesse offerte par le Domaine de Chaumont-sur-Loire. Sans parcours prédéfini, c’est au visiteur de déambuler librement dans un écrin de verdure et d’architecture, à la découverte d’œuvres que les artistes ont créées en osmose avec les lieux. Certains s’imposent au regard (les figures aux formes allongées et mystérieuses de Jaume Plensa à l’entrée, ou Jeux d’eaux au Jardin de Fabienne Verdier), d’autres se méritent, plus dissimulées dans la nature ou à la signification plus exigeante (Andy Goldworthy (Cairn) ou Vincent Barré (Chaos), ….

Fabienne Verdier, Jeux d’eaux au Jardin, 2021 Saison d’Art 22, Domaine de Chaumont-sur-Loire, Photo OOLgan

Difficile de résumer autrement l’offre d’un mot tant elle est hybride ; c’est à la fois un Château d’agrément renaissance ayant appartenu à Catherine de Médicis puis Diane de Poitier, devenir au XIXe une extravagance de la princesse de Broglie dont les Ecuries, les dépendances sont les vestiges d’une vie aristocratique, c’est un parc qui permet de développer un ensemble d’activités liées a la nature, centrées sur la création contemporaine. Avec deux rendez-vous annuels emblématiques en été : le Festival International des Jardins (1992-2022) et la Saison d’art (2007-2022).

15e Festival des Jardins 2022. Domaine de Chaumont-sur-Loire, Photo OOlgan

Une utopie artistique en perpétuelle métamorphose

Laboratoire et observatoire de la créativité à ciel ouvert, ouvert 363 jours par an, le visiteur est invité à plonger selon le joli mot de sa directrice Chantal Colleu-Dumond dans son livre « Art et Nature à Chaumont sur Loire (Flammarion) , « une sorte “d’utopie artistique”, multidisciplinaire et multisensorielle, avec une programmation exigeante autour de laquelle des publics différents, de tous pays et de toutes générations, experts et non experts, se retrouvent et se croisent sans s’exclure. »

Festival des Jardins 15e ed. 22 Domaine de Chaumont-sur-Loire, Photo OOlgan

30 ans de jardins

Comme Centre d’Arts et de Nature depuis 2008, Chaumont-sur-Loire hisse haut ses ambitions de projeter ses valeurs s’est imposé comme lieu à part dans le domaine de l’art et des jardins. Depuis plus de 30 ans, chaque édition du Festival international des Jardins est le laboratoire de la créativité verte où le talent ou l’imagination de jeunes générations, d’architectes, de designers et de paysagistes s’expriment chaque année.
En 30 ans, plus de 1000 jardins ont été créés, « souvent considérées comme des prototypes des jardins de demain » glisse non sans fierté Chantal Colleu-Dumond, aussi Directrice de Festival qui le revendique comme ‘un observatoire de la création, dans cet art complexe, impliquant la botanique, la paysage, l’architecture, l’hydraulique et nombre de disciplines artistiques. »
Sur le thème du « Jardin idéal » la 30e édition a invité plus de vingt créateurs à réfléchir sur ce que serait ou devrait être notre relation avec la nature et le végétal domestiqué. La diversité des propositions donnent le vertige tant chaque univers semble lancer des perspectives stimulantes (à part peut être quand le plastique est à profusion).

Festival des Jardins 15e ed. 22 Domaine Chamont-sur-Loire, Photo OOlgan

15 ans d’art et nature

Comme chaque année, sa Saison d’art 2022 accueille une quinzaine d’artistes d’art contemporain de tous âges et de tous horizons qui s’emparent du Parc, des communs, de l’écurie et du Château ; de Jaume Plensa à Katarzina Kot-Bach, de Fabienne Verbier à l’artiste numérique Quayola.
Leurs œuvres sont à découvrir au fil de la déambulation, toujours stimulée par la surprise et le travail des artistes à intégrer les lieux.
Tout un étage du château est dédié à l’œuvre teintée de souvenirs et d’imaginaires cinématographiques de Jean Le Gac que Robert Bonaccorsi définit judicieusement comme « un artiste aux multiples identites, “un peintre-photographe, un peintre contemporain, un peintre qui n’existe pas, le peintre interprète, le peintre virtuose, le peintre errant a la périphérie de l’art, le peintre fantôme, le peintre qui fait collection de livres, le peintre caméléon, le faux paysagiste, le paysagiste, le peintre d’histoires en tous genres, le peintre qui avait introduit la fiction dans les arts plastiques, pas un génie de pacotille, le peintre distrait, le peintre nocturne, le peintre romanesque.”

Jean Le Gac, L’illustration Pathè Kid, 1987 Saison d’Art, Domaine de Chaumont-sur-Loire Photo OOlgan

Le travail de la beauté

Touchant de près la sensation d’éphémère, le plus fascinant pour le visiteur est de réaliser à l’issue de deux journées de déambulations – il faut au moins deux jours avec une pause tant les sollicitations émotionnelles sont riches – qu’à chaque excursion, comme la définition de la beauté chez Baudelaire, le Domaine « ne sera ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre »… du fait du travail de la nature au fil des saisons qui vont en changer les aspects et les couleurs, sinon la lumière, du fait aussi du renouvellement des œuvres et des jardins – même si certains restent pérennes au fil des an , l’invitation à se plonger dans cette utopie reste elle permanente !

Ecurie, Domaine de Chaumont-sur-Loire Photo OOlgan

#Olivier Olgan

Informations pratiques sur Domaine de Chaumont-sur-Loire

Domaine de Chaumont-sur-Loire, Établissement public de coopération culturelle
41150 Chaumont-sur-Loire – Tel. : 02 54 20 99 22 – contact@domaine-chaumont.fr

Ouvert tous les jours de l’année, des 10h00, y compris les jours féries (sauf le 1er janvier et le 25 décembre).

A lire

  • Chantal Colleu-Dumond, Festival international des Jardins, 30 ans, Domaine de Chaumont, 55€
  • Chantal Colleu-Dumond, Art et nature à Chaumont sur Loire, photographies Eric Sander, Flammarion, 2017, 40€

Partager

Articles similaires

Le Carnet de lecture de Célia Oneto Bensaid, pianiste

Voir l'article

Le Carnet de lecture de François Jenny, auteur, comédien, et embrasseur

Voir l'article

Le carnet de lecture de Michel Quint, romancier

Voir l'article

Théâtre : Politichien, d’après Mazarin, adapté par François Jenny (Les Déchargeurs)

Voir l'article